Les jardins d'Hélène

L'enfant éternel - Philippe Forest

14 Octobre 2009, 09:01am

Publié par Laure

S’il est un livre incontournable de Philippe Forest, c’est bien celui-ci.
Si vous n’en avez jamais entendu parler, sachez juste que dans ce roman (oui, roman), Philippe Forest raconte la maladie et le décès de sa fille de 4 ans, Pauline, atteinte d’un cancer des os. C’est dur, violent, émouvant, juste, mais ce n’est pas que cela. Au-delà d’une histoire personnelle, Philippe Forest est un écrivain, universitaire enseignant de littérature, et cela donne une dimension supplémentaire au livre. On se replonge avec intérêt dans la poésie d’Hugo et Mallarmé, pères confrontés à la perte de leur enfant, on suit la boucle intime et universelle que prend l’histoire de Peter Pan de James Barrie dans la vie de Forest. Livre sur la vie, la douleur, la mort, Forest mêle le quotidien réaliste des traitements à une réflexion plus philosophique de ce qu’il est en train de vivre, au cœur de sa cellule familiale, mais au sein de la société également.

L’enfant éternel est un livre précieux, rare, intelligent, de ceux que l’on conserve précieusement pour en relire, ici ou là, quelques passages.

Une lecture à compléter par celle de son essai : Tous les enfants sauf un.

 

 

Gallimard, janvier 1997, 369 pages, prix : 19,82 €

Existe en Folio (poche)

Etoiles :

Crédit photo couverture : ed. Gallimard

Commenter cet article

Theoma 19/10/2009 01:41


Je suis bien embêtée car le sujet me donne envie de partir en courant mais je ne peux pas résister devant un tel billet. Si en plus il existe en poche, plus d'excuses !


Laure 19/10/2009 09:31


le sujet est difficile c'est vrai, mais le résultat très littéraire et de grande qualité... Mais il ne faut pas se forcer non plus hein ! :-)


Marie 16/10/2009 19:16


Concernant ton p'tit mot sur ton Blog-It Express : ce n'est pas souvent qu'un roman m'empêche d'aller dormir mais j'adooore ça ! Dernier titre en liste, le dernier Guéraud "déroute sauvage" :
impossible de m'arrêter tellement je flippais à la lecture de son histoire sanguinolente au possible (moi qui ne suis pas film d'horreur du tout, j'ai été servie !!).
Bon, je note ton titre, je pense que j'aurais moins peur lorsque j'éteignerai la lumière ;)


Laure 19/10/2009 09:29


je note le nouveau Guéraud... le forest peut empêcher de dormir aussi, mais pour d'autres raisons ;-)


Leiloona 15/10/2009 11:11


Outch', le thème est tellement dur.


Laure 19/10/2009 09:30


oui, je sais bien, mais c'est un très beau livre !