Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 07:36

Traduit de l’américain par François Hirsch

 

Un homme et son enfant avancent seuls sur une route, dans un paysage dévasté, de cendres et de pluie. Ils ont pour seul bien un caddie qu’ils poussent, contenant quelques vieilles couvertures et quelques vivres qui s’épuisent trop vite. Ils luttent contre la pluie, le froid, la neige, la faim, mais aussi la barbarie et la haine des rares rescapés qu’ils rencontrent. Où est-on ? A quelle époque ? Que s’est-il passé ? On ne le sait pas. L’apocalypse a eu lieu, nous dit la quatrième de couverture. C’est tout. Roman d’anticipation ? De science-fiction ? Roman d’un monde possible où notre folie nous mène ? Roman de l’après 11 septembre ? Eruption volcanique qui a enseveli les hommes ? Guerre ? Bombe atomique ?

Il ne se passe rien d’autre dans ce roman, ou pas grand-chose, toujours cette avancée sur la route, dans le froid, la peur, la violence, la faim. Pourtant quel roman intrigant dès le départ ! Etrange, fascinant, sombre, noir mais percé par cet éclat lumineux de l’amour entre un père et son petit garçon.

J’ai craint passé les cinquante premières pages que le roman soit répétitif et lassant, mais non, un fil ténu vous tire pour savoir ce que ces deux font là et où ils vont. La réponse, on ne l’aura pas. On ne peut qu’imaginer, supposer, penser que. C’est peut-être ma frustration dans cette lecture, parce que si je me laisse embarquer dans une histoire, j’aime aussi en avoir toutes les clés, c’est donc ce qui mitige mon avis, sur ce qui est quand même un grand roman.

 

Plein d’avis de lecteurs sur BOB

 

Editions de l’Olivier, février 2008, 244 pages, prix : 21 €

Existe en poche.

Etoiles :

Crédit photo couverture : © scandella@IDSland.com et l’Olivier éd.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Luna 23/05/2011 09:53



"La route" est vraiment un livre très étonnant. QUand je l'ai ouvert, je m'attendais à tout sauf à ça... Il est étrange et dérangeant, mais se lit très facilement. C'est le genre de livre qui
nous encourage à nous poser des questions. Je je peux pas dire que c'est une belle histoire, mais l'idée est là... (j'espère que tu comprends ce que je veux dire !)
Le pire dans "La route", c'est que Cormac McCarthy joue sur l'anonyme : on ne connait pas le nom des différents personnages, mais on est terriblement touché par eux. C'est comme regardé un JT, on
ne connais rien d'eux, mais on aimerait pouvoir les aider, mais c'est impossible...
A lire !

D'ailleurs, si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur "la route" sur mon blog.
Joli article, je reviendrais ;)
Bonne continuation !!



Cécile de Quoide9 17/01/2010 05:22


Je l'ai lu et commenté ce mois-ci car il fait partie des 3 finalistes étrangers du prix Qd9. Ma lecture ne m'a pas convaincue et j'ai comme beaucoup trouvé ce livre répétitif et vide sur le
fond même si la forme est belle.


Laure 17/01/2010 10:02


effectivement nous n'avons pas les mêmes impressions sur ce livre. Mais je maintiens quand à la force du récit, dans l'atmosphère, l'environnement, l'amour du père
pour son fils... :-)


Karine:) 07/12/2009 00:56


Il me fait peur, ce roman... vraiment trop peur... et je pense que j'aimerais, en plus mais je ménage ma tendance à freaker!!


Theoma 23/11/2009 17:53


Dans la PAL depuis un moment. Il attend son tour...


Céline 17/11/2009 11:13


J'ai trouvé que c'était un roman splendide, et dans lequel on ne s'ennuit pas du tout, bien au contraire. Dès que je l'ai eu en main, je n'ai pas réussi à le lâcher, malgré les (trop) nombreuses
erreurs d'impression.
Pour ma part, j'ai bien aimé le fait qu'on ne nous livre pas la fin clé en main. Je trouve qu'en nuos forçant à l'imaginer, McCarthy nous conduit à continuer par nous même la réflexion sur
l'humanité qu'il poursuit dans le livre. Et d'ailleurs, je n'avais pas la même fin que celle de Sylire, même si la sienne est très probable aussi.


valérie 16/11/2009 16:50


vraiment un très beau roman que je n'arrive pas du tout à imaginer transposé à l'écran et dont l'adaptation ne me tente pas.


zarline 16/11/2009 12:39


Ce livre m'intrigue mais j'ai peur de ne pas du tout accrocher. J'essaierai quand même de le lire avant de voir le film.


esmeraldae 15/11/2009 21:59


je suis une des rares à ne pas voir la beauté de ce texte! je me suis ennuyée et n'irai pas le voir au ciné


Laure 15/11/2009 22:47


c'est ton droit aussi ! Je connais aussi des lecteurs qui ont abandonné  leur lecture, le trouvant trop sombre et violent.


sylire 15/11/2009 21:58


Bon,  je ne suis décidémment pas douée . Je veux bien que tu supprimes tout !


Laure 15/11/2009 22:42


désolée je ne peux pas corriger non plus, je n'ai pas la main sur ton texte. d'autant que dans l'admin, ça apparaît sans fond coloré (c'est-à-direnoir sur blanc et
blanc sur blanc à surligner avec la souris pour voir cette dernière partie)
Je vais faire un essai en copiant-collant ton texte :

"J'ai adoré ce roman et la fin ouverte ne m'a pas dérangée. J'ai entendu une interprétation de cette fin qui m'a glacée. Je la
mets en "blanc" par égard pour ceux qui ne l'ont pas lu : l'enfant va se faire manger par le couple qui le recueille. " (Sylire)

J'ai réussi ! En fait il faut choisir texte blanc sur fond blanc ! Lecteurs, pour lire ce qui est sur la ligne blanche il faut la surligner avec votre souris ! Yes,
on a vaincu la technique, nan mais ! ceci dit, brr ta fin est horrible ! (mais plausible)



AL 15/11/2009 14:20


Ce livre est depuis longtemps sur ma LAL, mais j'ai un peu peur du "il ne se passe rien d'autre"... Un jour peut-être que je me laisserai embarquer dans le vide...


Laure 15/11/2009 15:23



Il ne se passe rien d'autre en effet mais ouch, quel coup de poing à la lecture ! A lire unjour de moral au beau fixe !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -