Les jardins d'Hélène

Dancers - Jean-Philippe Blondel

22 Août 2018, 09:00am

Publié par Laure

Je peux bien l’avouer, j’ai lu tout Jean-Philippe Blondel, du moins tout ce qui est publié à ce jour et facile à trouver. Il doit bien y avoir quelques nouvelles ici ou là sur lesquelles je n’ai pas mis la main.

 

C’est peut-être même le seul auteur envers qui j’ai cette fidélité. Alors forcément parfois je suis un brin déçue. C’est un peu le cas de ce Dancers, même si là, c’est sans doute une question d’âge : je ne suis plus le public cible de cette collection, il y a bien longtemps que je n’ai plus quinze ans. Néanmoins j’ai adoré grand nombre des romans ados de Jean-Philippe Blondel.

 

Celui-ci m’est apparu plus fade, trop lisse, trop scolaire. Parfait dans la forme et le fonds, on peut même déjà y voir les questions des débats en Prix des Lecteurs. Mais il ne m’a pas touchée, pas émue. Et c’est sans doute ce que j’attends avant tout de mes lectures.

 

Trois adolescents l’année du bac français, en classe option danse. Anaïs, Adrien, Sanjeewa : deux garçons une fille, de mars à juin, aux parcours scolaires et familiaux différents, qui racontent leur histoire à tour de rôle. Un trio qui se mêle, se démêle, s’aime, se sépare, et la danse pour point commun. Dans des formes différentes. On y parle danse mais ça aurait pu être du foot, ou n’importe quel autre sport poussé à un niveau où le corps et le mental sont deux forces équitablement nécessaires.

 

Bien sûr, les personnages vont se révéler à eux-mêmes et ressortir grandis de l’expérience. Jean-Philippe Blondel est toujours maitre dans l’observation et l’écriture de l’intime. Quant à la fin, je reste un peu en suspens, je ne suis pas sûre de l’interprétation qu’il faille en faire.

 

Du bon boulot, mais qui a pour moi un goût d’exercice (bien) appliqué, sans le petit plus qui aurait pu m’enthousiasmer.

 

 

 

Pourquoi je l’ai lu : parce que c’est Jean-Philippe Blondel.

 

Où et comment je l’ai lu : sur ma nouvelle liseuse un soir de canicule au jardin, en service de presse numérique proposé par la plateforme Netgalley.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actes Sud junior, août 2018, 176 pages, prix : 13,90 €, ISBN : 978-2-330-10849-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © proxyminder / gettyimages et éd. Actes Sud.

Commenter cet article

Noukette 24/08/2018 11:14

Mince alors...! Je vais le lire, il m'attend... et j'ai hâte, si; si !!

Laure 24/08/2018 21:27

Mais il faut toujours garder cette hâte et cette envie, et se faire son propre avis :-)

Saxaoul 23/08/2018 09:19

Il m'attend sagement alors, on verra bien si je suis déçue aussi ! En tous cas, bravo pour ton honnêteté.

Laure 23/08/2018 19:48

ça reste un très bon roman, là n'est pas la question, c'est juste qu'il ne m'a pas émue, et s'il n'y a pas de petite vibration intérieure, je m'ennuie...

Autist Reading 22/08/2018 11:58

Ah, et j'ai oublié de te demander : et cette nouvelle liseuse, alors ? C'est le modèle dont on avait parlé ? Tu en es satisfaite ?
Bon courage pour l'installation des tourtereaux !

Laure 22/08/2018 12:08

Le temps de m'y habituer, elle est lourde : 320 g contre 160 pour la Sony, et je n'aime pas l'étui couverture intégré (c'est ce qui ajoute au poids) mais 39 € au lieu de 139€ car Carrefour arrête sa nolim et sa plateforme d'ebooks (sinon c'était la tea de cultura que j'avais repérée mais c'est le prix qui m'a fait acheter)
Ah les tourtereaux, propriétaires à même pas 24 ans, il y a des audacieux dans la vie ;-)

Autist Reading 22/08/2018 11:55

Je comptais justement sur ce nouveau titre pour me faire oublier la petite déception que j'avais ressentie avec "Le groupe". Le pitch est prometteur. Je verrai bien, car bien entendu je vais l'acheter quoi qu'il arrive. Et pour une fois, je trouve la couverture réussie.

Laure 22/08/2018 12:10

On avait des goûts différents sur ses deux derniers alors tu aimeras peut être :-) de toute façon on le lira toujours Blondel :-)

jp 22/08/2018 11:23

:))) - faut arrêter de me lire, Laure :)) Des bises en tout cas et en espérant que tout aille bien pour tout le monde. A très vite j'espère (ça fait longtemps qu'on s'est pas vus, mine de rien)

Laure 22/08/2018 11:49

Ah mince j'avais oublié que j'avais programmé ce billet il y a qq tps déjà. Je suis à Nantes, installation de JB et Cassandre dans leur nouvel appartement, premier investissement d'une longue vie