Les jardins d'Hélène

(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) – Stéphanie Pélerin

30 Octobre 2019, 10:08am

Publié par Laure

J’avais beaucoup aimé suivre Ivana dans ses péripéties de célibattante, c’est donc avec plaisir que je l’ai retrouvée désormais en couple et maman de jumeaux aussi mignons qu’épuisants.

 

Comment survivre à la pression permanente de la mère et femme parfaite quand on est épuisée par une charge mentale aussi sociétale que personnelle et une jalousie qui sème un doute permanent dans votre cervelle ? Et pourtant on la comprend si bien Ivana !

 

Un deuxième volet toujours aussi enjoué, réaliste, qui pointe des aspects que toutes les femmes ont vécu un jour. Ça reste léger et divertissant, avec quelques facilités (la réussite magique à la radio, la belle-fille idéale) mais ça n’en dit pas moins des vérités.

 

Allez, un p’tit roman détente pour les cœurs guimauve qui n’ont toutefois pas perdu leur cerveau en route !

 

 

Extraits :

 

p. 38 : « On se demande souvent pourquoi les contes s’arrêtent à « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». C’est tout simplement parce que le quotidien, c’est chiant. Personne n’a envie de savoir que le prince rentre tard pendant que la princesse s’occupe des mioches et veille à ne pas oublier de sortir les poubelles. »

 

p. 91 : « Maudite société des « to do list » : on accumule une tonne de choses à faire dans le but ultime de parvenir à tout rayer le plus vite possible. Tout est fait pour nous inciter à être des gens organisés, modèles : planners, agendas, bullet journals… et pour culpabiliser de ne pas s’y tenir, surtout.

A côté de cela, on vous vend tout un tas de guides pour vous forcer à être heureux. Si, si, vous forcer. Il y a une sorte d’obligation au bien-être, à l’occupation utile et qui fait du bien. Parfois, je me dis que j’aurais dû écrire le roman ou le guide qui aide à être heureux Tu comprends que tu as le temps de vivre, quand tu n’as plus le temps. Ou quelque chose du genre, en mieux tourné, évidemment. »

 

 

 

Diva romance, mai 2018, 220 pages, prix : 14,90 €, ISBN : 978-2-36812-305-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © andersphoto, Camella stocck.adobe.com et éd. Diva romance

Commenter cet article

Stephie 06/11/2019 08:57

Je suis heureuse et touchée de ce chouette billet. J'ai tellement aimé écrire ce 2e tome et on l'a tellement peu vu, lu, acheté, chroniqué... Merci !!!

Laure 06/11/2019 09:52

A vrai dire il est chez un éditeur totalement inconnu au bataillon pour moi (sans doute les lecteurs habituels de romance le connaissent-ils un peu mieux), contrairement au précédent, ce qui l'a peut-être desservi ou en tous les cas rendu moins visible ?
J'ai passé un très chouette moment de lecture !