Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 12:33

 

Traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin

 

le-diner-koch.jpgDeux couples, dont les deux hommes sont frères, l'un futur premier ministre des Pays Bas, l'autre prof d'histoire en disponibilité, se retrouvent dans un restaurant chic autour d'un dîner pour parler de ce qui les préoccupe : leurs enfants respectifs, et ce qu'ils ont vraisemblablement fait ensemble. L'intrigue se met en place de façon tendue et mystérieuse : Paul, le père de Michel, a regardé des vidéos sur le portable de son fils, et l'on pressent un drame que chacun préférerait éviter.

La construction du récit est intéressante : autant de parties que d'étapes dans un dîner : l'apéro, l'entrée, le plat, le dessert, le digestif, et le pourboire ; hélas de nombreux flash-back nécessaires à la compréhension des personnages viennent interrompre ce rythme, de même que de nombreuses sorties à l'extérieur du restaurant pendant le repas ou de nombreux allers retours aux toilettes donnent une impression un peu décousue au dîner et à la construction choisie.

La psychologie des personnages est intéressante également dans le sens où s'opère un basculement des ressentis pour le lecteur, entre le politicien présenté comme détestable par son frère, et la situation finale.

Un roman dérangeant, qui conduit à s'interroger sur la responsabilité, son rapport personnel à la loi, et ce que l'on est prêt à faire pour sauver ou non ses enfants. De lecture facile, le roman se lit très vite, ne serait-ce que pour savoir quelle va en être l'issue. J'ai trouvé toutefois agaçant et inutile le choix de l'auteur de ne pas nommer certaines choses, notamment les noms des maladies. Un roman qui peut ouvrir des débats intéressants entre lecteurs, car les choix des personnages ne peuvent laisser indifférents.

 

 

Belfond, mai 2011, 329 pages, prix : 18,50 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © photo Vilma Pimenoff / Millenium Images, UK et éd. Belfond


Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

dasola 23/04/2013 15:04


Bonjour Laure, j'avais écrit tout ce que je pensais de ce roman http://dasola.canalblog.com/archives/2011/10/12/22303198.html le 12/10/11. Il dégage beaucoup de malaise. Je sais que je ne le
conseillerais pas forcément. Bonne après-midi.

Vero 22/08/2011 13:08



je note dans un coin ;-)



clara 21/08/2011 08:24



Dérengeant mais j'ai adoré ! 



In Cold Blog 20/08/2011 19:02



Malgré tes légères réserves, je lui donnerais bien sa chance à ce Dîner. Les billets d'Ys et d'Amanda m'avaient déjà fait saliver (et ne prends pas ce commentaire pour une invitation déguisée à
le faire suivre sinon je n'oserai plus jamais rien poster ici )



Laure 20/08/2011 19:16



c'est à découvrir, honnêtement, ça sort des sentiers battus et ça dérange...


pas de risque que je fasse suivre, je l'ai emprunté à la bibli, mais quand il s'agit de mes livres perso, je suis toujours dans l'opération rangement par le
vide



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -