Les jardins d'Hélène

La boucherie des amants - Gaetano Bolan

25 Septembre 2007, 13:36pm

Publié par Laure

boucherie-des-amants.jpg Tom est un petit garçon aveugle et orphelin de mère, décédée à sa naissance. Il vit seul avec son père, propriétaire d’une boucherie de quartier dans une petite ville du Chili.

« L’enfant avait un cœur pur et il regardait la nuit », tel est l’incipit du livre, qui donne le ton poétique du récit. Dolores, l’institutrice de Tom, entre à petits pas dans la vie de son père, et ces deux-là vont s’aimer tout naturellement. Mais derrière cette jolie fable se cache la terreur de la dictature de Pinochet, et conduit le récit à un dénouement tragique. Il  n’est pas bon être révolutionnaire sous le totalitarisme….

Un premier roman chilien passé inaperçu chez un tout petit éditeur, qui dénonce en arrière plan toutes les abominations du monde. Un petit livre salvateur, soufflant le vent de liberté, joliment écrit, piquant d’humour et d’amour, malgré tout !

L’avis de Sylire : !

La Dragonne, nov. 2005, 81 pages, prix : 13,50 €

Ma note : 4/5

 

Commenter cet article
N


Je viens de le lire, je me suis régalé: beaucoup de choses en 80 pages! c'est drôle, émouvant et en même temps tragique: une excellente lecture.



Répondre
I


Je viens d'avoir un gros coup de coeur pour ce texte !



Répondre
L


Oui j'ai vu cela ! et c'est bien qu'il soit sorti en poche, La Dragonne n'est pas une grande maison d'édition et il n'a peut-être pas eu toute la visibilité qu'il
méritait. J'espère qu'il va avoir une belle seconde vie !



S
Je suis contente que tu aies aimé et que tu le fasses connaitre, toi aussi !
Répondre
V
Contente de te revoir parmi nous! Nos LAL vont en prendre un coup! Biz
Répondre
L
Alors vive les coups sur les LAL !! ;-))
F
Je n'aurais jamais dû repasser par chez toi pour  voir de quel livre tu voulais parler aujourd'hui ! Maintenant j'ai un membre de plus dans ma LAL et en plus je doute que la biblio l'aie ! Ca a l'air vraiment pile dans mes centres d'intérêt et si en plus c'est bien écrit...Merci Laure car je n'aurais jamais pensé à m'intéresser à un livre qui porte un tel titre !
Répondre