Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 11:27

25-vies-de-Sandra-Bullot.jpgPour être décapant, ce roman ado l’est à la puissance dix ! Complètement barré, inattendu, non politiquement correct, drôle, et finalement touchant car derrière ce clown de Sandra qui se cache derrière l’humour, il y a une ado de seize ans qui se cherche et ne s’aime pas beaucoup…

Elle est drôlement entourée Sandra, une mère actrice surnommée Catherine Deneuve et qui n’est pas fichue de retenir la seule phrase qu’elle doit prononcer dans un téléfilm débile, un père dépressif qui passe ses journées au lit à manger des chips et à échanger des mails avec une Natacha833, un petit frère prénommé Ao (non ce n’est pas une marque de déodorant), une copine un peu trop douée au nom imprononçable (Désirée Rathanavana), un amoureux transi et anonyme qui se cache derrière le pseudo d’Endive au Jambon, ce plat que tout le monde déteste, etc… Ah non, elle n’a pas la vie facile Sandra. Alors elle s’en invente plein, du lombric à Sandra Bullock (puis Bullot) en passant par une vie de caniche royal, de fourmi neurasthénique, de gazelle rusée comme un renard, (etc. encore).

Ça déborde de jeux de mots, de langue qui fourche, d’(auto)critique et de réparties bien balancées, ça  ressemble à du grand n’importe quoi, mais ça a le mérite d’être frais, novateur, à contre courant, et pour cela séduisant. Une lecture d’une traite au cours de laquelle je me suis souvent demandé si j’adhérais ou pas, mais j’ai aimé être bousculée justement par ce récit hors norme, alors oui ! D’autant que tenir la longueur sur un tel rythme, c’était pas gagné non plus, et Colas Gutman y parvient haut la main.

 

Les avis de Sophie (et Fantasia) (avec de savoureux extraits) et Clarabel  

 

Du même auteur sur ce blog : Je ne sais pas dessiner, Journal d'un garçon, Les chaussettes de l'archiduchesse, L'enfant

 

L’école des loisirs, coll. Medium, septembre 2012, 160 pages, prix : 8,50 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Marc Boutavant et l’école des loisirs.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

Vero 11/03/2013 11:07


Acheté après l'avoir vu sur ton blog et lu d'une traite aussi hier avec la même impression que toi : moins enthousiaste que lorsque j'ai découvert Journal d'un garçon mais à la fin, en refermant
le livre, me suis dit "c''était bien quand même !"


Merci pour la découverte !


Bises

Laure 15/03/2013 16:06



dis, tu reviens quand ? blog ? nouvelles... j'espère que tout va bien !!



Fantasia 09/03/2013 10:10


Effectivement, c'est ce qui est flagrant : il tient la distance sur plus d'une centaine de pages !

kikine 06/03/2013 22:52


Je ne suis pas fan de littérature jeunesse mais de temps en temps, cela fait du bien. On verra si ce livre croise un jour mon chemin ... ou pas :)

In Cold Blog 06/03/2013 09:52


Vendu !

clara 06/03/2013 08:33


Ah chouette, je le note ! Merci Laure!

virago 05/03/2013 21:29


J'ai tout de suite très envie de le lire!

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -