Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

30 décembre 2006 6 30 /12 /décembre /2006 10:22

Ce que je crois, c’est que les Américains seuls savent encore nous raconter des histoires, nous prendre par la main et nous mener où ils veulent. Je simplifie, bien sûr, mais je pense là à Irving, Roth, Auster, et Nicole Krauss fait partie de ceux-là. 

L’histoire de l’amour a reçu le prix du meilleur livre étranger, mais je l’avais acheté bien avant, car les lecteurs (et critiques) enthousiastes l’avaient porté avec bonheur. C’est un livre exigeant, mais qui se lit tout seul. Il faut juste accepter de ne pas avoir toutes les clés dès le départ, d’être assez patient pour découvrir comment ces deux (trois ? quatre ?) histoires indépendantes qui s’intercalent vont se mêler, et comment ce bel ensemble va finir. 

L’histoire de l’amour, c’est l’histoire d’un roman au titre éponyme, à l’intérieur d’un autre roman (celui qu’on a entre les mains) qui nous mène loin, loin dans l’amour, dans l’amitié, dans l’Histoire, et dans la création littéraire. Il y a d’abord Leo Gursky, vieil écrivain juif qui a émigré à New York pour échapper à la Shoah, qui raconte l’histoire de sa vie, et surtout de son amour de jeunesse pour Alma. Puis il y a Alma, une autre, une américaine de quinze ans, qui essaie de remettre du baume au cœur à sa mère après le décès de son père. Un inconnu demande à sa mère de traduire un roman espagnol, l’histoire de l’amour, dans lequel l’héroïne porte le prénom d’Alma. D’ailleurs, ce roman, c’est son mari défunt qui le lui avait offert… Si vous êtes perdus, fiez vous aux petits dessins en tête de chapitres, qui vous rappellent qui parle, c’est joli et c’est utile. Et surtout, faites confiance à la magie du roman qui va entrecroiser tous ces fils pour en faire une histoire qu’on quitte à regrets. Vraiment. 

J’ai particulièrement aimé : tous les chapitres « de » Leo Gursky 

Je n’ai pas aimé : tous les « extraits » de l’histoire de l’amour. 

Mais j’ai aimé l’ensemble, et je vous le recommande …  

 

Elles en parlent mieux que moi : Papillon, Clarabel, Anne-Sophie, Clochette, le buzz… et pardon si j'en oublie...

 

Traduit de l'américain par Bernard Hoepffner et Catherine Goffaux.

Gallimard, juin 2006, 356 p. ISBN 2-07-077308-6, prix : 21 € 

Ma note : 5/5

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Laure - dans Romans étrangers
commenter cet article

commentaires

Vero 06/05/2011 14:23



Suis en train de le dévorer! Moi aussi, c'est Gursky qui me touche le plus... ;-) Je savais bien que je l'avais croisé un jour dans tes jardins ce roman-là. Et je suis d'accord avec toi, les
Américains savent raconter des histoires! D'ailleurs j'ai acheté aussi Histoire de l'oubli, noté chez toi.


 



dasola 13/10/2009 17:25


Bonjour, moi aussi j'ai aimé ce roman qui est resté un moment dans ma PAL sans raison précise. J'ai aimé ces trois histoires en une qui donne du rythme à l'ensemble. Un grand premier roman.
J'espère qu'un autre est en train. Bonne fin d'après-midi.


n-talo 31/12/2006 09:31

désolée, c'est encore moi ...
retour de la balade, je n'ai pas trouvé ici les 7 choses que j'ai volé à jules et et auxquelles ont déjà  répondu : laurent : cathe : jules : bellesahi :  cathulu : et pardon si j'en oublie ...ceci est une invitation à faire de mêmehttp://jardinsdepareillas.over-blog.com/article-5075607.htmlbonne soirée avant la bonne année

Laure 31/12/2006 11:31

merci... j'ai déjà répondu à ces 7 choses un peu avant Noël...

Florinette 30/12/2006 19:54

C'est sûr que celui-ci je ne le louperais pas et j'espère qu'il fera partie de mes prochaines lectures, je suis sur la liste d'attente de la biblio...

valdebaz 30/12/2006 13:44

On a un sentiment de vide n'est-ce pas ? et le problème crucial: que lire après ! Plus on avance, plus on voudrait revenir en arrière pour que cela ne finisse pas... Alors que vas-tu nous proposer ? Bon courage également puisque si j'ai bien compris, tu bosses !

Laure 30/12/2006 14:32

Eh oui il faut bien qq courageux qui travaillent, ailleurs que dans les métiers de bouche si occupés en ce moment. Bon ce qui est  rassurant c'est qu'aujourd'hui il y a pas mal de lecteurs : au moins on se sent utile !
J'ai commencé un petit roman qui me semble plus léger, mais je n'en suis qu'au tout début : Gamines de Sylvie Testud. A suivre, donc...

valdebaz 30/12/2006 11:35

Avec un 5/5, il ne faut pas le louper celui-là ! Vous en parlez toutes bien les blogueuses et il y a du monde ! Merci Laure pour le tien ! je note, un de plus !

Laure 30/12/2006 11:41

Merci... le 5/5, c'est pour l'empreinte qu'il laisse, et le regret de l'avoir fini !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -