Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

23 décembre 2010 4 23 /12 /décembre /2010 10:34

sans-la-tele.jpg« Le cinéma fabrique des souvenirs, alors que la télévision fabrique de l’oubli ». C’est sur cette phrase de Jean-Luc Godard que s’ouvre le récit autobiographique de Guillaume Guéraud. Il a huit ans en 1980, dans la banlieue de Bordeaux. Tous ses copains ont la télé sauf lui, car sa mère y est farouchement opposée (« la télévision, c’est pour les vieilles personnes qui ne savent plus quoi faire de leur vie »), tout comme son oncle (qui vit avec eux), qui affirme que « la télévision, c’est un poison qui rend con ! ». Il n’empêche qu’il est sacrément envieux de toutes ces histoires de cour de récré, où tous évoquent Goldorak, Dallas, Laura Ingalls, Tom Sawyer, et j’en passe. Mais sa mère lui fait un autre cadeau : elle l’emmène régulièrement au cinéma. Certes il voit rarement des films de son âge, mais il en est marqué à un point que c’est dans les salles obscures que se forgent ses plus forts souvenirs, qu’il partage avec le lecteur dans ce court récit. Un chapitre par film, avec souvent un court extrait du scénario, ou quelques explications en fin de chapitre. De même à la fin de l’ouvrage on retrouve la filmographie référencée de toutes les œuvres citées. Et ça a la magie de faire noter le tout ou presque, avec l’envie irrépressible d’aller faire une razzia au rayon DVD, pour voir ou revoir. 

Le cinéma a traversé son adolescence et l’a fait grandir, et Jennifer Jones dans Duel au soleil n’y est pas pour rien, tout comme Scarface l’a guéri de quelques tics…Hommage au cinéma, petit roman qui se dévore d’une traite avec souvent le sourire aux lèvres, et qui a cette magie de vous donner envie. Certainement parce que j’ai le même âge que l’auteur (donc les mêmes références télé et souvent ciné), j’ignore ce qu’il en sera des ados d’aujourd’hui (le livre est publié dans une collection pour adolescents), en espérant qu’il suscite la curiosité, mais en tous les cas, c’est une pépite qui se lit avec beaucoup de plaisir, à tout âge, et qui éclaire les autres romans de l’auteur.

 

 

Les avis de Reno, gaëlle, clarabel (qui cite en plus un extrait savoureux), ...

 

Rouergue, collection DoAdo, septembre 2010, 101 pages, prix : 9,50 €

Etoiles : stars-4-0__V7092073_.gif

Crédit photo couverture : © Ed. du Rouergue.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

Vero 26/12/2010 18:29



A bas la télé-réalité! J'ai l'impression qu'il y en a de plus en plus... c'est affligeant cette image totalement fabriquée de la vie où même "l'amour" devient une histoire de compétition. Et même
si je n'ai plus la télé depuis plus d'un an, je désespère quand je me rends compte que La Loulette regard ce genre de trucs les semaines où elle n'est pas là (et qu'elle  zieute même sur le
net les épisodes ratés). Bouhouhouh!



Vero 26/12/2010 11:50



Ah mais je suis aussi une grande fan de séries, moi! Mais c'est vrai que le cinéma, ah le cinéma, c'est un vrai voyage!



Laure 26/12/2010 13:23



me suis mal exprimée : en fait par série j'entendais les émissions récurrentes de téléréalité ;-) (on voit que la remarque de JB à sa soeur m'a traumatisée
;-)


Après en vraies séries, il y en a des biens (et des moins bien)



Vero 26/12/2010 10:24



Je viens de le terminer et j'ai adoré. Effectivement pour 12 ans, je ne sais pas... C'est surtout que bien que paru en collection jeunesse, je suis persuadée que c'est un livre qui nous parle
vraiment à nous, les plus grands, à cause de références télévisuelles et cinématographiques. Et tu as raison, cela donne envie d'aller louer des tonnes de DVD!



Laure 26/12/2010 11:04



tout à fait d'accord... d'où le doute sur la collection ados... en même temps c'est l'histoire d'un ado... et puis on aimerait bien que nos ados aient d'autres
curiosités que des séries débiles à la télé



Marylène 23/12/2010 22:04



Ça donne envie ! Je connais le Guillaume Guéraud des romans (et leur goût très particulier, mais pour l'instant j'ai aimé tout ce que j'ai lu), et j'ai hâte de lire ce titre qui penche
visiblement plus vers l'essai...et comme j'adore plonger dans le cinéma...!



Laure 24/12/2010 18:43



c'est un récit autobiographique bien sympa (je ne dirais pas essai quand même, ça reste romancé dans le style) qui te donnera envie de replonger dans le cinéma
!



Vero 23/12/2010 12:36



Et grâce à toi, il est dans ma PAL! Je crois qu'il va m'accompagner chez mes parents pour Noël, histoire de voyager au fond du lit!



Laure 23/12/2010 13:27



du coup je pense que pour Emma, 12 ans, euh certains passages ... enfin tu verras ;-)



cathe 23/12/2010 12:28



Celui-là je le guette à la bib, j'adore Guillaume Guéraud :-)



Laure 23/12/2010 13:27



guette, guette, je n'ai pas lu tous ses titres mais j'aime bien !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -