Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 15:26

L’auteur est médecin et écrivain. Ses journées de travail sont longues et bien remplies, entre ses consultations, ses permanences au dispensaire où viennent se faire soigner les prostituées, ses visites dans les camps de gitans où la vie n’est pas facile. Et pourtant, Marie Didier prend le temps de prendre un peu de recul sur son travail, en ouvrant son carnet de contre-visite intérieure, où elle parle de ses difficultés, des rencontres qui la touchent, d’anecdotes de consultation. Ce n’est pas routinier car elle exerce des fonctions variées. Ce n’est pas centré sur les malades, car l’auteur s’interroge beaucoup sur elle-même, sur ses failles. On pense bien sûr à la maladie de Sachs, de Martin Winckler, mais je reste plus extérieure au récit de Marie Didier, moins romanesque, moins d’empathie, plus d’auto-analyse qui ne réussit pas à me toucher… Le livre est court et c’est très bien, sinon je me serais vite lassée et ne l’aurais pas apprécié.

Je ne retrouve pas l’article de Cuné qui m’avait donné envie de le lire, en tout cas merci à elle pour le prêt !

 

 

Folio Gallimard, décembre 2006, (première éd. 1988), 152 pages, prix : 5,50 €

Ma note :

Crédit photo couverture : © Concrete Image/Age/Hoa-Qui (détail), et éd. Gallimard

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cathulu 29/05/2009 18:12

Entre les deux avis, mon coeur balance ! :)Mais ma Pal vient  de  trancher : je passe :)

Laure 01/06/2009 14:39


comme tu veux, il est à Cuné, je peux te l'envoyer, je ne pense pas qu'elle y verrait d'inconvénient. N'hésite pas...


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -