Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 16:47

 

le-livre-qui-fait-aimer-les-livres.jpgChoisi par Mosquito lors de notre journée à Paris (et l'on sait combien Mosquito a peur des gros livres), ce p'tit bouquin a été dévoré par tous les individus de sexe féminin de la maisonnée (l'individu de sexe mâle ayant décidé de nous snober avec son Zarathoustra), provoquant assurément des sourires, voire même de francs éclats de rires en ce qui me concerne.

Le plus difficile étant maintenant d'en parler sans avoir envie de recopier tous les bons mots, il faudrait recopier l'intégralité du livre !

S'ouvrant sur la silhouette détachable de Marc Page (qu'il faut balader de livre en livre sinon il déprime), cet opus a pour objectif de dédramatiser la lecture en assénant quelques vérités mais aussi en truffant son propos de « grand n'importe quoi » hilarant qui fait mouche !

Et on rit, je vous le garantis. L'auteur n'oublie pas de rappeler qu'on a aussi le droit de ne pas aimer lire, et qu'on ne deviendra pas pour autant un gros blaireau. Mais que si on ne lit que des mauvais livres (genre «  tout sur les animaux domestiques des pipoles », préfacé par Bob, le hamster de Madonna), on court quand même le risque de devenir « débile profond ».

Beaucoup d'allusions aussi à la pérennité du livre et à son autonomie face au livre numérique par exemple, et aux consoles en général.

Livre ovni dans sa forme (dessins, annotations, couleurs flashy), c'est une pépite d'humour et de bon goût à mettre entre toutes les mains (néanmoins avant 8 ans, je ne suis pas sûre que l'enfant en perçoive tout le sel !)

 

(à mettre en parallèle avec l'opération estivale annuelle de l’Éducation Nationale qui a offert les neuf Contes de Perrault à tous les enfants entrant en CM2 en 2011/2012 en n'omettant pas de les traumatiser en leur demandant de le rapporter à la rentrée pour vérifier qu'ils l'ont lu – quelques questions seront posées et l'état du livre regardé pour vérifier qu'il a été ouvert (sic). No comment. Faut-il préciser que Mosquito est anéantie devant sa sinistre couverture et qu'elle ne sait pas à quel point elle doit un peu l'abîmer pour prouver qu'elle l'a lu. C'est le calvaire de son été, elle le trimballe partout, entre quelques titres de ses romans équestres parce que c'est les vacances tout de même faut pas déconner. Même si je reconnais que beaucoup d'enfants aujourd'hui ne connaissent des contes que les DVD de Disney (je le constate tous les jours au travail), je ne suis pas sûre que cette démarche aide beaucoup. Fin de la parenthèse. #pas taper)

 

 

Nathan, mars 2011, (non paginé [100 p.]), prix : 9,95 €

Etoiles : stars-5-0__V7092072_.gif

Crédit photo couverture : © Françoize Boucher et éd. Nathan.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Valérie 22/08/2011 17:42



C'est quoi cette histoire de Contes pour les vacances? C'est bien, pour dégoûter les enfants, il n'y a pas mieux.



Laure 23/08/2011 14:37



au départ ça part d'un bon sentiment : offrir à tous les élèves de CM1, à la fin de l'année scolaire, un livre pour les vacances, car tant d'enfants n'en ont
jamais... L'an dernier c'était les Fables de la Fontaine, cette année les contes de Perrault. L'opération devrait s'arrêter là, elle serait parfaite. Avec un peu de chance, quelques uns
l'ouvriraient. Là, tous ont obligation de l'ouvrir, car il sera étudié à la rentrée. ça s'appelle un devoir de vacances. Et là, oui, je pense que ça en dégoûte beaucoup. Alors que la transmission
d'un patrimoine littéraire et le cadeau étaient une bonne idée...



Fantasia 13/08/2011 14:49



A Mosquito : ben, faut le donner aux chats qui vont grignoter/griffer tout ça !



aline lauro 09/08/2011 05:22



Avant le commentaire j'avais repéré le titre du livre sur la photo pour le commander pour ma petite bibliothèque où je suis bénévole, ce n'est pas la première fois que je fais confiance à
Mosquito pour ses choix et je n'ai jamais été déçue, merci.



Laure 09/08/2011 10:22



Merci Aline, votre commentaire me touche beaucoup, je travaille moi-même avec une super équipe de bénévoles qui ont toutes leurs qualités et leurs domaines de
compétences !



bladelor 07/08/2011 20:29



Beaucoup aimé ce sympathique petit livre, et entièrement d'accord avec toi concernant la fameuse opération, bien qu'étant dans le métier... !



Richard 07/08/2011 18:33



À ma prochaine visite en librairie, je cours me le procurer !!


Merci


Amitiés



Laure 07/08/2011 20:14



tu pourras te faire une idée sur place, il est sympa à feuilleter et surprenant au premier regard :-)



antigone 07/08/2011 18:29



Heureusement que tu es là... je n'avais pas encore ouvert le cartable de CM1 de ma fille, qui entre en CM2 (mère indigne, oui je sais). Je viens de déterrer le livre en question... bouh
comme il est moche. Merci merci pour le rappel !! Pff, je les connais presque tous me dit-elle... Cela dit, je suis d'accord avec toi, si c'est une obligation, et non un cadeau, c'est une
abérration.



Laure 07/08/2011 20:14



rhha mais si en plus mes élucubrations servent à qqch, ça ensoleille ma journée (il
pleut - encore et toujours - des cordes sur le velux). Au moins on n'aura plus à se poser la question de l'usure du livre, le notre tombe en morceaux, pages qui se décollent partout !


 



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -