Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 16:05

savannah-dream.jpgJulien est sociologue au CNRS, spécialiste du comportement appliqué à l’environnement. Il est débauché par un chasseur de têtes pour une mission dans la grande firme d’Atlanta, Coca-Cola, où il est chargé de donner une image plus verte à la communication de la marque. Il s’expatrie avec femme et enfants.

Mais dès son arrivée il est abordé par une jolie prof de philo esseulée, expatriée elle aussi : Maud. Julien aime sa femme, ne veut pas la tromper. Mais comment résister à Maud qui semble avoir tout compris de ses faiblesses, de ses failles intérieures et blessures d’enfance non cicatrisées.

Un roman qui démonte avec précision et justesse le mécanisme psychologique de l’adultère, de la culpabilité et de la passion dévorante.

Des éléments troublants vont faire douter Julien : Maud l’aime-t-elle vraiment ? Et si tout n’était que manipulation de sa part ? Et si tel était le cas, pourquoi ? Un parfait engrenage sur la fragilité et la folie des êtres.

Une fin particulièrement réussie qui vient clore une longue partie qui commençait à ronronner un peu trop, dévastatrice mais qui a manqué pour moi d’un peu de souffle central.

 

p. 142 : « Elle avait si bien joué la comédie de la passion que je m’étais abandonné à la confiance. Quelle naïveté ! Comme à son habitude, après avoir donné, elle reprenait ce qui lui apparaissait sans doute comme un trop perçu. Je hurlais de rage contre elle. Contre moi surtout, qui m’étais fait ballotter par cette garce depuis des semaines sans réagir. Maud ébranlait la sécurité affective que j’avais acquise auprès d’Hélène. J’avais grandi, je m’étais construit grâce à ma femme. Elle était mon roc. Un roc poncé par des années de vie commune et sur lequel reposait mon parcours d’homme. Maud ne le parsèmerait que de cristaux tranchants. Qu’avais-je à gagner à m’écorcher à vif ? »

(ce n’est pas un verdict final, des rebondissements s’ensuivent !)

 

Albin Michel, février 2013, 215 pages, prix : 16 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Sally Waterman / Millennium Images, UK, et éd. Albin Michel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Melanie B 09/04/2013 13:38


J'ai vraiment très envie de découvrir Cecilia Dutter grâce à toi.

clara 30/03/2013 08:28


le sujet me tente !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -