Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 16:42

Un piano pour PavelMymi Doinet est une auteur jeunesse que je suis depuis la découverte de sa série sur « la Tour Eiffel » qui voyage. Elle offre ici un roman pour les jeunes lecteurs (sachant déjà bien lire, à partir de 7 ans), qui relate l’histoire d’un jeune orphelin virtuose au piano.

 

Pavel prend le train tout seul pour rejoindre une nouvelle famille d’accueil. Il profite de son temps d’attente à la gare pour jouer quelques instants sur le piano mis à disposition des voyageurs dans le hall, sous le regard ébahi de personnages inattendus. Car l’originalité du roman, c’est la multiplicité des points de vue, le jeune garçon est brillant, et c’est le piano, l’horloge de la gare, une feuille tombée de son sac, une canette de jus d’orange, etc. qui prennent la parole tour à tour.

 

Je suis entrée dans l’histoire, et mince, c’est déjà fini. Je voulais vraiment connaitre la suite, même si on la devine heureuse. Prise par le récit, je n’ai pas vu que c’était le parcours et le temps du voyage qui étaient finalement plus importants que le quotidien de Pavel que l’on imaginera ensuite.

 

La musique (ou tout autre passion) peut aider à surmonter un quotidien douloureux, relier à une famille perdue, adoucir la vie. Et quand cette passion est partagée, elle relie les hommes.

 

Un très beau roman jeunesse, qui prend pour décor un phénomène récent : la mise en place de pianos dans les halls de gare, et qui sort de la tristesse un petit garçon orphelin, source inépuisable de la littérature jeunesse !

 

J’aime beaucoup les illustrations d’Amandine Laprun (voir son site) et ses choix de couleurs.

 

Nathan, coll. Premiers romans, février 2017, 42 pages, prix : 5,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Amandine Laprun et éd. Nathan

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Doinet 11/02/2017 14:24

Merci pour votre belle lecture de Pavel, mon jeune virtuose, critique partagée sur ma page Facebook !

Laure 15/02/2017 10:54

Merci à vous ! :-)

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -