Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 15:25

L’année tire à sa fin, et comme je prends la route demain pour la ville de mes vingt premières années (Strasbourg) retrouver famille et amis le temps d’une courte semaine, je vous livre avec quelques jours d’avance le traditionnel bilan annuel de lectures.

 

Lectures personnelles et réflexions sur la lecture d’une manière plus générale.

En bibliothèque, nous travaillons avec les scolaires depuis toujours, et nous trouvons toujours utile et intéressant de le faire. Si depuis quelques années je constatais impuissante la baisse du niveau scolaire de façon inquiétante, je dois avouer que 2012 nous a laissés, mes collègues du centre culturel et moi, plutôt déprimés avant les fêtes.

Liliba a justement exprimé dans un tag sur son blog ce que nous constatons tous les jours. Elle répondait à cette question : 

« Parle-nous de quelque chose qui te rend complètement folle en ce moment ! :

La pauvreté de l’enseignement à l’école. Affligée du peu de bases qu’ont mes enfants, qui sont pourtant bons élèves. Tout est flou et à peu près et ils n’acquièrent plus de règles précises : ni orthographe, ni grammaire… Et ne parlons pas des bases en histoire et géo ! On leur ouvre l’esprit avec des tas de choses qui sont certes intéressantes (histoire des arts, civisme), mais ils n’ont pas le b.a.ba… On va en faire une génération d’illettrés incultes. Triste. Ils ne lisent plus, non plus… »

 

J’irai même plus loin parce que ce n’est que le triste constat de mon quotidien : en CM2 ils ne savent toujours pas lire (disons qu’ils déchiffrent péniblement), ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent, ne comprennent pas des questions simples, ne savent pas écrire plus de deux mots sans faute, ne savent pas chercher dans un texte, ne trouvent pas le courage ou la motivation de le faire… Je dis CM2 mais les enseignants de maternelle nous disent déjà leur inquiétude quant au peu de langage qu’ont les enfants, vocabulaire si rare et pauvre, je pourrais dire 4ème aussi car j’ai repris cette année un Prix des Lecteurs ado organisé au niveau départemental, et c’est la 1ère année que je comprends réellement les remarques faites par les professeurs les années précédentes sur ce prix, quand ils arguent que 10 romans ados en environ 8 mois, c’est trop, c’est impossible. Je le vis au quotidien. Lire un seul livre pour un ado de 4ème aujourd’hui est devenu un calvaire insurmontable. C’est trop long, inintéressant, et même si c’est un travail scolaire (et encore plus si c’est un travail scolaire ?), ils ne comprennent pas l’effort de le faire dans leur devoir d’élève. On réduirait ce prix à 5 titres que ce serait encore trop difficile. Qu’avons-nous donc raté dans l’éducation, dans l’apprentissage des bases, dans l’enthousiasme de la transmission ? Je ne suis pas enseignante, j’ai bien sûr des idées personnelles de réponse, mais en tant que professionnelle du livre, je suis inquiète.

Nous avons toujours de bons et grands lecteurs, certes, mais ils se raréfient, plus particulièrement chez les jeunes. Le fossé se creuse entre les difficultés qui ne seront bientôt plus très éloignées de l’illettrisme, et les passionnés dévoreurs qui sont en voie de disparition.

Mais il n’y a pas que les jeunes. A quelques exceptions près encore, les adultes non plus ne lisent plus. N’ont plus de curiosité, ne réclament que les best-sellers de tête de gondole qu’ils ont vus au supermarché, et ne prennent plus jamais le risque limité (car gratuit) d’emprunter en bibliothèque un livre qui les surprendrait.

 

Vous allez dire que j’exagère. Non. Vous qui passez ici êtes de gros lecteurs (plus de 25 livres par an pour le Ministère de la Culture) ou des professionnels déjà convaincus. La réalité de terrain, dans un département pas très favorisé mais bien soutenu par les pouvoirs publics (département et région), est sérieuse, profonde, et déprimante. 

  

Même si l’on veut y croire encore, (les enfants des accueils de classe restent un terreau riche et meuble), c’est de plus en plus difficile, et de plus en plus vain.

 

À côté de cela, on a une production littéraire toujours plus vaste, où trier le bon grain de l’ivraie est de plus en plus long ou agaçant si l'on ne veut pas toujours garder les mêmes et jeter le reste.

  

Allez, il en faut pour tous les goûts, et ce qui m’a plu à moi ne vous plaira pas forcément à vous, voici mes préférés de 2012, suivis d’un lien vers le récapitulatif de mes lectures de l’année. (En fond de couleur saumon, les lectures non commentées sur le blog, souvent par pur paresse, en vert celles qui m’ont le plus séduite.)

 

je tue les enfants français

 (lien vers le billet)

 

stoner

 (lien vers le billet)

  

oreilles de buster

    (lien vers le billet) 

  

l'embellie(lien vers le billet)  

 

Mes lectures de l'année (2012)

 

 

Bonne fin d’année à vous,

Bonnes lectures !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Blabla
commenter cet article

commentaires

Melanie B 28/01/2013 09:36


Triste constat que le tien. Pour avoir affaire régulièrement à des élèves de collège cette année, je ne peux que le confirmer hélas. Ce qui me frappe, ce sont les disparités énormes entre les
enfants.


Pour passer à ton bilan de lectures, j'ai aussi beaucoup aimé "Les oreilles de Buster", lu le 1er janvier 2012 ! :-)).


Et puisqu'il est encore temps, je te souhaite une belle année 2013 !

Laure 28/01/2013 14:18



belle année à toi aussi Mel !


quant au niveau des élèves... je n'en redébats pas (j'allais commencer à me lancer dans une nouvelle longue tirade), tant cela m'attriste et me révolte. Tous les
jours au travail il me suffit de recevoir des élèves pour constater une bien triste et sérieuse réalité, qui ne semble préoccuper personne et pas beaucoup de parents. Les disparités s'acentuent,
mais dans notre bassin de population ici, c'est surtout l'absence totale de maîtrise des fondamentaux qui s'accentue... grrrr !



Anne 12/01/2013 17:00


Merci pour toutes ces belles analyses de livres. Je suis une lectrice silencieuse de votre blog depuis plus d'un an et vos lectures font souvent échos. Je vous bsouhaite aussi une très
bonne année 2013

Laure 13/01/2013 21:13



Merci de votre fidélité Anne, et bonne et heureuse année à vous également.



latite06 02/01/2013 17:36


Etant surveillante dans un collège, je suis aussi désespérée quand je vois les élèves hurler quand je leur propose de lire un livre lorsqu'ils n'ont rien à faire en étude. 


En revanche, je constate souvent qu'il y a derrière une grosse lacune parentale, et ca me fait très peur pour l'avenir (le gamin de 13 ans qui a déjà la PS3 dans sa chambre mais aucun livre, ca
me fait grimacer) 


Bref, essayons de voir le côté positif : il reste quand même des lecteurs ! (seul un petit village résiste encore et toujours à l'envahisseur ... ^^)


Je te souhaite une très bonne année 2013, avec santé, bonheur et surtout ... des livres ! 


Bises ! 

Eléa 02/01/2013 16:56


J'ai lu avec intérêt ton analyse et je crois que malheureusement elle est très juste. Mais si les parents n'essaient pas de faire lire leurs enfants, juste un peu, c'est sûr que peu d'enfants le
feront d'eux même ! Je crois qu'une part de responsabilité incombe aux parents.


Je te souhaite une très belle année 2013 riche en nouvelles lectures ;-)

Laure 07/01/2013 12:18



Des parents qui veulent faire lire leurs enfants, on en voit pas mal arriver, désespérés, avides de conseils. Mais la lecture restera une corvée difficilement
convaincante si dans cette même famille, les parents ne lisent pas. Et c'est bien cela le problème. Puisque la lecture n'est plus présente au sein du foyer, les enfants n'en voient pas l'intérêt
et n'en ont pas l'envie...


Essayons de garder le moral avec de nouvelles lectures en 2013 ! :-)



gambadou 30/12/2012 20:39


Professeur documentaliste depuis peu, je parlais avec des enseignants de collège qui étaient catastrophés de ce qu'on leur demandait de transmettre aux élèves. La prof d'histoire géo saute de
chapitre en chapitre sans s'arrêter sur un point particulier, la prof de français ne fait plus de dictées (il y en a pourtant une au brevet, qui vient d'être rallongée). Et pourtant ... je fais
aussi deux concours de lecture : un en sixième-cinquième où il faut lire 4 livres, et un en quatrième-troisième où il faut lire 8 livres.... et à ma grande surprise j'ai beaucoup d'inscrits...
alors je ne baisse pas les bras, et quand ils viennent en râlant emprunter "Antigone" lecture obligatoire en 3ème, j'essaye de leur transmettre un peu de plaisir en leur disant que cela reste
pour moi le meilleur livre de tous les temps !


Bonne semaine !

Laure 01/01/2013 23:45



J'ai la chance de voir des enseignants qui vraiment se démènent et font je pense très bien leur travail, avec passion encore, malgré les contraintes et les
difficultés de plus en plus lourdes qui leur pèsent. C'est un métier que je ne voudrais vraiment plus faire aujourd'hui (j'ai été admissible au capes il y a une vingtaine d'années, en lettres
puis en doc, admissible mais pas admise, et j'ai fait d'autres choix ensuite). 


Tant qu'on ne se recentrera pas sur les apprentissages fondamentaux que sont lire écrire compter (avec d'autres méthodes peut-être je ne sais pas quelle est la
solution) et tant qu'on restera dans une société de loisirs et de surconsommation où l'apprentissage n'a plus de sens pour l'enfant, on ne fera que s'enfoncer davantage...



Mango 30/12/2012 10:11


C'est très juste ce que dit Cathulu. Je vais régulièrement le samedi matin au rendez-vous des bébés lecteurs et je suis admirative du travail, des connaissances et de la patience de l'animatrice
qui se donne vraiment à fond pour intéresser les très très jeunes et au bout de quelques séances, c'est le silence maintenant alors que ce n'était pas évident lors de la première
rencontre! 

Marie-Noëlle 30/12/2012 10:11


J'ai commencé à enseigner au CP en 1970 et ce sont ces années-là que pour moi , tout a commencé à aller mal . Notre bonne vieille méthode syllabique d'apprentissage de la lecture qui avait fait
ses preuves a été détronée par la méthode globale puis mixte . Les élèves ont commencé à éprouver de plus en plus de difficultés à déchiffrer ; on les a fait redoubler car , à l'opposé de nous ,
ils arrivaient en fin de CP sans contrôler parfaitement , et de loin , la lecture. Ce fut à la même époque que l'on vit arriver les maths modernes . Et les enfants commencèrent à éprouver des
difficultés pour compter .Je suis soulagée de ne plus enseigner à l'heure qu'il est . Je suis heureuse qu'on m'ait fait aimer la lecture à ce point . Jai toujours eu la chance d'avoir une
bibliothèque dans chaque école où je suis passée . J'avais plaisir à lire les livres conseillés par mes professeurs et surtout , de fouiller dans les bibliothèques pour dénicher le "trésor" ....

cathulu 30/12/2012 08:45


J'aimerais souligner ici le travail des médiathèques. Quand je vois les bébés lecteurs, les heures du contes, les goûters, les classes qui s'y rendent régulièrement et toutes les animations, je
me dis que tout ce boulot n'est pas perdu. C'est un pari sur l'avenir et la preuve en est : la médiathèque est rarement vide !


Bonne fin d'année !


Bises

Laure 01/01/2013 23:36



c'est vrai qu'il y a bcp d'animations en médiathèque et c'est tant mieux, mais quand tu regardes bien qui vient, la plupart du temps, ce sont des parents qui font
déjà naturellement baigner leurs enfants dans la lecture chez eux (en leur lisant des histoires, en leur achetant des livres, en allant en emprunter à la médiathèque), le seul moyen de toucher
vraiment tous les enfants, ce sont les accueils de classe. Et on voit vite là la différence entre ceux qui sont sensibilisés au livre et ceux qui ne le sont pas. On essaie toujours qu'un déclic
se produise, mais le"patrimoine" culturel de ces enfants est devenu si pauvre que... on déprime ! 


Bonne année à toi Cathulu !



Mango 30/12/2012 00:51


Je ne connais pas encore les livres que tu cites mais comme je suis d'accord avec toi sur le constat concernant la lecture et le niveau  des enfants scolarisés et si tu savais comme ça me
déprime aussi. Trop de dispersion, de jeux, de divertissement au départ. Apprendre à lire et à écrire demande une grande exigence. c'est un vrai travail à base de répétitions et de beaucoup
de concentration ce qui n'est plus le cas où tout est fait en faveur de la distraction. J'en viens à comprendre les parents de plus en plus nombreux qui préfèrent faire eux-mêmes l'école à la
maison. C'est un comble! 


 

cathe 29/12/2012 23:09


Complètement d'accord avec Bill sur les enfants (les notres) qui, même s'ils ne lisent plus une fois ados, se mettent à dévorer devenus adultes. J'ai même mon fils qui n'a lu que des BD et mangas
depuis l'âge de 9 ou 10 ans qui vient de choisir de faire Lettres à la Sorbonne !!!! Et lui et sa soeur me disent qu'ils aiment lire et savent écrire sans faute car, je cite, "On était abonné à
"J'aime lire" et vous nous lisiez des histoires".... Bref on sème et on récolte ;-)


Et hélas complètement d'accord avec toi sur les enfants que l'on voit en bibliothèque. Voilà pourquoi on saute au cou des enseignants qui nous demandent (c'est le cas de plusieurs d'entre eux
cette année) de venir régulièrement à la bib pour travailler sur le thème de la lecture !!! Heureusement il existe encore des enseignants passionnés et conscients de l'importance de la découverte
de la lecture dès le plus jeune âge !


Bises à toi et bonnes fêtes de fin d'année


 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -