Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 10:40

Pierre vit seul avec son père, dans une vieille bicoque perdue dans la montagne. Au collège, ça ne va pas fort, ses résultats sont médiocres, et quand le principal lui demande ce qu'il veut faire plus tard, il répond : « vagabond ».

C'est d'une plume très pudique, simple et vraie, que Pierre raconte l'alcoolisme de son père, les joints qu'il fume devant lui, ses tentatives de sevrage, les échecs, les cuites. Pourtant, Pierre aime son père et sait combien sa présence auprès de lui est importante. Sa mère et ses sœurs sont parties vivre ailleurs, mais Pierre et son père ont viscéralement besoin l'un de l'autre, même si ce n'est pas facile, même si parfois c'est l'adolescent qui devient le plus adulte des deux.

Quelques dessins au simple stylo noir agrémentent le texte, sobre et bref, mais qui dit l'essentiel : l'amour d'un fils pour son père. Un très beau texte.

 

p. 26 : « Je passe toute la matinée à me morfondre, avachi au fond de la classe. J'ai honte d'avoir eu honte de mon père. J'ai peur qu'il se soit rendu compte que j'ai été mal à l'aise à cause de lui. Je m'énerve dans mon coin, je suis empoisonné, j'insulte intérieurement tous ces connards qui se sont foutus de ma gueule au lieu de venir me filer un coup de main. J'ai envie de serrer mon père contre moi et de lui dire que je l'aime, que je l'aime à m'en faire péter le ciboulot. »

 

 

Rouergue, coll. Doado, août 2014, 60 pages, prix : 8,30 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Alain Laboile et éd. Du Rouergue

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Livr'ados
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -