Les jardins d'Hélène

boite a bd

Le spectateur – Théo Grosjean

4 Octobre 2021, 15:39pm

Publié par Laure

Cette BD est aussi fascinante que mystérieuse. Entièrement vue par les yeux de Samuel, tout au long de sa vie depuis l’accouchement. Ses parents pensent qu’il est muet, pourtant ses cordes vocales sont intactes, mais jamais il n’interagira avec les autres, spectateur du monde et de sa vie. Il s’exprime par le dessin et quels dessins !

Le scénario est particulièrement riche de thèmes abordés, tant dans la relation aux parents qu’aux copains, dans cette fascination pour la mort via le corbeau de la couverture notamment, dans la maladie, dans les personnages secondaires, etc. Le choix des couleurs, tout en vert et noir, est frappant, et correspond parfaitement à l’atmosphère du récit. De même que la page liminaire avec sa phrase ton sur ton en caractères embossés montre la qualité et l’innovation du travail.

Un vrai bel album !

 

 

Ed. Soleil coll. Noctambule, avril 2021, 165 pages, prix : 18,95€, ISBN : 978-2-302-09044-6

 

 

 

Crédit photo couverture : © Théo Grosjean et éd. Soleil

Voir les commentaires

Les règles de l'amitié # sangtabou - Lily Williams & Karen Schneemann (ill.)

26 Septembre 2021, 13:26pm

Publié par Laure

Quand la nouvelle élève a ses règles de manière impromptue pour la première fois, les autres se moquent. Mais des camarades vont la dépanner et en profiter pour mener leur cheval de bataille : à quoi ça sert qu'il y ait des distributeurs de serviettes et de tampons dans les toilettes si personne ne les approvisionne et qu'en plus il faut payer ! Les règles sont naturelles et on ne devrait pas en faire un tabou ! Mais il y a encore du chemin à faire !
Amitié, sorties, fêtes, la BD tout entière dans les tons de rouge (sans surprise !) aborde aussi de manière un peu plus confuse l'endométriose (et l'absentéisme qui en découle ainsi que le manque de connaissances à ce sujet). De même dans un esprit documentaire l'auteure rappelle aussi qu'il n'y a pas que les femmes qui ont leurs règles, mais aussi les hommes transgenres et des personnes non binaires.
Une BD engagée, idéale à offrir à une jeune adolescente bientôt (ou déjà) concernée par le sujet.

 

 

Jungle, août 2020, 329 pages, prix : 17 €, ISBN : 978-2-8222-3150-3

 

 

Crédit photo couverture : éditions Jungle et Karen Schneemann

Voir les commentaires

Graines de bandits - Yvon Roy

22 Août 2021, 18:46pm

Publié par Laure

Je n'ai pas été touchée par cette BD tranche de vie, même si j'ai aimé le dessin. Le récit retrace l'enfance de deux frères dont le père avait des rêves de paradis perdu en construisant une belle maison dans le nord de l'Amérique. Mais de désillusion en désillusion, tout ne fut qu'amertume. Ils emménagent dans une maison en chantier, la mère sombre dans la dépression et devient violente avec ses enfants, le père se réfugie dans une secte... alors les enfants s'évadent dans des jeux de gamins qui tournent parfois à la petite délinquance de mômes perdus. Difficile dans cet univers de se faire des amis et de s'éveiller aux sentiments amoureux quand on n'a pas vraiment de modèle sous les yeux.
Comment aimer quand on est malheureux ?
Un goût d'inachevé pour cette BD dont on aimerait suivre davantage les personnages, celui de la mère notamment, et de sa relation à ses enfants.

 

Du même auteur j'ai préféré Les petites victoires, BD autobiographique parue en 2018

 

Rue de Sèvres, août 2019, 166 pages, prix : 18 €, ISBN : 978-2-369-81101-5

 

 

 

Crédit photo couverture :  Yvon Roy et éd. Rue de Sèvres

Voir les commentaires

Le jardin secret - Maud Begon

6 Août 2021, 07:46am

Publié par Laure

d'après le roman de Frances H. Burnett / Première partie

 

Je ne connaissais pas le roman de Frances H. Burnett mais j'ai beaucoup aimé cette adaptation en BD par Maud Begon (cet album est la première partie d'un diptyque). Il me tarde de connaitre la suite !

En 1910 aux Indes, la petite Mary est orpheline, sa famille décimée par le choléra. Elle est rapatriée en Angleterre, au manoir de Misselthwaite, chez un oncle mystérieux qui ne souhaite pas la voir,  solitaire depuis qu'il a perdu sa femme dix ans auparavant. Mary est donc accueillie par la bonne, ce qui nous vaut un échange truculent, Mary étant d'une effronterie sans nom. Mais par la force des choses elle va découvrir son nouvel univers, et un jardin secret de roses où elle pourrait bien s'épanouir.

Classicisme de l'histoire (parfaite pour les 9-12 ans), illustrations et couleurs absolument magnifiques (au jardin notamment), comme j'aurais aimé lire cela enfant !

 

Dargaud, avril 2021, 94 pages, prix : 16,90 €, ISBN : 978-2-205-08916-5

 

 

Crédit photo couverture : Maud Begon et éd. Dargaud

 

Voir les commentaires

Les mains de Ginette – Olivier Ka et Marion Duclos

5 Août 2021, 09:11am

Publié par Laure

En 1962, la droguerie de Marcelin prospère. Il vend de tout pour les ménagères et sa spécialité, ce sont les gants. Pour le ménage, les petits travaux, … il ne se lasse pas de regarder les mains des femmes pour mieux les conseiller. C’est ainsi qu’il fait la rencontre de Ginette, employée à la poste. Le couple emménage et très vite Ginette se montre jalouse et tyrannique. Violente et désagréable. Les copains de Marcelin tentent bien de le mettre en garde mais l’amour le rend aveugle et résigné.

C’est une histoire dramatique que celle de Ginette et Marcelin, conséquences tragiques d’un désamour originel. Les violences conjugales et l’emprise sont traitées dans un sens inhabituel : c’est la femme qui est maltraitante. Le dessin de Marion Duclos est paradoxalement frais et coloré, ce qui m’a plu. Mention spéciale pour la couverture. « La Crabe » comme la surnomment les rares villageois qui lui parlent encore porte une terrible histoire joliment construite ici, aussi bien dans le scénario que le dessin.

 

 

 

Delcourt, coll. Mirages, mars 2021, 97 pages, prix : 16,90 €, ISBN : 978-2-413-01948-0

 

 

Crédit photo couverture : © Marion Duclos et éd. Delcourt

Voir les commentaires

Little Joséphine : les jours d'oubli - Valérie Villieu & Raphaël Sarfati

4 Juillet 2021, 12:31pm

Publié par Laure

 

Une BD sur Alzheimer (encore une ?) Oui mais le regard professionnel de Valérie Villieu , infirmière à domicile et ici scénariste, traduit bien l'empathie, le lien noué avec Joséphine et la colère face aux politiques publiques, à la maltraitance de certaines assistantes de vie, métier souvent au pied levé, sans formation et sous payé, peu motivant. Mais il y a aussi une formidable assistante de vie dans l'histoire !


Le dessin de Raphaël Sarfati réussit à être très expressif du vide qui s'installe peu à peu dans la tête de Joséphine, de ses errances, de ses besoins de tendresse et de maternage aussi.
Ça ne révolutionne pas le sujet, mais ça l'exprime joliment, sans mièvrerie et avec bienveillance.

 

 

La boite à bulles, avril 2021, 120 pages, prix : 19 €, ISBN : 978-2-84953-394-9

 

 

Crédit photo couverture :  Raphaël Sarfati et éd. La boîte à bulles

 

Voir les commentaires

Les beaux étés, tome 6 : Les genêts – Zidrou / Lafebre

18 Juin 2021, 19:03pm

Publié par Laure

C’est toujours un plaisir de retrouver la famille Faldérault, même si au fil des tomes, elle tournait un peu en rond.

Où vont donc nous mener les Genêts ? En 1970, Pierre et Madeleine n’ont encore que trois enfants, la petite dernière est en route, le ventre de Madeleine est bien rond, mais n’empêche pas encore de partir en vacances, au volant de la fidèle 4L baptisée Mam’zelle Estérel. Égal à lui-même Pierre est en retard, veut finir sa BD en cours, mais sa femme le menace de partir sans lui : en route mauvaise troupe ! Les Faldérault quittent la Belgique pour leur petite crique du sud de la France, mais un accident en décidera autrement. C’est donc en attendant le nouveau pare-brise de Mam’zelle Estérel que la famille s’installera aux Genêts, une ferme gérée par deux charmantes jeunes femmes.

Sans vous dévoiler le scénario, si l’album est sympa à lire, il sent quand même un peu le réchauffé et surfe sur les sujets sociétaux en vigueur, même avec un retour en 1970. Dommage, les beaux étés continuent de s’essouffler. Faut-il encore les réanimer ?

 

 

 

 

 

 

Dargaud, juin 2021, 56 pages, prix : 14,50 €, ISBN : 978-2-5050-8935-3

 

 

Crédit photo couverture : © Jordi Lafebre et éd. Dargaud

Voir les commentaires

Patient zéro – Renaud Saint-Cricq, ill. de Nicoby

10 Mai 2021, 13:21pm

Publié par Laure

Sous-titre : à l’origine du coronavirus en France

Scénario : Renaud Saint-Cricq, d’après une enquête de Raphaëlle Bacqué, Ariane Chemin et Renaud Saint-Cricq ; dessin : Nicoby ; couleur : Philippe Ory

 

L’Oise est le premier département français touché par le coronavirus en février 2020, deux hommes sont testés positifs, ils ne se connaissent pas, ne se sont pas croisés, ne reviennent ni de Chine ni d’Italie. L’un deux mourra à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, il s’appelait Dominique Varoteaux, il était enseignant, âgé de 61 ans.

L’enquête commence pour identifier très vite les contacts pour isoler, tracer, casser les clusters. Mais l’intérêt scientifique cherche aussi à remonter au fameux patient zéro, celui qui est à l’origine de l’épidémie en France. On veut comprendre. Les équipes cherchent, déduisent, notent, analysent, mais rien ne colle. Et puis même si l’on trouve, on lui dira quoi à ce gars, à cette femme ?

Ce qui est intéressant dans cette BD, c’est bien évidemment sa lecture avec le recul un an et quelques mois après. La mesure de l’écart entre ce que l’on sait aujourd’hui et ce que l’on savait à l’époque. Les choix qui ont été faits et comment ils ont rapidement évolué.

Les entrelacs complexes entre les scientifiques, les professionnels de santé, et les politiques.

Je ne suis pas spécialement fan des dessins, et à part Didier Raoult, je trouve les personnages politiques et médiatiques assez peu ressemblants. Mais la ligne est claire et l’ensemble se lit aisément.

Une BD à valeur de mémoire documentaire.

 

Voir un extrait :

https://www.glenat.com/hors-collection-glenat-bd/patient-zero-9782344045350

 

 

Glénat, février 2021, 111 pages, prix : 17,50 €, ISBN : 978-2-344-04535-0

 

 

Crédit photo couverture : © Nicoby et éd. Glénat

Voir les commentaires

Le col de Py - Espé

22 Avril 2021, 14:33pm

Publié par Laure

Déjà parents d’une petite fille, Camille et Bastien s’apprêtent à accueillir Louis. La naissance se passe bien, mais très vite les médecins diagnostiquent une grave malformation cardiaque qu’il faudra opérer mais il faut d’abord gagner du temps. Plusieurs interventions sont possibles mais le risque est élevé et le choix difficile.

Une très belle histoire personnelle qui touche de par la force d'esprit exceptionnelle de ce grand père toujours positif, et de par le drame angoissant bien sûr que vivent les parents du petit Louis.
L'ensemble est plein d’espoir et de beauté malgré tout, et malgré un langage médical très technique qui perd un peu le lecteur.
Pas totalement fan des dessins mais une belle BD "histoire (au singulier) de vies (au pluriel)" comme le souligne le sous-titre.

 

 

Bamboo éd., coll. Grand Angle, juin 2020, 103 pages, prix : 17,90 €, ISBN : 978-2-8189-7617-3

 

 

Crédit photo couverture : Espé et éd. Bamboo

Voir les commentaires

Les Oiseaux – Troubs

25 Mars 2021, 13:10pm

Publié par Laure

Coup de cœur pour cet album emprunté par hasard au détour d’une médiathèque, pour sa couverture et son dessin peut-être, car je n’en avais jamais entendu parler.

L’auteur chemine en forêt et engage la conversation avec un rouge-gorge qui peine à trouver de la nourriture. Il cherche un arbre, un arbre à qui parler, un arbre qui ait de l’oreille… Alternent des scènes qui se passent à Beyrouth, dans une ville où la nature a disparu et où le béton a pris toute la place. C’est avec une tourterelle qu’il discutera, de l’évolution de la ville, de la guerre, de la main de l’homme qui a détruit toute la verdure, à l’exception de ce Bois des Pins, et d’un maigre eucalyptus entre les hauts immeubles. (L’histoire se passe avant les explosions d’août 2020).

D’emblée j’ai aimé les dessins, la mise en couleur, le propos, qu’ils soient de la nature ou de la ville. La fable écologique est bien évidemment présente, mais sans être lourde, car le dessin l’emporte. Les couleurs de la ville alternent avec celle de la forêt, qui évolue elle aussi au fil des saisons.

Une très belle découverte.

p. 82/83 : « Pour moi, Beyrouth est à l’image de ce que sera le monde de demain. Urbain. Surpeuplé. Sans presque plus de plantes ni d’animaux. En tension et sans harmonie. Sans l’harmonie éclatante et subtile d’une forêt. »

Regardez la nature, respirez-la, plus que jamais en ces temps moroses, mais pour demain également.

 

Futuropolis, février 2021, 85 pages, prix : 17 €, ISBN : 978-2-7548-2749-2

 

 

Crédit photo couverture : © Troubs et éd. Futuropolis

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>