Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 18:50

(2 tomes parus à ce jour)

 

Tome 1 : ceux qui restent.

 

C'est à l'enterrement de Lucette que les trois amis désormais septuagénaires se retrouvent : Mimile, Pierrot, et Antoine. Mais lorsqu'Antoine découvre chez le notaire que sa Lucette avait un secret lié à leur ancien employeur, le patron du laboratoire Garan-Servier, il pète les plombs et décide d'aller régler ses comptes au vieil homme qui vit en Toscane. Mais il y a aussi Sophie, leur petite-fille, qui a repris la camionnette et les spectacles de marionnettes de Lucette (et le nom de troupe « le loup en slip »!), Sophie qui est enceinte de 7 mois mais il n'y a pas pas de papa à l'horizon, et qui ne peut pas les laisser partir comme ça, ils vont faire des bêtises !

Un road trip déchaîné où la surprise sera au rendez-vous, mêlant subtilement le quotidien trivial de la vieillesse et le passé glorieux des trois amis, notamment celui de Pierrot, syndicaliste et activiste qui n'a jamais rien lâché, et les confrontations de générations avec Sophie qui n'en peut plus de ces vieux !

Regard tantôt doux et tendre tantôt acéré et percutant, les dialogues sont hauts en couleur et font franchement sourire. Les personnages ont une vraie « gueule », tant dans le dessin que dans leur histoire et leur manière d'être. Un vrai régal qui vous fait enchaîner direct avec le tome 2, car le final vous laisse en suspens sur le devenir de Sophie et de ce qu'elle a découvert...

 

p. 31 : « Hansel et Gretel, elle ne le faisait plus à la fin. 

- ah bon, pourquoi ?

- Plusieurs maires de la région n'achetaient plus le spectacle, car certaines associations se plaignaient qu'on utilise les budgets culturels pour un spectacle qui incitait les enfants à manger des sucreries. Ils réclamaient une application plus stricte du programme nutrition et santé, genre « cinq fruits et légumes par jour, et bouge ta couenne.

- Hahaha ! Les cons ! Hansel et Gretel avec une maison en brocolis et des fenêtres en navets ! Hahaha ! Monde de merde ! »

 

 

Tome 2 : Bonny and Pierrot

 

C'est bien involontairement que Sophie a ramené à l'esprit de Pierrot son amour de jeunesse : Ann Bonny. Il n'en démord pas, il la pensait morte, il veut à présent la retrouver. Plongée active dans son groupe « Ni yeux ni maitre », où l'on rencontre de drôles de personnages, comme une vieille hackeuse de 92 ans qui s'en prend au site internet de Nadine Morano, ou encore Jean-Chi, un vieux qui va littéralement pourrir un meeting de JF Copé par la seule force de ses intestins qu'il libère sur commande... En marge, la jeune Sophie qui élève seule son enfant, des scènes récurrentes à la boulangerie où acheter une baguette ordinaire relève du parcours du combattant (vous avez le choix entre trente six mille autres variétés de luxe, ça fait plus terroir, plus authentique, c'est surtout plus cher), un canon à moutons inventé par 3 gamins du coin, et le dernier spectacle écrit par Mimile et joué par Sophie qui en dit long sur ce que nous avons fait de notre Terre.

 

Des épisodes délirants qui en profitent pour piquer là où ça fait mal et dénoncer quelques travers du monde tel qu'il va. Des dialogues toujours aussi savoureux, des vieux aussi ronchons qu'attachants, on attend le tome 3 !

Ils sont tous fous, mais au fond, pas plus que nous. :-)

 

 

p. 16 : « Mais non Fanfan, c'est pas l'URSS, c'est un flux RSS. Rien à voir.

- Ah bon. Je préfère »

 

 

Dargaud, avril 2014 (tome 1), octobre 2014 (tome 2), 56 pages chaque, prix : 11,99 € chaque.

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Paul Cauuet et éd. Dargaud

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Noukette 27/12/2014 22:58

Mes chouchous de cette année ! Vivement la suite !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -