Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 20:35

ligne-de-sang.jpgMadeleine Castinel n’en peut plus de son amant, Paul Grieux, trop souvent alcoolisé,  violent et exigeant avec elle, squattant un peu trop son appart’ à son goût. Elle préfère rompre et lui demande de lui rendre ses clés. C’est semble-t-il en sortant de chez elle que Marc Grieux a un accident de moto et sombre dans le coma. Priscille Mer et Marc Launay, du SRPJ de Lyon, vont enquêter sur ce qui n’est en apparence qu’un banal accident de la route, doublé quand même d’une étrange disparition, car Madeleine reste introuvable.

Et puis peu à peu, on bascule dans l’enfer. Un monde sombre de magie noire, d’occultisme, de pédophilie, de violence extrême, un monde dont il est souvent difficile de cerner les limites entre hallucinations ou fantastique. L’intrigue est très prenante, on est complètement happé par le récit (j’ai avalé les 650 pages en moins de 48h), et plus on approche de la fin, plus cela devient carrément flippant. A ne pas lire le soir juste avant de s’endormir !

Mieux vaut prévenir les âmes sensibles, certains passages sont vraiment insoutenables. Pour autant, ils ne sont pas gratuits, ils tiennent totalement aux personnages mais l’horreur à peine dicible découverte par les deux policiers est difficilement supportable.

C’est un roman que j’ai découvert grâce au partenariat Blog-O-Book et Folio policier, et pour ma première participation, c’est une réussite, je suis très tentée d’aller jeter un œil aux autres romans de DOA ! Il faut dire qu’avec un tel pseudonyme (DOA signifie Death on arrival), on pouvait en effet s’attendre à une telle noirceur humaine. Mais quand elle est au service d’une intrigue très maîtrisée (et bien documentée), on en redemanderait presque…

 

Folio policier, mars 2010, nouvelle édition revue par l’auteur, 644 pages, prix : 8,20 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Zir / Signatures et éd. Gallimard

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Polars - Thrillers
commenter cet article

commentaires

Liliba 04/06/2010 18:58



J'ai un livre de cet auteur récupéré dans un DLE, mais je ne sais pas si c'est celui-ci ou pas, je ne crois pas. Un auteur à découvrir pour moi !



Bill 01/05/2010 10:54



J'ai découvert DOA dans le cadre du prix du polar SNCF avec "Citoyens clandestins" qui m'avait assez profondément marquée
Tu me donnes envie de poursuivre avec celui ci :)



cathe 27/04/2010 16:33



Jamais lu de Doa mais j'ai réservé "Le serpent aux mille coupures" à la bib... (suite au billet de Papillon)



In Cold Blog 27/04/2010 09:43



J'avais déjà repéré un billet sur un des romans de cet auteur. Je retiens donc son nom car il semblerait que ses romans soient tous dans la veine de celui que tu présentes ici. Découvrir cette
ambiance particulière me tente bien



Laure 27/04/2010 12:44



je crois avoir lu quelque part que ses autres titres étaient plus politiques ? (enfin polar quand même)



Sandrine(SD49) 27/04/2010 07:11



Tu me tentes malgré les scènes insoutenables, à voir ....



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -