Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 09:39

 

saison parfaite lonckeIl faudrait pouvoir aborder ce petit roman sans avoir lu la quatrième de couverture, et il est difficile aussi d'en parler sans en révéler d'emblée le sujet. Pourtant il faut se laisser prendre par le texte, le récit de Syril, cet adolescent qui retrouve espoir et vie dans cette nature sereine et qui se fait le protecteur de sa petite sœur Zoé, 7 ans, un puits de larmes et de cauchemars, une enfant brisée par la violence d'un père. Le juge a tranché, ils sont placés en famille d'accueil chez les Mattie, un couple aimant et discret, attentif, qui vit à la campagne, en bord de forêt.

Quel beau texte empli de pudeur ! On ne saura jamais ce qui est arrivé exactement aux enfants, mais on le comprend au fil d'un bleu resté un peu trop longtemps sur un bras, des cauchemars et du mutisme de Zoé. Cette distance saine et volontaire (l'auteur parle bien davantage des bienfaits de la nature, de l'origami auquel se consacre Syril, des relations d'amour immense entre frère et soeur) apporte apaisement et espoir : on aimerait croire que ce temps suspendu devienne pérenne et que cet automne soit effectivement la saison parfaite pour tout changer.

Un point fort dans le récit (mais il y en d'autres !), c'est la conversation téléphonique entre Syril et sa mère, cette femme qui ne rêve que de récupérer ses enfants, inconsciente de ce qu'elle a laissé endurer. Comment dire cette vérité à sa mère...

Un très beau roman, sensible et délicat, sur un sujet douloureux mais qui ouvre une belle fenêtre d'espoir et de reconstruction.

 

À proposer dès 13 ans.

 

Lu et aimé aussi par Thalie, la soupe de l'espace, Yulenka

 

L'école des Loisirs, mars 2010, 94 pages, prix : 8 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Frank Juery et éd. EDL

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

jp 14/08/2010 14:20



super - j'avais adoré celui d'avant ( merde, je ne retrouve pas le titre, il y a "cygnes" dedans), c'est délicat, fin et posé tout à la fois.



Laure 15/08/2010 20:26



oui, à la rencontre des cygnes, je ne l'ai pas lu, mon libraire m'avait présenté les 2, et puis je ne sais pas, le sujet du deuil, des frères jumeaux,
j'avais déjà lu pas mal de choses sur ce thème à ce moment là, une saison m'avait paru moins "plombant". Mais c'est un auteur à surveiller en effet



Richard 10/08/2010 14:41



Merci pour cette chronique pleine de sensibilité !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -