Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 12:55

J'avais ce roman policier depuis un bout de temps, offert par l'auteur, et j'ai eu tort d'attendre aussi longtemps pour le lire, car une fois commencé, je l'ai trouvé vraiment très prenant et réussi.

 

Ce qui m'a freinée au départ, c'est sans doute la laideur de la couverture, désolée, mais si la statuette a un sens par rapport au contenu du roman, le fond et la couleur choisie forment un ensemble peu avenant, du moins à mon goût. Je vois ça en librairie, je ne m'y arrête même pas.

 

Et pourtant, le polar en soi est plutôt bon ! Une veuve un peu trop récidiviste du conjoint fatalement disparu pour être honnête, des statuettes aux pouvoirs étonnants et à la valeur digne du Musée des Arts Premiers, un couple bancal de cambrioleurs, et un commandant forcément attachant, malgré les clichés du genre sur le loup solitaire :

p. 103 : « Chanel était un célibataire, un fils unique, un chercheur de vérité, un inclassable, un sans enfant, sans ami, sans parent, un sans attache, un « sans ». Son plaisir était de regarder vivre les autres et d'empiler les enquêtes »

 

L'écriture s'efface totalement au profit de l'intrigue, preuve que l'auteur a mûri son style : on est complètement dans l'histoire. Les rebondissements sont réguliers mais pas forcés, l'ensemble tient la route sans être (trop) violent ou sombrer dans la mode actuelle de la surenchère du gore, bref, ça se lit avec beaucoup de plaisir, et c'est bien ficelé.

Une trame et un décor classiques à souhait, mais puisque c'est très bien ainsi, inutile de chercher à en faire plus. L'auteur devrait continuer dans cette voie du polar classique !

 

 

Du même auteur : à la folie

 

Michalon, avril 2015, 267 pages, prix : 18 €

Étoiles :

Crédit photo couverture : © Corinne Binois – création graphique d’après © Lionel Le Jeune, fotofolia.com et éd. Michalon.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Polars - Thrillers
commenter cet article

commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -