Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 18:57



Moi vivant…
est le récit (autobio)graphique de l’auteur, qui a vite déchanté alors qu’en 2005 à Rennes, elle croyait épouser le beau métier de libraire. Un premier job passionnant, un CDI de 35h, mais voilà, c’est une grande surface de produits culturels, les techniques de management sont celles d’une grande surface. Notre apprentie libraire se retrouve des heures dans un entrepôt debout à étiqueter des stylos, sans pauses, sans chaise. Puis le magasin ouvre enfin, avec son lot de clients toujours surprenants, qui demandent parfois si elle vend des canapés (à votre avis ?!) ou qui lisent des trucs vraiment tordus. Et sa gentille collègue jeunesse se fait vite rappeler à l’ordre quand en tête de gondole elle place un album qu’elle a beaucoup aimé : non, Dora se vendra mieux, dépêche-toi d’enlever ça.

Et ainsi de suite, d’exploitation en désenchantements, il ne fait pas bon travailler dans ce genre d’entreprises.

 

Je m’étais pourtant dit que je n’achèterais plus de BD issues de blogs, à quoi bon, et puis je n’ai pas su résister à l’avis de mon libraire jeunesse qui l’avait placée sur son comptoir, quand je lui ai demandé ce qu’il en pensait. Les dessins plutôt simples accompagnent bien le texte (qui a quand même une part importante), c’est plaisant à lire, ça dénonce une réalité qu’il ne faut pas peut-être pas généraliser non plus, même si à en croire les avis lus ici ou là, ceux qui ont travaillé dans ce genre de chaînes s’y retrouvent. Ces mêmes chaînes culturelles ont-elles référencé cet album de Leslie Plée dans leur stock ?

A lire d’urgence, si vous croyiez encore une seule seconde qu’être libraire, c’est lire toute la journée…

 

Ed. Jean-Claude Gawsewitch, mars 2009, 95 pages, prix : 15 €

Ma note :



Crédit photo couverture : © Leslie Plée et JCG éd.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Nico 02/12/2012 21:22


Une BD qui a des points positifs, mais je reste un peu déçu par le dessin un peu simpliste, et surtout par le fait que l'auteure ne parle à aucun moment de sa passion (éventuelle!) pour les
livres. Dommage également que l'amertume prenne (du moins de mon point de vue) petit à petit le pas sur l'humour. Je suis donc un peu mitigé sur cette lecture.

lael 29/03/2009 14:10

je compte absolument le lire, je l'ai vu passer entre mes mains!! et j'ai lu quelques passages, je me suis reconnue mais seulement qu'un peu car j'ai la chance de travailler en librairie, mais pas comme vendeuse!!

vanessa(eliabar) 23/03/2009 19:17

Ancienne employée de cette chaîne (Cultura pour ne pas la citer...) je confirme la totale véracité des propos de Lucie PLée (et je n'étais pas à Rennes!!).Et je confirme aussi qu'une note interne à demandée aux responsables de secteur livre de retirer cette bd des rayons. Z'ont du mal à assumer et c'est BIEN FAIT!!!

Frisette 22/03/2009 21:06

Ça m'intrigue!  Surtout que je suis convaincue que c'est exactement pareil de ce côté-ci de l'Atlantique...

Clarabel 22/03/2009 19:10

ça casse le rêve, c'est sûr ! ;o)) j'ai cru comprendre que cette fameuse chaîne (qui vend du produit culturel) ne souhaite pas référencer la BD de son ancienne employée dans son catalogue !  surprenant !!! :)

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -