Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 45 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 23 ans, 21 ans et 16 ans 1/2. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-huit ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 12:12

L'heure bleue - Elsa VasseurZoé, 17 ans et quelques mois, le bac en poche, part avec Lise, une camarade de classe, sur une île grecque où les parents de cette dernière possèdent une luxueuse maison. Zoé sera la baby-sitter du jeune neveu de Lise. D'emblée l'ambiance est troublante, notamment dans le couple que forment Adam et Rose, parents du petit garçon, et la personnalité de Rose n'est pas sans rappeler celle de la mère de Zoé, esquissée dans le préambule.

Il est question de drame qui se réitère, de psychose maniaco-dépressive, d'accidents domestiques, de manipulation et de drames de la vie. Mais ne fuyez pas tout de suite, l'amour y fait son apparition aussi !

 

L'heure bleue est un roman plaisant à lire, qui sur fond dramatique développe une intrigue sentimentale. Le roman d'été par excellence, facile à lire, mais qui tient la route, qui plaira à un lectorat en quête d'aventures amoureuses torturées.

 

J'ai regretté que soit aussi prévisible la récurrence du drame entre le petit garçon en Grèce et le petit frère de Zoé des années auparavant.

J'ai aimé que l'intrigue soit bien conduite et réserve un dénouement inattendu alors qu'il s'annonçait tout tracé.

 

Un roman léger pour l'été, au bord de la piscine, ou dans une chaise longue au jardin.

 

 

Badge Lecteur professionnel

 

 

Une lecture qui s'inscrit dans le cadre du projet de Charlotte l'insatiable, les 68 premières fois.

 

Les 68 premières fois - édition 2016

 

 

Robert Laffont, mai 2016, 252 pages, prix : 18,50 € (existe en numérique)

Étoiles :

Crédit photo couverture : © Claude Holzforster et Maria Heyens / Arcangel images / et éd. Robert Laffont

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Antigone 26/07/2016 16:05

C'est exactement là que je l'ai lu, sur une chaise longue dans mon jardin, parfait. Pour le reste, bluette sentimentale, pas désagréable, me donnant l'impression d'être revenue à mes lectures adolescentes !

Laure 28/07/2016 17:20

oui, lectures adolescentes, je suis d'accord ! :-)

Saxaoul 18/07/2016 07:56

Une lecture en tous cas un peu plus de saison que "Branques" que je viens de recevoir !

Laure 18/07/2016 09:50

Branques est le seul que j'ai abandonné jusqu'à présent

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -