Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 15 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 18:24

 

Petite présentation de l'éditeur :

« Le Carnet rouge est un portait imaginaire du peintre, poète, décorateur et architecte anglais William Morris (1834-1896). Un récit d’adolescence qui nous raconte comment la mélancolie du jeune homme va engendrer chez lui le goût de l’observation et du dessin. Un album aux illustrations délicates et élégantes pour une très belle évocation graphique du travail de William Morris, inspirateur incontesté des motifs art nouveau. »

 

carnet-rouge.jpgEn page liminaire en effet, un texte rappelle le parcours de William Morris, qui est considéré comme le fondateur du design moderne. C'est un magnifique album hommage que nous offrent l'auteur Benjamin Lacombe (qui est aussi illustrateur mais pas ici !) et l'illustratrice Agata Kawa, et le grand format (36 cm de haut) lui est tout à fait propice.

William, 13 ans, quitte donc sa mère veuve et ses frères et sœurs pour rejoindre le pensionnat de Marlborough College, à l'issue duquel il devrait devenir prêtre. Mais de nature rêveuse et solitaire, c'est un tout autre destin qu'il se forge, se faisant souvent réprimander en cours pour son attitude, car le jeune William passe son temps à écrire des poèmes et dessiner dans son carnet rouge, dernier cadeau offert par son père avant de mourir. Dès qu'il le peut, il explore le jardin et la forêt proche.

Agata Kawa rend très bien cette beauté naturaliste, beaucoup d'animaux, de fleurs entrelacées, et d'imaginaire poétique. Qu'elles soient simples ou doubles, les pages d'illustration sont superbes. Le texte passe bien trop vite pour le lecteur adulte, qui en aimerait bien davantage ! Récit sur la découverte de soi et le développement d'un don pour l'art, hommage rendu au père par la valeur de l'objet utilisé, le carnet rouge est un somptueux album.

 

Il n'est pas forcément de médiation facile auprès des enfants, je l'ai laissé à disposition de Mosquito, 9 ans ½, qui n'a pas souhaité dépasser les deux premières lignes. Je ne la force pas.

 

Vous pouvez voir quelques illustrations sur le blog de la soupe de l'espace 

 

(à partir de 7 ans)

 

Seuil Jeunesse, avril 2010, prix : 18 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Agata Kawa et éd. du Seuil.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melanie B 14/09/2010 14:16



J'allais écrire exactement la même chose que Véro ! Les illustrations doivent être somptueuses. Mais ce que tu dis sur le texte un peu court me retient encore !



Laure 14/09/2010 19:04



Non mais en fait le texte est bien long (pour un enfant !, je crois même que c'est ce qui a fait fuir Mosquito), mais en tant qu'adulte, je n'aurais pas dit non à
une histoire plus longue. Mais elle est très bien ainsi aussi !



Vero 12/09/2010 20:10



Il a l'air effectivement sublime!



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -