Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

27 janvier 2017 5 27 /01 /janvier /2017 10:49

Ce que tient ta main droite t'appartient - Pascal ManoukianCharlotte et Karim forment un jeune couple ordinaire, ils ont la trentaine et attendent leur premier enfant. Charlotte est d’origine arménienne et Karim est français musulman non pratiquant. Charlotte sort passer la soirée avec des amies quand l’horreur survient.

 

Pour comprendre, se venger, tenter de survivre au drame, Karim va infiltrer Daech, avec une facilité déconcertante.

 

Après les échoués qui m’avait déjà fort impressionnée, ce nouveau roman de Pascal Manoukian est un nouveau coup de cœur, même si attention, il est si percutant qu’il a nécessité que je fasse des pauses dans ma lecture. Mais c’est le monde d’aujourd’hui qu’il nous décrit, dans toute sa violence, dans l’incompréhension que l’on peut en avoir, un récit extrêmement fort et réaliste, auquel l’angle de la fiction donne une liberté et une force supplémentaires. Un roman intelligent qui décrypte le mécanisme de l’embrigadement et dénonce l’horreur imposée au nom d’une religion que les bourreaux détournent et manipulent.

 

Magistral, indispensable et saisissant.

 

p. 203 : « Al-Quaïda vivait à l’âge des cavernes dans les grottes de Tora Bora, Daech vit à celui du buzz et des réseaux. Son cheval de Troie, c’est l’inculture, tous ces cerveaux d’adolescents rendus disponibles à force de les remplir de vide, à force de les abrutir d’hanounaneries, d’« Anges» et de « Ch’tis ».

L’organisation a mis la main sur les codes inventés pour anesthésier une partie de la jeunesse et les détourne en lui faisant prendre des allers sans retour vers Raqqa ou Kobané.

Chaque film de la division médiatique est un formidable teaser pour tous les recalés de la vie. »

 

p. 204 : « La force des barbares est d’utiliser les faiblesses de ceux qu’ils combattent. Il a suffi à Daech d’ouvrir Télé Z pour découvrir les nôtres. »

 

p. 226 : « Daech fait aussi la chasse aux livres, l’autre poison mortel. L’imagination est une arme dangereuse, la littérature, c’est la liberté d’inventer d’autres mondes, or il n’en existe qu’un seul comme il n’existe qu’un seul livre, celui de Dieu. »

 

p. 236 : « Alors pourquoi détruire les bouddhas de Bamiyan, le tombeau de Jonas, les lions assyriens de Raqqa, la bibliothèque de Mossoul et les colonnes du temple antique sur Baalshamin ?

Sur le commandement de quel verset, au nom de quelle sourate ?

Les plus grands conquérants restent ceux qui ont su cultiver les différences.

Mais ceux de Daech ne peuvent pas savoir, ils n’ont jamais ouvert un livre d’histoire, au contraire, ils le brûlent.

L’inculture est le terreau de tous les fanatismes. »

 

 

Don Quichotte éd. , janvier 2017, 285 pages, prix : 18,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : ©Debra McClinton / Getty Images / et Don Quichotte éditions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascal manoukian 30/01/2017 23:10

Merci de m'avoir lu et apprécié. C'est important pour moi au moment ou je recommence à écrire. Pascal.

Laure 30/01/2017 23:21

C'est à moi de vous remercier pour ce deuxième excellent roman ! Nous nous sommes rencontrés mardi dernier chez Doucet, vous m'avez éclairée sur la fin que j'avais mal interprétée :-) (le monde est petit même à travers le prisme du web)

Vero 28/01/2017 09:58

Ah j'attendais déjà avec impatience de le lire - bon ben là c'est pire ;-)

Laure 28/01/2017 18:30

un incontournable de cette rentrée assurément, et qui marque durablement !

Saxaoul 27/01/2017 14:09

Je n'ai encore jamais lu cet auteur mais j'ai bien l'intention de le faire.

Laure 28/01/2017 18:31

oui, à découvrir vraiment :-) Les échoués vient de sortir en poche également.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -