Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 07:12

Traduit du finnois par Jean-Michel Kalmbach

 

la lune s'enfuitSous la chaleur d'un été solaire en Finlande, dans le poids d'une religion omniprésente, Lauri, en vacances chez ses cousins Léo et Sonja, va se brûler les ailes dans un éveil des sens aussi lumineux que tragique. Il ne faut point trop en dire de cette histoire secrète entre ces deux frère et sœur et leur cousin, qui paieront cher leur bref élan vital, coupable et interdit, mais que l'auteur nous décrit avec une telle évidence naturelle dans les mots de Lauri que le lecteur ne se pose même pas en censeur. A travers trois grandes parties, la joie – le chagrin – l'expiation, l'auteur laisse dans l'esprit du lecteur la marque profonde d'un blé en herbe brûlé par le soleil et le drame, usant d'une écriture magnifique, simple, évidente.

 

Bien que publié il y a vingt ans déjà en Finlande, La lune s'enfuit est le premier roman de Rax Rinnekangas traduit en français, et j'espère sincèrement qu'il y en aura d'autres, car c'est une talentueuse plume à découvrir.

 

p. 29 « Léo et Sonja étaient des créatures engendrées par quelque étrange vent de la nuit. Il ne pouvait en être autrement, tant ils étaient différents de leurs parents. Ils avaient l’esprit bohémien. Quand ils étaient ensemble, ils avaient, l’un comme l’autre, une totale liberté de conscience, débarrassée des chaînes de la religion ou de l’éducation. Certes, vu de l’extérieur, ils faisaient exactement ce que l’on attendait d’eux. Ils se recueillaient chaque jour avec leurs parents, les accompagnaient souvent aux assemblées du village et participaient tous les ans aux grandes fêtes piétistes organisées dans le pays – ils connaissaient sans doute au moins une centaine de cantiques et de prières par cœur. Mais, à l’intérieur d’eux-mêmes, ils possédaient un univers qui n’appartenait qu’à eux, et où aucun adulte n’avait sa place.

Lorsque je les connus mieux, ils me transmirent les clés de leur monde. (…) »

 

Lu dans le cadre du Club Testeurs d'Amazon.

 

Phébus, mars 2011, 146 pages, prix : 17 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Craig Tuttle, Tire Tracks Winding Through Wheat Field, 2000, / Corbis et éd. Phébus.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Richard 27/04/2011 04:02



Je note !!! Merci !



Vero 26/04/2011 09:09



Oh mais tu as la main heureuse en ce moment: tu fais de bien belles découvertes!... qui allongent dangeureusement ma LAL ;-)



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -