Les jardins d'Hélène

Le catalogue des adieux - Marina Mander (texte), Beppe Giacobbe (illustrations)

14 Février 2011, 15:42pm

Publié par Laure

 

Traduit de l'italien par Marc Voline

 

catalogue des adieuxVéro m'en avait parlé lors de notre rencontre au salon du livre jeunesse de Montreuil, et j'ai dû mal comprendre, car je croyais qu'il s'agissait d'un album jeunesse. Suite à son billet très enthousiaste, je me suis mise en quête du Graal, et je confirme toute la beauté de ce livre !

Je me donc suis fourvoyée en pensant que c'était un album pour les enfants au vu de la couverture seule et du nom de l'éditeur. Non, ce n'est pas un album jeunesse, mais comme l'indique le sous-titre « un roman pour images », un roman épistolaire au charme poétique qui vient illustrer à son tour par les mots les belles illustrations de la page qui fait face.
Une éditrice est en quête d'un auteur particulier : "recherche rédacteur de sexe masculin pour catalogue de lettres d'adieu (ruptures amoureuses, excuses en belle prose et autres aménités)", un ouvrage de référence pour ceux qui veulent quitter. Peter Faraway, riche d'expériences dans le domaine des départs, lui répond. Entre eux débute une correspondance pas loin d'être amoureuse, mais qui face à l'intransigeance de Nina, reste platonique. Le travail de Peter nourrit le catalogue de Nina...
On se surprend à le lire à voix haute, pour savourer cette prose poétique absolument parfaite. Tout est travaillé jusque dans la pagination qui joue aussi des lettres archivées par les dates référencées, les illustrations (dont je ne suis pas toujours fan) sont en belle adéquation avec le texte (ce qui m'amène à les reconsidérer), on a envie d'en recopier grand nombre de pages...

Quelques extraits :
« Le contraire de l'amour, ce n'est pas la haine, c'est l'adieu ».

p. 109 : « Mon amour,
Je comprends l'état d'âme qui est le tien,
je le comprends, excuse-moi encore de t'avoir déçue.
Mais je ne suis qu'un homme, comme tant d'autres.
Adieu »

p. 113 : « Mon amour,
Je ne suis qu'un homme comme tant d'autres,
léger et superficiel,
Si léger que je me volatilise toujours.
Adieu ».

p. 115 : « Editions Plaisance, 34, rue de Plaisance, 75014 Paris
Paris, le 2 juin 1993
Cher Peter,
Nous ne voudrions pas assommer les lecteurs
avec toutes ces excuses.
Et l'histoire de l'homme comme tant d'autres...
tant de sincérité n'est pas crédible !
N'avez-vous donc jamais aimé
une « femme comme tant d'autres » ?
Sincèrement,
Nina

p. 137 : « En amour, il n'existe pas de formule infaillible,
nous procédons toujours par essais et erreurs.
Toi l'essai, moi l'erreur.
Adieu. »

p. 125 : « Ne m'attends pas cette nuit.
J'ai pris le large une fois de plus.
Adieu »

Et la fin remet le tout en perspective... Un bien riche et bel album pour les grands que nous sommes !
Un bémol sur le prix (26 € quand même), mais il les vaut largement. A garder en idée cadeau !

 

Editions du Rouergue, mars 2008, 221 pages, prix : 26 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Beppe Giacobbe et éd. du Rouergue

 

 

 

Commenter cet article

Melanie B 22/02/2011 13:43



Un livre qui va directement sur ma wishlist : tu m'as convaincue !



Vero 14/02/2011 17:12



Ah je vois qu'il t'a conquise aussi!


Un beau livre pour les grands effectivement. Comme toi j'avais envie de noter de très nombreux passages. ;-)