Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 07:27

Illustrations de Clémence Pollet

 

pb-avec-noel.jpgDepuis que Cerise a perdu sa maman dans un accident, les fêtes de Noël, ce n’est plus pareil. Malgré toute la bonne volonté de sa tante Nina, sœur jumelle de sa mère, c’est encore plus douloureux, tant la ressemblance physique est flagrante.

p. 25 : « Nos cœurs étaient aussi lourds que la voiture chargée de cadeaux. Quand quelqu’un qu’on aime est mort, chaque fête se transforme en couteau tranchant. »

Et « le problème avec Noël, c’est qu’il a lieu chaque année » (p. 31)

Alors quand la météo s’en mêle et qu’un paquet d’automobilistes se retrouve coincés la nuit du réveillon, hébergés dans une salle des fêtes au milieu de nulle part, la donne n’est plus la même. Les râleurs obnubilés par leur petite personne râlent, les vieux résignés à leur solitude trouvent un échange inattendu, et la magie de Noël finit par opérer entre solidarité et fraternité. Un peu de bon sens détaché du clinquant et de la surconsommation, de vraies valeurs humaines remettent un peu de joie au cœur de Cerise, qui n’en oublie pas pour autant sa peine, mais l’accepte mieux.

Un petit roman sympathique, aux illustrations qui prennent bien le relais du texte et s’y mêlent (principe de la collection ZigZag qui joue aussi sur les couleurs d’impression, blanc sur noir et noir sur blanc), sans que ce soit un coup de cœur, car peut-être trop évident et attendu, du moins pour un lectorat adulte, mais n’oublions pas qu’il est avant tout destiné aux 8-12 ans. Rafraichissant, donc.

 

Rouergue, coll. Zigzag, octobre 2012, prix : 7 €

Etoiles : stars-3-0__V7092079_.gif

Crédit photo couverture : © Clémence Pollet et éd. du Rouergue

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -