Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 17:12

 

Traduit du suédois par Esther Sermage

 

oreilles-de-buster.jpgEva, 56 ans, partage sa vie avec Sven dans leur petite maison de Frillesas. Elle s'occupe de ses roses qui tiennent une place très importante et particulière dans sa vie. Pour son anniversaire, sa petite-fille Anna-Clara lui offre un journal intime. Journal qu'elle va tenir pendant trois mois d'été, le commençant ainsi : « 13 juin. J'avais sept ans quand j'ai décidé de tuer ma mère. Et dix-sept ans quand j'ai finalement mis mon projet à exécution ». Le ton est donné, et la reconstitution ouverte. Retours en arrière se mêlent au récit du temps présent, Eva confie ainsi au lecteur les moments importants de sa vie, les meilleurs comme les pires. Si sa relation avec sa mère méprisante est la part la plus forte et la plus intéressante, elle est loin d'être le seul point d'intérêt du roman, plus riche et habile qu'il n'y paraît. Des surprises sont ménagées jusqu'au bout, et si j'ai trouvé quelques longueurs vers le milieu du livre (son histoire d'amour avec John), j'ai aimé la complexité du personnage d'Eva, ses vengeances compréhensibles mais discutables, sa dualité intérieure qu'elle traduit par sa face noire et sa face blanche, j'ai aimé l'étonnement de la scène que traduit le titre (je vous laisse découvrir à qui appartiennent ces oreilles et quel sera leur rôle) et quelques autres revers tout aussi surprenants. Bien d'autres femmes sont présentes dans l'histoire : sa fille Susanne en plein divorce, ses meilleures amies et leurs difficultés de couple, la vieille Irène dont elle s'occupe et qui lui permet de dénoncer les mouroirs que sont certaines maisons de retraite, tout en jouant un rôle de miroir avec son propre mère.

 

Une très belle lecture qui m'a donné envie de découvrir d'autres titres de cet auteur.

 

Les oreilles de Buster est annoncé en poche (chez Babel – Actes Sud) pour début janvier 2013.

 

Gaïa, septembre 2011, 409 pages, prix : 24,40 €

Etoiles : stars-4-5__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Yenty Jap / getty images / et éd. Gaïa

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Theoma 02/11/2012 20:11


tout à fait d'accord. j'ai bcp bcp aimé également.

Sandrine(SD49) 01/11/2012 18:07


Un bon souvenir de lecture, il faut aussi que je lise d'autres titres de cet auteur

Sophiebib 01/11/2012 17:22


Je plussoie ! J'ai adoré ce livre, son personnage est incroyable et il règne une vraie ambiance dans ce livre...

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -