Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 13:06

 

les-souvenirs-foenkinos.jpgUn beau roman intimiste et délicat, et nul doute, c'est bien un compliment !

Entre souvenirs et mélancolie douce, l'auteur (du moins le narrateur) revient sur le décès de son grand-père, et le placement qui a suivi de sa grand-mère en maison de retraite, contre son gré. C'est l'occasion simple d'évoquer un quotidien, des relations familiales, un croisement de générations, le désir d'écrire, l'amour naissant et l'ironie inattendue de la vie. C'est tout simple mais ça « parlera » à beaucoup de lecteurs, quel que soit leur âge. Une évocation de la vie par un narrateur parvenu à la maturité, entre douceur et réflexion sur soi, un bel équilibre.

 

Un extrait, p.57 :

« La plupart de ceux que j'ai croisés dans la maison de retraite voulaient mourir. Ils ne disent pas mourir d'ailleurs, ils disent « partir ». Et aussi : « en finir », pour souligner davantage le calvaire. Car la vie ne finit parfois jamais, c'est le sentiment qu'ils ont. On parle souvent de la peur de la mort, et c'est étrange comme j'ai vu autre chose. Je n'ai vu que l'attente de la mort. J'ai vu la peur qu'elle ne vienne pas. »

 

Lu dans le cadre du Club des Testeurs d'Amazon 

 

Gallimard, août 2011, 265 pages, prix : 18,50 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : ©éd. Gallimard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Isa 08/02/2012 18:52


Ni conquise ni déçue par cette lecture. La délicatesse m'a plus convaincue.

Theoma 02/09/2011 16:21



je commence vraiment à apprécier l'auteur, je ne louperais pas celui-ci !



Laure 02/09/2011 23:29



Je n'en ai pas lu beaucoup de lui : seulement le potentiel érotique de ma femme il y a longtemps, et ce dernier...



clara 19/08/2011 08:48



Je le note !



Vero 18/08/2011 18:26



Ah décidément, je le note encore celui-ci! La délicatesse m'avait vraiment déçu mais ce livre-là me fait vraiment de l'oeil.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -