Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 15:38

 

Scénario : Appollo

Dessins et couleurs : Oiry

 

une-vie-sans-barjot.jpgMathieu a 18 ans et vient d'avoir le bac. C'est sa dernière nuit dans la petite ville de son adolescence, demain, il part à Paris poursuivre ses études. Il veut profiter de cette dernière nuit, avec les potes, et peut-être enfin approcher la belle Noémie dont il est amoureux.

Succession de rencontres, de lieux où rien ne se passe vraiment comme prévu, Mathieu erre dans la nuit avec Christophe, l'intello ivre de Kerouac et de Rimbaud qui ne rêve que d'un tel avenir d'auteur, et Barjot, de son vrai prénom Jean-Mohamed, plus désinvolte, un peu barge comme son surnom l'indique.

Le principal atout de cet album est de sonner profondément juste, si le langage cru et bassement vulgaire des ados vous rebute, passez votre chemin, mais c'est aussi ce qui en fait son réalisme. On s'y croirait, dans cette adolescence désabusée entre alcool, joints, et sexe. Devient-on adulte en cessant de fanfaronner, en écoutant ses sentiments, en acceptant ses forces et ses faiblesses ? Devient-on adulte parce qu'après le bac on part vers l'inconnu ?

Le jeu de couleurs de cette longue nuit est très bien vu aussi, jouant essentiellement sur le bleu, le rouge et le jaune en plus du noir de la nuit. Une fin plus douce, plus intimiste, révèle tout l'intérêt des personnages et leur basculement. Un passage initiatique de l'adolescence à l'âge adulte, symbolisé par une nuit d'errance et de regards sur la ville et ses amis.

 

Futuropolis, mars 2011, 64 page, prix : 16,25 €

Etoiles : stars-3-5__V45687331_.gif

Crédit photo couverture : © Oiry et éd. Futuropolis

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -