Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 13:20

Surprenant roman que ces  treize alligators ! A force de tremper dans les combines, Manuel a besoin d’un dentiste pour faire refaire sa dentition perdue sur un ring, mais faute d’argent, il va devenir son assistant et replonger en parallèle dans les trafics faciles. Mais tout finit toujours par mal tourner, et Manuel est obligé de prendre la fuite avec sa mère et son petit frère, et Lucia, sa copine qui n’a pas froid aux yeux. Mais pour gagner sa vie dans cette nouvelle ville du Chili, il ne trouve pas mieux que de travailler pour un escroc, Esteban, qui règne en maître sur la règle des 3C : « caïmans, cocaïne, cœurs ». Trafics d’organes, de drogue, et d’espèces rares et protégées, Manuel s’est encore mis dans de beaux draps !

Comment dire… ce roman est une petite pépite explosive : plus on rit et plus on sombre dans l’horreur humaine la plus atroce. C’est loufoque, cocasse, déjanté, et terrible à la fois. Gaetaño Bolán a l’art de dénoncer avec humour et sous des airs de farce les grands trafics de ce monde et les pratiques des « parrains » envers leurs petites mains mafieuses.

Très différent de son premier roman, la boucherie des amants, (qui était déjà très bon), j’applaudis à nouveau pour ce deuxième opus, même si le sourire est souvent chassé par un frisson dans le dos, on garde à l’idée le talent burlesque de la fiction, qui dénonce toute l’horreur du monde. Drôlement romanesque, sacrément tragique, mordant comme les alligators nés sous la plume d’un grand auteur !

 

A noter : Gaetaño Bolán est né et vit au Chili, mais écrit en français (du moins je le présume, pas de mention de traduction), chapeau bas !

 

Le site de l’éditeur : éditions La Dragonne

 

La Dragonne, fév. 2009, 104 pages, prix : 16 euros

Ma note :

Crédit photo couverture : © Stéphane Mourgue et éd. La Dragonne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hambre 07/06/2009 19:09

Je ne connaissais pas l'auteur, je note donc...

cathulu 04/06/2009 06:31

Tout me plaît : ton billet,  le ton du liivre, le nom de la maison d'édition, je note avec enthousiasme!

Vero 03/06/2009 19:41

Ben, en tout cas, ça donne envie de découvrir cet auteur! Je note avec enthousiasme ;-)

sylire 03/06/2009 18:40

Comme toi j'avais eu un gros coup de coeur pour la boucherie des amants. J'ai reçu un mail de la Dragonne pour me signaler la sortie de celui-ci, toi aussi peut-être, et je compte bien le lire !

Laure 03/06/2009 20:17


oui effectivement je l'avais noté suite à leur mail, (je pense qu'ils ont écrit à tous ceux qui avaient parlé de la boucherie des amants), et j'ai trouvé leur
mail très bien tourné, incitatif mais pas matraquage non plus, c'est le genre de petites maisons qu'il faut soutenir en achetant leurs livres; dont acte :-)


Clarabel 03/06/2009 17:57

sur zozone les livres ne sont pas disponibles pour le moment, mais je surveille ça de près !

Laure 03/06/2009 20:21


oui je n'ai pas regardé sur les autres sites non plus, mais comme c'est une toute petite maison je ne sais pas comment ils sont diffusés... (c'était une commande en
librairie en ville)


Clarabel 03/06/2009 14:35

... et pourtant je suis traumatisée par les alligators / crocodiles ! mais là il faut que je me renseigne sur cet auteur !!! :)

Laure 03/06/2009 15:09


ça m'a vraiment sortie de mes lectures francophones habituelles, c'est original et surprenant ! c'est un livre de la bibli, sinon j'aurais fait suivre sans pb ;-)
(et puis on se demande vraiment pourquoi 13 alligators, et puis en survient 1 finalement, et on rigole en se disant nan c'est pas vrai !, et finalement non, y en a bien 13 mais pas de la façon
qu'on imaginait. N'empêche que la course à l'alligator dans les rues de Valparaiso, moi ça me fait rire :-)


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -