Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 18:15

Traduit de l’américain par Nathaniel Dennett

 

Étonnante novella de Ken Kalfus, parue en 2015 d’abord sous une autre version dans le magazine américain Harper’s, puis reprise dans un recueil intitulé « coup de foudre », a novella and stories, à paraître en français le 12 janvier 2016.

 

 Ce coup de foudre est donc une novella d’un peu moins de 70 pages, qui nous plonge pendant 48h dans la tête de Dominique Strauss Kahn au moment de l’affaire « Nafissatou Diallo » au Sofitel de New-York. Au début du récit, il lui écrit une lettre (qu'il sait qu'il n'enverra pas) , dans laquelle il donne sa vision des faits, par un habile retour en arrière.

Récit de politique fiction, si les noms des dirigeants de ce monde sont les vrais (Angela Merkel, Nicolas Sarkozy), les protagonistes de l'affaire sont rebaptisés, DSK devient David Léon Landau, et Nafissatou Diallo, la femme de chambre, est renommée Mariama.


 

Le procédé d'écriture est brillant, lire (dans) les pensées de ce David est aussi fascinant que dérangeant. Rien n'est épargné de son addiction sexuelle, ses nombreuses parties fines et son comportement dans la chambre sont minutieusement décrits, point de faux-semblant. Un retour qui parvient à être émouvant et par moments presque drôle (la scène de l'écharpe notamment) sur la chute de cet homme qui briguait le mandat de président français, et qui à ce moment-là s'apprêtait à rencontrer Angela Merkel pour traiter de la crise économique et du cas de la Grèce, tout en s'inquiétant d'une surveillance par la DCRI.

 

Le lecteur oscille sans cesse entre dégoût (devant son comportement quasi animal avec les femmes) et « compréhension » de ses pulsions tant il paraît sincère et touchant dans son aveu, un balancement permanent très bien résumé à la toute fin de la nouvelle par cette phrase:  « L’Europe a beau être un continent de vieux satyres ridicules, elle est aussi dépositaire des valeurs humanistes les plus essentielles au monde ».

 

Une réussite du point de vue de l'écriture et de l'analyse psychologique, tant du personnage que du jeu de pouvoir. Brillant, vraiment.

 

Extrait p.27 (numérique) : « C’est comme ça que j’aime posséder mes femmes, et c’est souvent aussi comme ça qu’elles le préfèrent, sans toutes les hypocrisies, de la séduction, sans les sourires feints, sans les regards pesants et les blagues débiles, d’un coup, en un saut, en un éclair, en un coup de foudre. »

 

 

Une lecture Netgalley

 

 

Badge Lecteur professionnel

 

 

Bloomsbury FR, janvier 2016, 52 pages en epub, 67 pages version imprimée, prix : 2,93 € en numérique

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Bloomsbury.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -