Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 11:31

porte de champerretLa fatigue peut-être, ou « il y a des moments comme cela », encore un livre que je n’achève pas. Critiques élogieuses partout, demandé par nos lecteurs à la bibli, un livre très bref, je n’ai jamais lu Bloch-Dano que je connais en grande biographe (Madame Zola, Madame Proust), je tente (j’ai peur de passer à côté d’un grand et beau livre) et j’abandonne (page 84/185). Ce livre n’est pas pour moi.

Evelyne Bloch-Dano écrit ici sur sa mère, qui finit sa vie dans une maison de retraite atteinte de la maladie d’Alzheimer, la mémoire s’en va et sa fille la rattrape, mais ce n’est pas tant la maladie que les souvenirs de son enfance dans l’appartement parisien de la Porte Champerret que l’auteur rapporte ici , histoire de la famille aussi, ceux ayant été déportés pendant la guerre…

Trop de livres de filles qui parlent de leur mère en ce moment ( ?) (il y a eu Nathalie Rheims, puis Marie Lebey, celui de Colombe Schneck aussi, de plus en plus de récits sur la maladie d’Alzheimer également (encore qu’ici elle n’occupe pas une place centrale en tant que maladie), bref je ne sais pas, mais je n’ai pas trouvé de portée universelle dans ce récit, quelque chose qui soit capable de me toucher, je n’y ai lu que des souvenirs très personnels, élégamment écrits, mais qui ne m’intéressent pas du tout.  

 

Grasset, février 2013, 185 pages, prix : 17,80 €

Crédit photo couverture : © Archives de l’auteur

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -