Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 17:54

 

traduit du portugais (Brésil) par Françoise Marchand Sauvagnargues

 

manuscrit-retrouve.jpgL'argumentaire éditeur était alléchant (en même temps, c'est le but des 4èmes de couv' hein) :

14 juillet 1099. Alors que les croisés sont aux portes de la ville, les habitants de Jérusalem se pressent autour d’un homme mystérieux connu sous le nom du Copte pour entendre ses derniers enseignements. La foule, composée de chrétiens, de juifs et de musulmans qui vivaient jusqu’alors en parfaite harmonie, s’apprête à livrer combat et la défaite semble imminente. Mais, loin de toute stratégie guerrière, c’est une véritable leçon de vie qui leur est dispensée. Le Manuscrit retrouvé est une invitation à repenser notre humanité qui pose une question d’une brûlante actualité : quelles valeurs subsistent lorsque tout a été détruit ?

Je ne sais pas pourquoi, manuscrit, aspect historique, j'ai pensé à Umberto Eco. Naïve que j'étais de croire que ce roman (?) de Coelho (dont je voulais aussi comprendre le succès auprès des lecteurs) était un bon roman historique avec une bonne intrigue. Rien de tout cela, le manuscrit n'est que prétexte à une suite de préceptes mystiques qui me laissent absolument indifférente.

Faut-il en supporter des pages pour lire des dogmes d'une telle banalité :

« Personne ne peut revenir en arrière, mais tout le monde peut aller de l'avant. », et j'en passe, tout est de cet acabit. Pour le coup, on ne peut plus mensongère que cette 4ème de couv. Cette fois c’est décidé, je n'ouvrirai plus de Paulo Coelho.

 

Flammarion, mai 2013, 177 pages, prix : 17 €

Etoiles : stars-1-0__V45690734_.gif

Crédit photo couverture : © Labrand. Psicologia de Marcas SL. / éd. Flammarion

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Un autre endroit 08/06/2013 11:20


Pliée de rire...personne ne peut revenir en arrière...tout le monde peut aller de l'avant !!! c'est profond ! :-)


Bon week-end !

Fantasia 01/06/2013 10:19


Je n'ai jamais réussi à lire cet auteur... au choix, ça m'endort ou ça m'agace.

sylire 27/05/2013 07:08


On me l'a proposé en SP mais j'ai décliné l'offre me doutant que je n'apprécierais pas plus que les autres cet opus-là.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -