Les jardins d'Hélène

Vie animale - Justin Torres

14 Mars 2012, 15:07pm

Publié par Laure

Traduit de l’américain par Laetitia Devaux

 

vie-animale.jpgIls sont trois frères qu’à peine trois années séparent, le narrateur dont on ne connaît pas le prénom au début de l’histoire, alors âgé de 7 ans, et ses aînés, Manny, 10 ans, et Joel 8 ans.

Ils crèvent de faim et vivent comme ils peuvent entre Paps et Ma, leurs parents complètement paumés, sans le sou, qui les ont eus bien trop jeunes (à l’âge de 14 et 16 ans). Par courts chapitres et avec une économie de moyens remarquable, l’auteur relate des épisodes de leur vie, entre violence et amour malgré tout. On les voit grandir unis dans cette fratrie, régulièrement battus, malmenés, et pourtant, malgré les pires horreurs, une tendresse est omniprésente dans cette curieuse famille. Ils évoluent entre cris et misère, dans ce qui leur semble être la normalité de la vie, et toujours unis.  Seul le petit dernier semble gagner son libre arbitre, affirmer avec l’âge sa différence, sa fragilité, sa volonté de s’élever (il aime les livres, pensez donc), toutes choses qu’il paiera cher, car la fin, inattendue, est aussi superbe qu’effrayante.

Le premier roman très prometteur d’un jeune écrivain à surveiller, par sa capacité à dire tant en si peu de pages de la nature humaine qui parfois, n’est pas si loin de la vie animale, sauvage et rustre.

 

L’Olivier, janvier 2012, 141 pages, prix : 18 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Mike Nowak et éd. de l’Olivier.

Commenter cet article

Melanie B 16/03/2012 18:11


Cette histoire fait froid dans le dos. Ça ne t'a pas complètement démoralisée ?

Laure 16/03/2012 22:20



Non car tout est dans l'ellipse ou presque, je revenais de temps en temps un peu en arrière pour relire pour être sûre d'avoir bien compris toute l'horreur de la
situation ! Et puis il y a malgré tout un côté très uni de la fratrie et de la famille. C'est pour cela qu'il est très fort cet auteur :-)



In Cold Blog 14/03/2012 15:16


Ahhh, tu l'as lu ! J'ai réalisé il y a peu qu'il venait d'être traduit en français. J'avais lu les premières pages en V.O. et ça semblait vraiment pas mal. Tu confirmes cette impression.