Les jardins d'Hélène

La vie - Régis de Sa Moreira

12 Décembre 2012, 10:32am

Publié par Laure

la-vie-moreira.jpgJ’ai abordé ce livre sans rien en savoir, ni du contenu (il y a belle lurette que je ne lis plus les 4ème de couv.) ni de la particularité de sa forme, car je l’ai acheté en numérique, sans feuilleter d’éventuels extraits. Je l’ai acheté parce que j’avais déjà lu d’autres romans de cet auteur, et parce que cet éditeur a une politique de prix en numérique incitative, qui facilite l’achat impulsif. Parfois, c’est aussi bête que cela.

J’ai donc été surprise et un peu déroutée au premier abord quand j’ai découvert la forme de ce roman : une succession de paragraphes qui sont autant de personnages qui prennent la parole pour quelques lignes, une pensée, une anecdote, un fragment de vie.

J’ai trouvé l’idée audacieuse et intéressante. J’ai cru un temps qu’il fallait absolument que je ne perde pas le fil, le personnage suivant étant celui abordé par le paragraphe précédent, à la manière de nos jeux d’enfants, marabout-bout de ficelle- selle de cheval- cheval de course, etc. Et puis j’ai commencé à me demander si la boucle allait réellement se boucler, combien de temps ça allait durer (en fait ça pourrait ne jamais finir), et j’ai réalisé que c’était sympa, mais que je ne retenais strictement rien de ce que je lisais. Un beau soufflé qui s’effrondre aussi vite, ou presque. Je suis allée au bout par curiosité, j’ai aimé la fin (mais je n’en attendais pas moins, peut-être qu’une autre fin aurait été décevante, il se trouve là que la pirouette est bien trouvée), mais je me demande au final si le livre ne tient pas plus de l’exercice de style que du roman qui me semble un peu vain.

Intéressant pour l’effet de surprise, l’originalité de la forme, un peu décevant sur le contenu, qui tourne trop en rond.

 

Tiens, c’est amusant, en relisant mon commentaire de Mari et Femme en 2008, je réalise que je disais à peu de choses près … la même chose. Et en retrouvant un billet plus ancien encore, Le Libraire, daté de 2007, je me dis que finalement, cet auteur n’est peut-être pas pour moi !

 

Au diable vauvert, août 2012, 119 pages, prix : 15 € (4,99 € en numérique)

Etoiles : stars-2-5__V7092076_.gif

Crédit photo couverture : éd. au diable vauvert

Commenter cet article

Mango 23/03/2013 21:39


Je suis tout à fait de ton avis; Sans rien savoir du contenu de ce livre, j'ai commencé à le lire dans la journée mais je n'ai pas pu continuer au bout d'un moment tellement cette construction
d'enchaînements de thèmes courts m'a énervée en fin de compte. Je ne l'ai pas terminé. Impossible d'accrocher!

Melanie B 28/01/2013 09:43


Je partage ton avis. Après lecture, il n'en reste rien. L'exercice type Maroubout d'ficelle est intéressant mais un peu vain.

In Cold Blog 12/12/2012 13:08


Gwenaëlle en parle justement ce matin ici et au vu de la brièveté des paragraphes, je
crains de vite me lasser...

Laure 12/12/2012 14:17



Ah ben je crois que je ne connaissais pas le blog de Skriban . Je crois que cette
vie de Sa de Moreira reste trop superficielle pour moi, j'aime qu'un livre me marque au-delà d'un simple exercice de composition dont j'ai oublié la totalité du contenu avant même
d'avoir tourné la dernière page ... Trop fragmenté peut-être, et lassant sur la longueur. Il manque une deuxième surprise, un rattachement à un texte plus complexe, une histoire plus
longue, je ne sais pas.



clara 12/12/2012 11:47


J'ai aimé ce livre qui apporte de l afraîcheur et de l'originalité. J'ai trouvé que justement l'auteur a su mettre le point final quand il le fallait  avant de de lasser le lecteur.

Laure 12/12/2012 14:14



Mais je crois que je me suis malgré tout lassée avant... ça reste une lecture légère, divertissante, mais beaucoup trop fugace.