Présentation

  • : Les jardins d'Hélène
  • Les jardins d'Hélène
  • : 44 ans, bibliothécaire, mère de 3 enfants de 22 ans, 20 ans et 16 ans. Je dépose ici les marques que mes lectures ont tracées.
  • Contact

Des livres, et plus encore

Je suis tombée dans la lecture à l’âge de 6 ans, je n’en suis jamais ressortie.

Je suis tombée dans les fils de la Toile en 1999, et j’y ai fait de belles rencontres. Des échanges sur feu le libraire en ligne bol.fr repris ensuite par Amazon, des jurys littéraires à la pelle, des plumes magnifiques sur les premiers journaux intimes en ligne initiés par Mongolo et la Scribouilleuse, …, dix-sept ans (?!) plus tard, il en reste une belle toile joliment tissée, des amitiés nées ici ou là, et toujours, l’envie de partager mes lectures.

Bienvenue à vous,

 

Recherche

Et la vie dans tout ça

Je n'arrive plus à trouver de temps pour le blog, alors je poursuis ... à mon rythme !

Archives

27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 09:58

dis-oui-ninon.jpg« A l’école on m’appelle Ninon la guenon. La seule différence, c’est que je ne mange pas de bananes, c’est trop cher et c’est pas de saison. » (p. 41)


Dis oui, Ninon
est un premier roman du printemps 2009 qui a connu un franc succès notamment grâce aux blogs, à leur bouche à oreille virtuel, et à la visibilité de son auteur (voir son blog).

L’histoire semble simple : une fillette de 9 ans, Ninon, dont les parents sont séparés, raconte sa vie entre ses parents et sa petite sœur et son choix de vivre dans la marginalité avec son père, dans une misère sociale et intellectuelle tournée en humour par la candeur de l’enfance.

Je crois avoir lu partout des avis positifs et élogieux, sur la fraîcheur et la tendresse de l’histoire, je ne trouve pas (ou ne cherche pas suffisamment ?) d’avis négatifs. Un seul message négatif a été effacé par l’auteur sur Facebook à l’époque où elle mettait un extrait en avant-première. On n’a plus trace du message, mais de la réaction de la personne qui dit que si l’on ne veut pas d’avis négatif, il ne faut pas s’exposer ainsi sur le net. (là encore, le débat est éternel depuis les blogs entre autres !)

Ahem, je sens que mon billet va être difficile à écrire ! Je n’ai pas aimé ce roman, je l’ai même assez vite abandonné (page 70/247), tant je n’y ai vu que platitude et facilité. Rien de bouleversant, et beaucoup de déjà vu / déjà lu. Donner la parole à une enfant et utiliser la jeunesse du langage n’a rien d’original, mais quand en plus s’y mêlent des propos trop matures ou artificiels (les nombreux jeux de mots) qui trahissent la présence de la plume adulte derrière, ça ne fonctionne plus guère. Invraisemblances. Et que penser de ce misérabilisme poussé à l’extrême ?

Peut-être pour moi n’était-ce tout simplement pas le bon livre au bon moment… ou alors en espérais-je trop, comme souvent quand un livre est encensé partout, je le feuillette à nouveau, en grappille quelques pages par-ci par-là, et n’y trouve que banalités plates et facilité. Les nouvelles stratégies de communication et promotion ne font sans doute pas tout.

 

 Livre emprunté en bibliothèque.

Ed. Stock, mars 2009, coll. Framboise, 247 pages, prix : 17,50 €

Crédit photo couverture : © Hubert Michel et éd. Stock

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yunette 19/06/2011 20:43



Ah mais tout à fait, je ne faisais que réagir à ce propos ^^ Quand j'ai lu "Marre de l'amour", son dernier né, je lui ai dit que cela me faisait penser à "Génial mes parents divorcent", film
qu'elle n'a jamais vu... Tout comme "J'ai quinze ans... et je ne l'ai jamais fait", dont le titre me rappelait "J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir" qu'elle n'avait pas lu.


Je pense que j'ai surtout voulu réagir à ce "déjà lu" qui aurait pu sonner comme un "plagiat"... ;) (pis d'abord, c'est ma soeur, je la défends, na !)



Yunette 19/06/2011 18:56



Connaissant relativement bien l'auteur de ce livre, et pour cause, c'est ma soeur, je souhaite juste réagir sur les "déjà vu/lu"... Ce livre étant ce qu'on pourrait communément qualifier
d'auto-fiction, on ne peut reprocher à l'auteur d'avoir eu une vie... déjà lue...


Quant aux jeux de mots, si vous y trouvez trop d'influence de la plume adulte derrière, c'est tout simplement que vous ne l'avez pas connue enfant.


Il faut lire Maud sans lire les critiques, l'apprécier simplement, quelque soit son bouquin. Elle n'écrit pas "pour plaire" ou "pour vendre", elle écrit ce qui vient, et sans aucune prétention.



Laure 19/06/2011 20:28



Je persiste sur le déjà vu / déjà lu, autofiction ou pas, regardez les témoignages et autres récits / fictions sur l'enfance et la misère sociale, ils sont légion.
Et ce qu'on croit unique arrive souvent à beaucoup de gens autour de nous. Peut-être les anecdotes sont-elles uniques, mais elles s'inscrivent dans une démarche qui n'est absolument pas unique ni
nouvelle.


En revanche, j'ai beaucoup aimé son roman "tout près, le bout du monde", comme quoi je ne condamne pas non
plus les écrits un auteur sur la foi d'une seule lecture ! (mais je revendique aussi le droit de ne pas aimer quand cela se produit, ce qui était le cas de dis oui Ninon)


J'aime l'idée "qu'elle n'écrive pas pour plaire ou pour vendre" comme vous dites, (même si une fois publiée, on espère bien qu'il y ait des lecteurs quand même non
?), et qu'elle écrive "ce qui vient", c'est une fraicheur à conserver.


Après, le livre appartient autant au lecteur qu'à son auteur, et le lecteur aime ou pas. A partir du moment où l'on reste respectueux, toutes les critiques sont
entendables.


 


 



l'or des chambres 11/02/2010 11:28


Je viens de lire Dis oui, Ninon et je l'ai vraiment apprécié. Ce qui me gène dans ton billet c'est que tu as l'air de dire que celles qui ont appréciée ce livre l'ont fait uniquement râce au
marketing,le Marketing je me moque, si j'aime je le dis, si je n'aime pas je le dis aussi. Si j'ai commencée ce blog de lecture c'est pour être entièrement sincère. La deuxième chose qui me
gène aussi c'est ta dureté envers l'auteur, elle n'a pas eu l'ambition de faire un livre intellectuel, elle voulait juste parler de son propre ressentie. Il ne faut jamais oublier qu'un auteur met
tout son coeur et son énergie dans son livre. Ce que j'ai aimée de Ninon c'est sa sincérité et  sa fraicheur. L'auteur a peut-être un peu brodé autour et rajouté quelques fantaisies mais
qu'entendons au juste d'un livre est ce uniquement la réalité ??? Moi ce n'est pas du tout ce que je cherche... Je te trouve un petit peu blessante avec l'auteur, ainsi qu'avec celles qui ont aimé
ce livre.


Laure 11/02/2010 11:55


Loin de moi l'idée d'avoir voulu blesser qui que ce soit, et si je l'ai fait, ce n'était pas volontaire. Je n'ai pas aimé ce livre, c'est tout. Beaucoup de
lecteurs l'ayant reçu ou l'ayant acheté l'ont beaucoup aimé et c'est tout à fait leur droit.
Concernant la réalité et le ressenti de l'auteur dont tu parles, je ne peux pas en parler : je ne sais pas quelle est la part autobiographique ou non de l'auteur. J'attends d'une histoire qu'elle
soit crédible et qu'elle tienne la route, ou qu'elle me bouleverse de par son écriture. Rien de tout cela dans ce roman, pour moi et pour moi seule une fois encore je le précise.
Bien sûr qu'un auteur met toujours tout son coeur dans ce qu'il écrit, même les pires plumitifs qui s'auto-éditent sur internet ou à compte d'auteur en payant des fortunes. Bien sûr qu'il y croient
et qu'ils y ont mis toutes leurs tripes. Ce n'est pas pour autant que je vais applaudir à n'importe quoi.
Je ne comprends pas que tu prennes cela pour une attaque personnelle, nombreuses sont celles qui ont aimé ce livre et qui n'ont pas pris mon billet pour une attaque à leur égard.
Pour ce qui est du marketing, je ne relèverai qu'une chose : pourquoi avoir supprimé les commentaires négatifs de facebook ? (à moins qu'ils ne fussent injurieux, mais sinon, c'est la preuve même
du refus de la critique).


Hambre 09/02/2010 10:03


C'est un excellent roman !!! super super !!! j'ai hâte de lire ses prochains, le 2ème sort en mars :)


Aliénor 02/02/2010 14:25


J'aime lire des avis qui divergent de l'ensemble des autres !


cathulu 29/01/2010 11:51


ton blog-it :
Miss Bambou n'ayant jamais porté de collier, trop dangereux en cas de bagarre de chats, je doute qu'elle accepte de porter ce gadget. En plus elle a droit à son intimité que diable !:) je n'ai pas
envie de savoir si elle quémande des croquettes ailleurs , pas plus que de connaître la tête de ses fiancés!:)


Laure 30/01/2010 09:44


Miss Caramel porte un collier, avec élastique pour ne pas s'étrangler en cas d'accroc dans un arbre ou grillage, parce que la demoiselle étant une fugueuse
récidiviste, ça me rassure de penser que les nouveaux maîtres se diront "elle appartient à quelqu'un". Parce que la puce électronique, c'est bien gentil, mais personne ne pense à aller voir un
vétérinaire, une mairie ou une gendarmerie pour la faire détecter, elle a ce gros désavantage d'être invisible par rapport au bon vieux tatouage. Mais pour la retrouver, on n'a pas encore trouvé
mieux que les petites annonces chez le boulanger :-))
Pour en revenir au gadget, il doit peser son âne mort ce truc, gros comme il est, et je doute qu'un chat accepte ce truc autour du cou...


Flo 28/01/2010 09:33


J'ai trouvé ce roman "rafraîchissant". C'est vrai que ce n'est pas forcément une qualité première mais il est arrivé au bon moment pour moi !


sandra 27/01/2010 22:09


Je suis toujours là ! et je vous lis toujours...ton jardin fait partie de mes petites ballades pas quotidiennes mais presque ! Quant à mes murmures, ils sont endormis ! Peut être se réveilleront
ils un jour où renaîtront ils ailleurs différemment...J'y songe ! J'en profite pour te remercier de certaines lectures-bonheurs récentes telles que la découverte, grâce à toi et autres, de la belle
Aya de Yopugon...Très BD en ce moment, je découvre un univers inconnu, je me régale !


sandra 27/01/2010 19:47


Je n'ai pas non plus accroché et ai abandonné encore plus vite que toi...Difficile en effet de croire à l'enfant quand on lit la plume adulte en filigrane...


Laure 27/01/2010 20:30


oh sandra, ça faisait longtemps qu'on ne te voyait plus ! et ton blog... ?!


sylire 27/01/2010 18:41



Il est vrai que je suis peut-être un peu moins exigeante avec un premier roman... Mais quand ils ne me plaisent pas je le dis, premier roman ou pas ! Nous n'avons pas ressenti ce
livre de la même façon, je le conçois parfaitement.
En revanche, nous avons eu le même blocage avec "l'agent, l'urgence" que j'ai présenté dimanche. Comme toi, impossible de me faire au style !



Laure 27/01/2010 19:41


Sylire, je me suis permis de supprimer le doublon de ce commentaire, car il est arrivé deux fois !

sinon oui, pour l'argent l'urgence, j'ai souri en te lisant et me suis sentie moins seule quand j'ai découvert ton billet. Là vraiment le style, je n'ai pas pu !


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -