Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 14:55

La quatrième de couverture annonce la couleur : « voyage en Alzheimer », et le titre en couverture s'efface sur ses dernières lettres : c'est bien de la perte de la mémoire et de la maladie dont il va être question.

 

Par une construction habile qui jamais ne perd le lecteur, on remonte la vie de Florent, qui a tout quitté dans sa jeunesse pour rejoindre une jeune anglaise avec qui il aura une fille : Lilie.

Une scène obsédante sur un ferry revient sans cesse à la mémoire de Florent : il perd Lilie sur le bateau et la cherche en vain. C'est peu à peu l'histoire de cet homme et de sa fille qui se reconstitue pour le lecteur, la femme et mère trop vite décédée, la fille qui a rompu tous les liens avec son père, mais qui aujourd'hui lui rend visite chaque semaine à la maison médicalisée sans qu'il la reconnaisse. Et toujours il la cherche, comme sur le bateau il y a longtemps.

 

Histoire d'une terrible maladie qui laisse dans le désarroi de nombreuses familles, histoire d'une relation père-fille et d'un amour filial qui se dévoile, une fin inéluctable mais ô combien apaisée dans ses dernières pages (les seules qui m'ont un peu égarée et qu'il m'a fallu relire plusieurs fois alors même qu'elles n'ont pas de texte).

Une économie de mots pour un travail remarquable du dessin et des couleurs, une très belle réussite.

 

 

Bamboo, coll. Grand Angle, août 2014, 159 pages, prix : 21,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Laurent Bonneau et éd. Bamboo

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Vero 27/11/2014 11:39

Noté !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -