Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 08:53

Un océan d'amour pour finir l'année en beauté :-)

 

 

224 pages sans un seul mot écrit, et pourtant, quelle richesse, quels détails, messages et sourires dans le scénario ! Bien sûr il y a aussi tout l'art et les couleurs du dessin de Panaccione pour rendre expressifs tous les personnages (même les mouettes) et toutes les situations.

 

Comme tous les matins, monsieur, tout petit et bigleux à grosses lunettes, s'apprête à partir en mer sur son vieux rafiot de pêche, après avoir mangé la galette garnie de sa robuste et massive bigoudène de femme, et embarqué sa cargaison de sardines en boites pour manger dans la journée. Mais ce soir-là au port, il ne rentre pas.

 

Son petit bateau a été emporté dans les filets d' un grand chalutier, et il lutte avec son compagnon de pêche pour sortir de ses mailles. Mais que peut le petit face au mastodonte, sur un océan démonté ? Pour les femmes c'en est fait : Madame est sans doute veuve. Mais si la voyante lit dans les crêpes que Monsieur est à Cuba, alors Madame met toutes ses économies dans un billet de croisière pour retrouver son homme, il faut ce qu'il faut.

 

Le lecteur suit en parallèle les aventures du couple qui cherche l'un à rentrer chez lui, l'autre à retrouver son époux, dans un chassé-croisé sacrément agité. On sourit ou on rit franchement à toutes les aventures de Madame (qui découvre le tourisme de masse et la malbouffe sur un navire de croisière et donne quelques savoureuses leçons au passage) et on espère avec Monsieur que la météo va lui être enfin favorable. Que d'aventures, que de rebondissements !

Avec quelques messages au passage, sur le tombeau d'ordures que sont devenus les océans, le dégazage en mer, etc.

Jamais plus vous ne regarderez une boite de sardines et une mouette de la même façon, cette mouette qui s'incruste (et rappelle celle de Gaston Lagaffe) mais qui fait sourire !

 

Et si d'ordinaire je ne lis jamais les 4èmes de couverture, là j'ai fait une exception, d'abord parce que c'est le seul texte du livre, mais surtout parce que c'est un chef-d’œuvre d'humour et d'art à elle toute seule.

LA BD de l'année, assurément. (enfin pour moi du moins!) Et dire qu'il y a encore des parents, que j'observe et entends à la bibliothèque où je travaille, qui disent à leurs enfants (pourtant dans les bacs d'albums pour enfants) : « non prends pas ça y a rien à lire !» Si vous saviez au contraire ce qu'il y a lire dans un album sans texte...

 

 

Delcourt, coll. Mirages, octobre 2014, 224 pages, prix : 24,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Grégory Panaccione et éd. Delcourt

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Boite à BD
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -