Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 15:45

une-forme-de-vie.jpgLe marronnier de saison, qui avec mon retard habituel en deviendrait presque sapin de Noël, c’est bien sûr l’annuel Amélie qui cette année encore nous offre une (nouvelle) forme de vie.

Court roman – comme à son habitude – elle choisit cette fois la forme épistolaire pour se mettre en scène. Parmi les sacs postaux qu’elle reçoit, une lettre de Melvin Mapple, soldat américain enrôlé à Bagdad, qui s’est engagé pour la bonne raison qu’il crevait de faim, et qu’à l’armée il serait au moins nourri. A en devenir obèse, sa façon de protester contre la guerre. A ériger ses cent trente kilos excédentaires en  body art. C’est gentil mais ça ronronne, à tel point que j’ai failli 1) m’endormir 2) arrêter à la cinquantième page. Allez un petit effort que diable, Amélie qui a fait du si bon il y a vingt ans ne peut pas faire du très mauvais aujourd’hui (si ?)

Obésité, beauté / laideur, art, image de soi, place de l’écriture dans la vie, les thèmes sont toujours un peu les mêmes, l’ensemble est devenu facile et prévisible, hélas. Il n'y a plus guère de saveur. Il y a bien un petit ressort (enfin !) trente pages avant la fin, l’improbabilité du scénario étant jusque-là trop grosse, et il y a même deux très bonnes pages, réellement surprenantes et amusantes. Dommage que ce soit les deux dernières, car pour ma part, c’est un peu tard.

 

 

rentree litt sept10

 

Albin Michel, août 2010, 168 pages, prix : 15,90 €

Etoiles : stars-2-0__V45687805_.gif

Crédit photo couverture : © Sarah Moon, et éd. Albin Michel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 06/10/2010 17:30



Je suis tout à fait d'accord avec toi, j'ai trouvé ce roman médiocre.



herisson08 03/10/2010 22:56



Décidemment, je vais vraiment le laisser de coté...



Vero 02/10/2010 20:05



J'avais décidé de passer mon chemin, voilà qui me conforte dans cette idée!



BelleSahi 02/10/2010 19:34



Elle est inégale dans son écriture. Il ne me tente pas. Et je ne l'ai pas acheté pour la bibli mais il est quand-même dans le réseau...attention !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -