Les jardins d'Hélène

Le club des chatons (5 tomes parus) – Sue Mongredien

5 Juin 2011, 15:20pm

Publié par Laure

 

traduit de l'anglais par Anne Delcourt

Illustrateurs différents selon les tomes

 

club-chatons1.jpg

 

Voici typiquement le genre de série qui nous laisse sceptiques et réticents en bibliothèque : pur produit marketing, girly à souhait (couvertures roses à paillettes sur les titres, bouilles de chatons irrésistibles), mais quid de la qualité littéraire? Soyons honnêtes : les histoires sont gentillettes, vocabulaire très simple, je n'ai lu que le premier tome et j'ai trouvé cela très moyen, et les illustrations pas terribles. Mais... mais... Mosquito adore, les a dévorés, et attend le 6ème impatiemment. (je précise que Mosquito n'aime pas trop lire, dès qu'il y a trop de pages, elle a peur, mais là, elle s'est jetée dessus, a dévoré les 3 premiers tomes en une soirée, et les deux suivants idem lorsqu'ils sont arrivés).

Parfait pour attirer des enfants qui sont encore de timides lecteurs, un bon moyen de les accrocher, de les fidéliser, en espérant qu'ils trouveront des médiateurs (parents, enseignants, libraires, bibliothécaires, etc.) qui sauront les amener en douceur vers d'autres textes plus exigeants. Je ne condamne donc pas ces séries (qui semblent se développer de façon exponentielle) mais on n'est pas loin non plus de l'overdose commerciale. Et ça plaît follement aux gamins qui en redemandent.

 

Je vous laisse méditer ? (Remarquez au passage que le nom de l'auteur n'apparaît même pas sur la couverture). Parce que les plus jeunes ont leurs collections sur les poneys, les chats, les chiens, les trucs et machins magiques, et Versailles, c'est bon, on en a soupé de Versailles et de ses colombes, ses filles du Roi et autres Lady G., les grands ont ... Marc L., Guillaume M. et Katherine P. (Je ne me fatigue pas, c'est en gros le hit des prêts à la bib sur la dernière année). On a le droit de lire de tout, à tout âge, de mélanger les lectures « de plage » et les lectures plus engageantes, mais cette surproduction si jeune n'est-elle pas déjà que le signe d'un formatage de lecture ?

 

club chatons2 club chatons3 


 club chatons4club chatons5

Sinon, à part ça, de quoi ça cause le club des chatons ? Chloé, une petite fille de 8 ans emménage dans une nouvelle région, et ses parents acceptent qu'elle adopte un chaton pour mieux s'adapter à sa nouvelle vie. Il y a une portée à adopter pas loin, et elles sont quelques fillettes à être intéressées. Chacune va adopter un chaton, et elles vont se retrouver régulièrement chez l'une ou l'autre pour voir leurs minets grandir et apprendre à s'en occuper, entre l'école et les cours d'équitation (tout y est, même le poney-club dont raffolent les filles). Moyen sain et sympathique de se faire des amies...

Et que se passe-t-il quand les chatons deviennent adultes et sont moins craquants ? (allez, je suis mauvaise langue, laissons nos petites filles rêver, vaut mieux des bouquins partout que pas de bouquins du tout? Et puis nous on avait bien nos Fantômette et nos Alice, Club des cinq et cie...)

 

Conseillé à partir de 6 ans (je dirais plutôt 7-8 ans)

et deviens membre sur www.leclubdeschatons.fr

 

 

Nathan, janvier – juin 2011, 93 pages chacun, prix : 4,50 € chaque

Notes : stars-4-0__V7092073_.gif (Mosquito), stars-2-0__V45687805_.gif(Laure)

Crédit photo couverture : © Shutterstock et éd. Nathan

Commenter cet article

niki 11/06/2011 09:12



les couvertures sont craquantes en tout cas  (je parle des chatons bien sûr)


 



AP 05/06/2011 18:17



Je proteste véhémentement, chère Laure : Fantomette c'est de la littérature. Oui. Parfaitement. George Chaulet for ever, il m'a tout appris - lui et Samuel Beckett