Les jardins d'Hélène

La grosse - Françoise Lefèvre

27 Décembre 2010, 12:48pm

Publié par Laure

 

la-grosse.jpgUne lecture découverte sur la blogosphère, attirée par tant de billets enthousiastes.

Céline Rabouillot est obèse, et porte un passé douloureux. Comme il faut bien vivre, elle s'installe comme garde-barrière dans un petit village, et sa vie se cale au rythme du train de 0h37. Tous la surnomment «la grosse », l'éternelle gêne de la différence, du hors norme, du pas comme tout le monde. Car Céline est une solitaire qui n'a pour compagnie que quelques enfants du coin qui n'ont pas encore de méchanceté dans le coeur, et Anatolis, un vieil homme malade qu'elle soutient.

Un beau texte, poétique, sur le paraître, la méchanceté, la cruauté, la beauté du cœur et la douleur tue. Pourtant, j'y suis restée assez extérieure, peut-être trop poétique justement, trop lyrique, je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages, dommage. De même le parallèle avec Marie-Madeleine n'a pas eu de résonance pour moi. Pas entièrement déçue, mais pas enthousiaste non plus.

 

Lu aussi par : Leiloona, Antigone, Cathulu, Florinette (dont je découvre par la même occasion le nouveau blog... inattendu), Mango, et sans doute bien d'autres ...

 

Actes Sud, novembre 1994, 106 pages, (prix : 6,50 € en Babel poche)

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © Andrew Wyeth, Amants, 1981 (détail) et Actes Sud éd.

Commenter cet article

Liliba 27/12/2010 18:24



Un livre que j'ai infiniment aimé...



Karine:) 27/12/2010 14:06



Je suis plus ou moins tentée par ce livre, malgré les avis généralement positifs... j'ai un peu peur, comme toi, de ne pas ressentir d'empathie e d'être énervée.



Laure 27/12/2010 14:18



à tenter uniquement s'il croise ton chemin par le biais d'une copine par exemple


pour ma part, c'était un emprunt à la bibli. pas énervant en fait, juste un peu différent de ce que j'aime habituellement...