Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 14:54

Regardez son gros ventre dodu et son air étonné sur la couverture : ben qu’est-ce qui ne va pas, loup ?

 

Écrite en vers (c’est plein de rimes !), c’est l’histoire très drôle d’un loup qui n’a pas mangé depuis des mois, et qui meurt littéralement de faim : le voilà prêt à avaler n’importe quoi. Il quitte donc sa couette douillette et sort de sa tanière (délicieuse illustration où son terrier ressemble fort à un sombre estomac), et part affronter le dur hiver neigeux (du bois de Saint-Cloud) en quête de nourriture.

« Le loup sortit du bois

Et entendit une voix.

C’était une brebis,

Égarée et transie. »

Elle le supplie de ne pas la manger, il le regretterait : elle a été mise à l’écart du troupeau car elle rote et cela incommode ses congénères. Il pourrait attraper son « vil penchant ». Le loup n’en a cure et la croque. Et commence à roter, à roter… S’ensuit un gros cochon (qui pète), un écolier (qui mange sa morve au nez), un double cheese de jumelles peureuses, le loup n’en peut plus de ces tares mal acquises. Il supplie un écrivain (« maudit, cherchant ses rimes ») de le libérer de ses malheurs mais celui-ci sèche, et le loup devient parricide : il mange son auteur….

 

A lire et à relire pour son écriture exquise, son humour (qui rote qui pète qui pue, nul doute que ça plaira aux enfants) et son clin d’œil à la création : qui a le fin mot de l’histoire, l’auteur fait bien ce qu’il veut non ? Subtil, drôle, le duo texte / illustration fonctionne à merveille, on reconnait dans le loup et les bulles rouges des scènes de dévoration certains des traits de BD de Larcenet.

 

Il faudra peut-être expliquer quelques mots aux enfants (il y a quelques « salamalecs ») mais le jeu en vaut la chandelle : ce loup deviendra un classique des bibliothèques enfantines et familiales et ne devrait pas manquer d’être souvent relu.

 

Bref, mon coup de cœur des albums de la rentrée !

 

La soupe aussi a aimé : clic !

 

Mango jeunesse, septembre 2013, prix : 14,50 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Manu Larcenet et éd. Mango jeunesse

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -