Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 13:15

Illustrations de Violaine Marlange

 

coeur-n-oublie-jamais.jpgAngèle part quelques jours chez sa grand-mère, Maria Brantôme, une ancienne grande actrice qu’elle appelle tout simplement Mamia. Ces vacances sont un peu particulières, car la maman d’Angèle est enceinte, Angèle va avoir un petit frère, mais voilà, bébé voudrait déjà s’annoncer et c’est bien trop tôt, alors le temps que sa maman soit hospitalisée quelques jours et que son papa gère son travail, Angèle part chez Mamia, la belle et un peu fantasque Mamia. Mais cette année, Mamia est vraiment bizarre : elle l’appelle Nouck, (du prénom de sa mère, Anouck), elle fait une soupe de cerises vertes, elle veut retrouver son Léonard de mari sans se souvenir qu’il est mort depuis plusieurs années, elle entraîne sa petite-fille dans de drôles d’aventures qui inquiètent réellement Angèle…

Sans que jamais soit nommée la maladie d’Alzheimer, on assiste ici au regard d’une petite-fille sur les absences et « bizarreries » de sa grand-mère. C’est évoqué avec délicatesse et pudeur, avec des mots d’enfants qui sans peut-être tout comprendre savent faire la part des choses entre la fantaisie et l’alerte plus sérieuse. Sans dramatiser non plus, Agnès de Lestrade offre un petit roman sensible et généreux sur ce thème de la maladie et de la mémoire qui s’en va. De façon plus large aussi on verra un beau roman sur le lien entre enfants et grands-parents, sur ces souvenirs de vacances qu’on garde presque tous précieusement au fond de soi. 

Les illustrations de Violaine Marlange complètent agréablement l’ouvrage, j’ai particulièrement aimé une pleine page lorsque la petite fille est couchée dans son lit avec son doudou, ce joli dessin tout simple et si parlant…

 

Le billet de Clarabel, …

 

Rouergue, coll. ZigZag, février 2010, 109 pages, prix : 6,50 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Violaine Marlange et Frank Secka / éd. du Rouergue

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ana 09/04/2010 09:38



Billet qui donne envie, j'avais déjà lu sur le même thème le superbe album de Dorothée Piatek, je note celui-ci



Laure 09/04/2010 19:38



je ne connais pas l'album de D. Piatek (la mémoire envolée ? - je pense) mais j'avais vu en effet plein de bonnes critiques. C'est un sujet qui est de plus en plus
traité en littérature, c'est vrai que cela peut être utile en jeunesse aussi...



bouma 07/04/2010 15:35



les avis sur ce roman sont vraiment très bons et très tentants...



Laure 09/04/2010 19:40



je n'ai pas eu de gros coup de coeur flagrant toutefois (cf les étoiles ;-), mais c'est un très bon petit roman sur le sujet, dont la conclusion est très
belle



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -