Les jardins d'Hélène

Avant de partir – Mi-Jin Jung & Ja-Seon Gu (ill.)

7 Décembre 2019, 16:08pm

Publié par Laure

Une maison isolée dans la forêt, sous la neige.  Des animaux (un chat, un chien, un hamster et une perruche) s’y présentent les uns après les autres, se plaignent auprès du jeune homme qui tient le bar du comportement de leur maître, et leur adressent une lettre. Puis ils partent tous ensemble jusqu’au bord d’une rivière qu’ils devront traverser. Entre temps, leurs maitres ont reçu leur courrier.

 

C’est une BD surprenante qui dit en réalité le passage de la vie à la mort (? ou en tout cas un départ), la maltraitance parfois ou la maladresse de l’homme envers l’animal, la douleur aussi lors de sa perte. Malgré cela c’est d’une douceur apaisante étonnante. C’est clair, doux, feutré. Symbolique. Comme sans doute seuls les Coréens savent le faire.

 

A découvrir, pour sa beauté et sa simplicité épurées.

 

(ados et adultes)

 

 

 

 

 

 

Sarbacane, février 2019, 59 pages, prix : 15 €, ISBN : 978-2-37731-216-0

 

 

 

Crédit photos : © Ja-Seon Gu et éd. Sarbacane

Voir les commentaires

Les formes / Les couleurs – collection Tralal’Art, imaginée par Sandrine Andrews

5 Décembre 2019, 09:54am

Publié par Laure

Des ronds, des carrés, des triangles pour découvrir des formes, et des tirettes à pousser pour déclencher une animation dans chacun des tableaux présentés.

 

Une manière ludique d'aborder le monde de l'art dès le plus jeune âge, pour qu'il fasse partie intégrante et naturelle de la vie de l'enfant, avec des tableaux connus mais pas trop non plus. Les tableaux sont présentés à la fin avec leur titre, leur date, le nom de leur artiste, et l'endroit où ils sont exposés.

 

On y retrouve Mondrian, Thé van Doesburg, Robert Delaunay, Sophie Taeuber, et Kandinsky.

 

Le cartonné est très épais (chaque page fait 4 mm d’épaisseur) et solide pour les petites mains, avec des angles arrondis pour ne pas blesser.

 

Même principe pour l'album qui joue sur les couleurs des tableaux quand on manipule les languettes.

 

On y retrouve des tableaux de Robert Delaunay, Paul Klee, Kasimir Malevitch, Félix Vallotton et Henri Rousseau.

 

Si l’enfant s’amuse en jouant avec les animations du livre, s’il peut nommer les couleurs, il s’immerge aussi sans le savoir dans des tableaux connus, ou des univers artistiques qu’il reconnaitra plus tard.

 

(Dès 18 mois / 2 ans)

 

 

Pour les formes : Nathan, octobre 2019, 10 pages, prix : 10,90 €, ISBN : 978-2-09-258959-5

Pour les couleurs : Nathan, octobre 2019, 10 pages, prix : 10,90 €, ISBN : 978-2-09-258960-1

 

Voir les commentaires

Joyeux Noël petit renne ! - ill. de Nathalie Choux

4 Décembre 2019, 14:15pm

Publié par Laure

Le petit renne du Père Noël se prépare pour distribuer les cadeaux : il faut bien manger et les pommes sont son repas préféré. Il fait tinter ses grelots, et hop, au galop !

 

Sur chacune des pages, une languette à tirer ou à pousser, qui cache une puce électronique sur laquelle appuyer pour écouter le son qui va avec l'histoire.

 

Les petits adorent !

 

Un bouton on/off permet de faire durer les piles un peu plus longtemps.

 

Le carton est costaud pour les petites mains impatientes et les illustrations de Nathalie Choux sont juste à croquer !

 

Pour attendre Noël avec des tout-petits, dès 6 mois.

 

 

 

 

 

 

 

Nathan, octobre 2019, 10 pages, prix : 14,95 €, ISBN : 978-2-09-259085-0

 

 

 

Crédit photo couverture : © Nathalie Choux et éd. Nathan.

Voir les commentaires

Ma petite boite à comptines - Marion Billet

3 Décembre 2019, 13:43pm

Publié par Laure

Une jolie petite boite cartonnée qui comprend 6 livres petit format en tout carton bien solide pour les petites mains. 

 

Les comptines font partie des grands classiques : la famille Tortue, une souris verte, coucou hibou, petit escargot, etc.


Les dessins tout doux de Marion Billet accompagnent très joliment l'ensemble.

Chaque titre existe en album cartonné de plus grand format, mais l'idée du coffret en fait une belle idée cadeau, dès 6 mois, pour un moment d'échange avec bébé !

 

 

 

Éditions Nathan, octobre 2019, prix : 14,95 €

Illustrations Marion Billet

 

Ma petite boite à comptines - Marion Billet
Ma petite boite à comptines - Marion Billet

Voir les commentaires

Novembre 2019 en couvertures ....

1 Décembre 2019, 17:18pm

Publié par Laure

En novembre j'ai lu... plus que tous les autres mois de l'année, mais c'est le mois où j'ai été le moins présente sur le blog....

 

                        

 

 

 

 

 

 

                         

                         

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Histoire d'une souffrance ordinaire - Florence Werquin

14 Novembre 2019, 10:08am

Publié par Laure

Le parcours d'une étudiante en médecine, qui si j'ai bien compris la fin de l'ouvrage, remonte à une vingtaine d'années, donc quelques points ont changé depuis, notamment les accès à l'internat avec ou sans concours. Mais là n'est pas l'essentiel.


L'auteure s'intéresse (et c'est ce qui m'a plu) à la dimension psychologique de la formation des médecins, entre formateurs et étudiants, entre soignants et patients. Si l'empathie et la bienveillance paraissent des évidences, elles sont encore très loin de l'être pour beaucoup. Est-on un bon soignant si l'on est seulement un bon technicien ?


De la première année à sa thèse en médecine générale - elle se réorientera plus tard vers la psychiatrie - elle évoque les souffrances "ordinaires" d'un étudiant en médecine, quand ce qu'il reçoit ne correspond pas nécessairement à ses valeurs, ou quand tout simplement la violence de certaines situations n'est pas suivie d'une possibilité de l'exprimer.


Je regrette les chapitres un peu courts sur un sujet aussi intéressant, mais le livre relève d'abord du témoignage, on pourra creuser davantage avec des essais plus pointus.

 

 

Extrait p. 161 :

"La médecine générale ne s'apprend pas à l'hôpital. A l'hôpital, on apprend à palper ou à écouter des organes, à faire un diagnostic et proposer un traitement bien ciblé. Il y a plein de médecins très  compétents et efficaces pour cela. En médecine générale, si on le veut bien, on voit les personnes dans leur globalité. On voit la famille quand elle existe ou ce qu'il en reste. On sait que les petits bobos racontent des choses. On soigne aussi les conséquences des maux plus graves. C'est une autre médecine, qui n'est malheureusement pas valorisée. Une médecine avec."

 

 

 

Michalon, novembre 2018, 173 pages, prix : 17 €, ISBN : 978-2-84186-901-5

 

 

 

Crédit photo couverture :  Ed. Michalon

 

Voir les commentaires

La véritable histoire de Saint Nicolas - Josette Gontier (ill. par Anne Hofer)

6 Novembre 2019, 17:07pm

Publié par Laure

La légende de Saint Nicolas a bercé mon enfance alsacienne.

 

Je crois qu’un de mes plus anciens souvenirs d’école est la venue de Saint-Nicolas le 6 décembre dans la cour, en cariole tirée à cheval, accompagné du père Fouettard, il distribuait des pains d’épice et des chocolats, car bien sûr nous étions des enfants sages.

 

Je n’ai pas souvenir de pères Noël déguisés partout, mais Saint Nicolas oui ! De la chanson que je connais encore par cœur et des Mannele qu’on achetait chez le boulanger.

 

Mais depuis que j’ai quitté l’est, je n’ai plus jamais entendu parler de St Nicolas.

 

C’est donc un vrai plaisir que de découvrir cet album qui perpétue la légende. Le texte est classique, tout comme les illustrations, qui pourraient paraître un poil désuètes mais qui collent bien avec le caractère patrimonial de l’histoire.

 

 

A partir de 8 ans.

 

 

 

Nathan, octobre 2019, 27 pages, prix : 12,90 €, ISBN : 978-2-09-259135-2

 

 

 

Crédit photo couverture : © Anne Hofer et éd. Nathan.

Voir les commentaires

Les Zola – Méliane Marcaggi et Alice Chemama (ill.)

5 Novembre 2019, 16:09pm

Publié par Laure

En 1863, Emile Zola est pigiste chez Hachette et tente d’écrire. Par le biais de ses amis Cézanne et Manet, il rencontre Gabrielle, lors d’une séance de pose pour le déjeuner sur l’herbe.

 

Attiré par Gabrielle, de son vrai prénom Alexandrine (elle lui racontera son passé), il est surpris par sa grande liberté amoureuse et quand les choses se stabiliseront entre eux, sa mère verra d’un bien mauvais œil cette union qu’elle désapprouve.

 

Pourtant Gabrielle est celle qui le révélera à l’écriture, celle grâce à qui il écrira le cycle des Rougon-Macquart et connaîtra le succès.

 

Je ne connaissais rien de la vie amoureuse de Zola et des femmes qui y avaient joué un rôle crucial. Malgré sa bigamie et ses enfants adultérins, Gabrielle lui sera dévouée jusqu’à la fin, et le soutiendra encore dans l’affaire Dreyfus.

 

Un très beau pan de l’histoire littéraire d’un homme et d’une époque, porté par un beau dessin qui n’est pas sans rappeler les impressionnistes, qui choquaient beaucoup à l’époque, et que l’on croise aussi dans le scénario et l’illustration.

 

Un très bel album.

 

 

 

Dargaud, août 2019, 112 pages, prix : 19, 99 €, ISBN : 978-2-205-07817-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © Alice Chemama et éd. Dargaud.

Voir les commentaires

Octobre 2019 en couvertures ...

31 Octobre 2019, 15:18pm

Publié par Laure

En octobre, j'ai lu :

 

 

 

 

 

 

 

 

En octobre, j'ai vu :

 

 

 

Voir les commentaires

(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) – Stéphanie Pélerin

30 Octobre 2019, 10:08am

Publié par Laure

J’avais beaucoup aimé suivre Ivana dans ses péripéties de célibattante, c’est donc avec plaisir que je l’ai retrouvée désormais en couple et maman de jumeaux aussi mignons qu’épuisants.

 

Comment survivre à la pression permanente de la mère et femme parfaite quand on est épuisée par une charge mentale aussi sociétale que personnelle et une jalousie qui sème un doute permanent dans votre cervelle ? Et pourtant on la comprend si bien Ivana !

 

Un deuxième volet toujours aussi enjoué, réaliste, qui pointe des aspects que toutes les femmes ont vécu un jour. Ça reste léger et divertissant, avec quelques facilités (la réussite magique à la radio, la belle-fille idéale) mais ça n’en dit pas moins des vérités.

 

Allez, un p’tit roman détente pour les cœurs guimauve qui n’ont toutefois pas perdu leur cerveau en route !

 

 

Extraits :

 

p. 38 : « On se demande souvent pourquoi les contes s’arrêtent à « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». C’est tout simplement parce que le quotidien, c’est chiant. Personne n’a envie de savoir que le prince rentre tard pendant que la princesse s’occupe des mioches et veille à ne pas oublier de sortir les poubelles. »

 

p. 91 : « Maudite société des « to do list » : on accumule une tonne de choses à faire dans le but ultime de parvenir à tout rayer le plus vite possible. Tout est fait pour nous inciter à être des gens organisés, modèles : planners, agendas, bullet journals… et pour culpabiliser de ne pas s’y tenir, surtout.

A côté de cela, on vous vend tout un tas de guides pour vous forcer à être heureux. Si, si, vous forcer. Il y a une sorte d’obligation au bien-être, à l’occupation utile et qui fait du bien. Parfois, je me dis que j’aurais dû écrire le roman ou le guide qui aide à être heureux Tu comprends que tu as le temps de vivre, quand tu n’as plus le temps. Ou quelque chose du genre, en mieux tourné, évidemment. »

 

 

 

Diva romance, mai 2018, 220 pages, prix : 14,90 €, ISBN : 978-2-36812-305-8

 

 

 

Crédit photo couverture : © andersphoto, Camella stocck.adobe.com et éd. Diva romance

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>