Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 09:41

Traduit de l’anglais par Anne Guitton

 

Humm, la belle couverture gourmande et girly que voilà ! Une couverture qui rappelle bien évidemment la série précédemment parue de l’auteur : des filles au chocolat (Cœur Cerise, Cœur guimauve, etc.)

Pourtant, si j’ai bien suivi, cette traduction est en fait celle d’un roman antérieur à la série, Aux délices des anges date de 2009 en VO. La raison pour laquelle peut-être je le trouve un peu moins abouti dans les caractères de ses personnages ?

 

Anya, 13 ans, vit à Cracovie avec sa mère et sa petite sœur. Son père est parti travailler en Angleterre quatre ans auparavant, espérant trouver une vie meilleure. Le moment est venu de faire venir sa famille à Liverpool, pour être enfin tous réunis.

Mais Anya va vite déchanter : leur appartement est miteux, l’entreprise de son père en faillite, et  l’école, pas si terrible, elle qui se pensait bonne en anglais rencontre bien des difficultés. Elle reste discrète et en retrait, et c’est bien involontairement qu’elle va sympathiser avec Dan, le bad boy de la classe, celui qui préfère mettre le feu à son devoir dans la salle de cours plutôt que de le lire à voix haute, et qui passe son temps à sécher les cours.

Mais peut-on lutter quand on tombe amoureuse, même si l’on sait que ce garçon n’est pas très fréquentable, d’autant plus qu’il l’annonce lui-même haut et fort ? Et les apparences ne cacheraient-elles pas un cœur tendre ?

Pas facile de s’intégrer non plus, surtout quand on est pauvre et menacé de devoir quitter le pays à tout moment faute d’argent. Pourtant, c’est un roman positif, on tâchera d’oublier les nombreux coups de baguette magique qui retournent avantageusement les situations, et l’on se doute bien que tout finira bien, même s’il faut en avaler des sucreries au glaçage craquant !

 

Girly à souhait pour les cœurs de nos préados, nul doute que ce roman plaira aux jeunes filles dès 11 ans. Non pas que les garçons soient exclus, mais la couverture est quand même très marketée fille…

 

Un bon moment, moins réussi toutefois que la série «des filles au chocolat », du moins de mon point de vue de lectrice adulte.

 

 

 

Nathan, novembre 2014, 240 pages, prix : 14.90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Nathan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

virago 07/11/2014 21:16

J'ai bien aimé la série des Filles au chocolat, je vais me laisser tenter par celui-là (même si je ne suis plus une jeune fille de onze ans).

Laure 09/11/2014 14:53

je l'ai lu aussi malgré mon grand âge, il n'y a pas de raison de s'en priver :-))

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -