Les jardins d'Hélène

perles de vie

Des chats, des filles, les 10 ans de ma fille...

8 Octobre 2006, 16:00pm

Publié par Laure

J'ai beau coller des affichettes partout, je crois je vais être condamnée à garder 4 chats...

Ils ont 3 mois, ils grandissent, ils sont mignons, mais personne n'en veut !!!

  

Avez-vous vu Tigrou tout en haut ? Ah que c'est confortable la vie de chat ! Noiraud, moins visible, est pourtant là, à gauche sur la photo, sous la patte blanche de sa mère !

Tigrou et Noiraud sont deux chatons très éveillés et qui font plein de bêtises. Vachette est plus calme, souvent dans le giron de sa mère :

Lorsque je décharge les photos de l'appareil numérique, il m'arrive d'en découvrir des surprenantes, prises par les enfants, comme celle de Mosquito endormie dans un endroit...insolite !

 

Aujourd'hui, Anne-Claire a 10 ans. déjà ! Hier, elle avait invité quelques copines, mais comme hélas je travaille le samedi, je n'ai suivi la fête que par photos interposées.

Cela m'a fait chaud au coeur quand même qu'elle me réclame MON gâteau au chocolat (alors que j'avais franchement pas le temps et lui proposais de passer chez le pâtissier, bien sûr que je le lui ai fait quand même !) et qu'elle explosait de joie tout simplement parce que j'avais acheté des bougies magiques : "wouah, génial, merci maman !"

   

Voir les commentaires

Les p'tits bonheurs

13 Juillet 2006, 20:43pm

Publié par Laure

Affronter la canicule et les travaux du futur tramway avec la grande voiture confortable et climatisée.

Papoter BD à la Bibliothèque Départementale et repartir avec des cartons pleins d’autres bouquins.

Faire la tournée des libraires et repartir avec le coffre plein de cartons et de sacs de livres neufs.

Trouver un homme à l’arrivée pour porter les cartons.

Etre frustrée parce que je sais que je ne pourrai jamais en lire que le dixième du quart.

 

Et sur la table de la cuisine à midi trouver un colis Amazon. Ben ? J’ai passé une commande perso récemment mais je l’ai déjà reçue, alors ?

Découvrir des cadeaux d’anniversaire (encore !) d’une généreuse blogueuse. Elle a su trouver des livres que je n’avais pas, ni chez moi, ni à la bib. Bravo ! (Qu’il me tarde d’être en vacances pour déguster tout cela sur la chaise longue !)

 

 

 

Et ce soir en préparant les valises des enfants qui partent demain en week-end prolongé chez leur tante (et moi je reste à quai, parfaite idiote qui travaille le samedi 15 !), trouver la chatte dans un carton… avec 3 adorables petits minous !

 

 

 

Livres, cadeaux et naissances, wouah, quelle journée !

 

Regarder le tout dernier épisode de Desesperate Housewives et regarder les p’tits minous téter leur mère. Il y a noiraud, tigrou, et un noir et blanc, comme les vaches, avec des taches.

 

La journée des p’tits bonheurs !

Voir les commentaires

A ma fille

6 Juillet 2006, 10:50am

Publié par Laure

Il y a treize ans, la loi ne permettait pas encore de reconnaître un enfant né avant la fin du sixième mois de grossesse. Il n'apparaissait pas sur le livret de famille, il n'était pas déclaré à l'état civil, et n'avait pas droit à des funérailles. Il était déclaré non viable et incinéré avec les déchets humains de l'hôpital (quelle immonde formule, comme s'il s'agissait d'un membre amputé ou tout autre morceau de chair, et quand bien même, le terme déchet me révulse).

Dans ces circonstances il est difficile pour une mère (et un père) de faire le deuil de cet enfant. On ne peut faire le deuil que de ce qui est reconnu, par la société, la loi, la famille, des rituels, mais on ne peut pas faire le deuil de ce qui est nié. Les médecins qui travaillent en obstétrique ne sont pas toujours formés à accompagner les parents. Ils savent déclencher un accouchement, faire des examens compliqués ou un curetage, mais parfois ils ne savent pas vous dire autre chose que « vous en aurez d'autres ». Ce n'est pas leur faute. Parfois il y a une sage-femme qui vous prend en main et si elle ne pleure pas avec vous, vous sentez qu'elle vous comprend. Elle ne dit pas grand-chose mais vous savez ce que dit son silence.

Et puis quand c'est fini elle vous dit que c'était une petite fille, et comme elle a vu que vous portiez encore autour du cou votre médaille de baptême, elle s'est permis de faire un signe de croix. Elle vous a demandé si vous vouliez voir l'enfant et vous avez répondu non. En pensant que peut-être vous regretterez cette réponse toute votre vie.  Mais comment regarder un foetus de cinq mois ? Puisque même la loi vous dit que ce n'est pas un bébé.

Depuis la loi a changé, pour tous ces parents comme moi qui ont eu besoin qu'on reconnaisse leur douleur et leur enfant perdu avant de n'être. Et c'est bien. Vous pouvez déclarer votre enfant né et décédé.

Je n'ai toujours pas lu ce livre de Frydman, paru en 1997, Mourir avant de n'être, mais il est dans ma bibliothèque depuis sa sortie en librairie. Le savoir près de moi me rassure, même si je n'éprouve plus le besoin de le lire. Je sais aussi que même aujourd'hui je ne pourrais le faire sans larmes. Oui les larmes et moi sommes de fidèle compagnie en ce moment ! (Ceux qui suivent comprendront) Et j'en viens de plus en plus fort à croire à Nietzsche : « ce qui ne tue pas rend plus fort » 

Et ce matin pendant que je faisais du catalogage je me disais que j'allais égayer mon travail en écoutant un texte sur CD, tiens ces nouvelles d'Anna Gavalda que j'aime tant, lues par elle-même, en plus. Et voilà qu'elle commence par I.I.G. Ces paroles identiques de mon gynécologue, son visage blême : « il y a un problème ». Et me voilà 13 ans en arrière, comme elle en parle si bien, Anna. Je croyais ne pas l'avoir fait exprès (j'aurais pu prendre n'importe quel autre CD), et puis une telle coïncidence, non ce n'est pas possible.

Quelque chose voulait sans doute que je dise aujourd'hui : je pense à toi Géraldine, tu aurais 13 ans aujourd'hui.

 

Nota : les commentaires sont volontairement fermés sur ce billet, n'y voyez pas de mépris de ma part, mais quand je vois à quel point vos petits mots de soutien sur un tout autre sujet m'ont émue ces derniers jours, je me dis que là, je ne pourrais pas le supporter, il faut arrêter de me liquéfier ! J Bonne journée à vous !

 

Voir les commentaires

Happy birthday !

25 Juin 2006, 14:26pm

Publié par Laure

Il fait gris et il pleut. Non non nous ne sommes pas en novembre. J’entame aujourd’hui ma 35ème année, en voilà 34 d’accomplies. La vie est bien faite parfois : Noël tombe le 25 décembre, facile pour savoir quand j’ai x années et demi, mon anniversaire le 25 juin : voilà qui équilibre pour les cadeaux dans l’année ! 

Les amis dont les colis sont arrivés par la Poste ces derniers jours, les collègues du Centre Culturel qui sont venus déposer des petits paquets surprise à la bib avec la mention « à n’ouvrir que le 25 », ceux qui me croyaient plus jeune, les fleurs de ma belle-sœur arrivées par Interflora, Mosquito qui m’offre un de ses doudous, fiston qui m’imprime un « bon anniversaire maman » agrémenté d’un « merci pour tout » ( ??) : me voilà gâtée aujourd’hui ! 

 

Malgré tout j’ai le cœur lourd, mon homme est absent pour le week-end. Je sais aussi qu’il m’offrira un sans doute chic cadeau quand il rentrera ce soir ou demain matin s’il est trop tard cette nuit, mais je préférerais qu’il soit là. Parce que j’ai du mal avec son mutisme sur ses stages de développement personnel très ésotériques, au point d’en penser (et de craindre) qu’il s’agit d’une secte. Je reste attentive et vigilante. Mais plutôt que de communiquer avec le cosmos, je préférerais qu’il communique avec moi ! Et tant pis si je me fais engueuler parce que je l’ai dit à sa mère aujourd’hui. Enfin n’en parlons plus, pas ici.  

 

Du coq à l’âne, vous avez été plusieurs à me demander pourquoi les jardins d’Hélène alors que je signe Laure. Parce que j’ai l’esprit de contradiction ? Mon vrai prénom est bien Laure, et pour tout dire, j’en suis plutôt fière, je l’aime bien mon prénom, même s’il est très daté années 70 comme mes proches Laurence et Laurent, un poil plus nombreux. Laura est venu plus tard, avec la fille de Johnny. Pourquoi Hélène alors ? C’est mon troisième prénom qui pourtant n’apparaît pas à l’état civil (pour lequel je n’en ai que deux, le second étant Séverine), mais il figure sur mon livret de baptême, ma marraine s’étant paraît-il vexée ce jour-là qu’on ne m’ait pas prénommée comme elle. Vite, Hélène au rattrapage. Et quand est née il y a quelques années mon envie de blog, (pas tout de suite réalisée !), j’ai cherché un titre. Rien ne sonnait bien avec mon prénom, alors que les jardins d’Hélène, allez savoir, ça me plaisait bien. J’ai joué aussi sur la phonétique de mon nom qui aurait pu commencer par N, d’où le LN noté par Tatiana sur son fig tree.

Et puisqu’on est dans la journée prénoms et qu’j’vous dis tout, hier c’était aussi la fête de fiston : ne cherchez pas votre calendrier des défunts PTT, c’est Jean-Baptiste ! Fillette du milieu s’appelle Anne-Claire (ce qui me vaut à moi les Marie-Laure et autre Marie-Claire possibles, histoire de faire un mix) et Mosquito est une blondinette Constance. On dirait qu’une vague de classicisme souffle sur la famille J  

 

Voir les commentaires

Laura Ingalls

25 Juin 2006, 07:13am

Publié par Laure

(Mosquito aime écrire les prénoms de ses copines sur ses dessins !)

Ces fins d'année scolaire sont harassantes : les kermesses, les spectacles divers et variés, alors quand Mosquito, qui est encore ! invitée à un anniversaire, me demande pour la première fois de lui faire deux tresses (ses cheveux ne sont pas encore bien longs), je me rappelle un sourire aux lèvres combien j'ai pu la regarder cette petite maison dans la prairie de mon enfance !

 

mes gâteaux pour la kermesse !

Voir les commentaires

Faux départ ?

1 Mai 2006, 11:05am

Publié par Laure

                                 On ne risquait pas d'oublier Mosquito !

Dimanche 23 avril 2006, 23h15  

Vol Paris-Héraklion. Nous avons décollé avec 1h et demi de retard mais peu importe, nous sommes là tous les 5 !

Malgré les heures de marge que nous avions prévu pour arriver à l’aéroport, c’était sans compter sur la fin des vacances des franciliens (et les heures de bouchons qui vont avec, un dimanche en fin d’après-midi), le retour des 24h du Mans moto (des motos en quantité impressionnante sur l’autoroute), et une météo exécrable passé les 50 km après la maison : orage, pluie diluvienne, grêle, visibilité quasi nulle sur 200 km. Nous sommes arrivés avec une heure de retard sur l’horaire de convoc.

Je récupère les billets, tout va bien jusqu’à ce que l’homme se voit refuser l’accès au vol : sa carte d’identité est périmée, depuis 3 mois mais périmée quand même. Si j’avais pensé à tout (c’est moi qui gère celles des enfants et je savais que j’en avais 2 encore valables pour 2 mois seulement mais c’était bon), je n’avais pas pensé à demander à l’homme de vérifier la sienne. On envisage alors toutes les hypothèses possibles, sachant que l’enregistrement sera clos dans 10 min.

-         Personne ne part (et tant pis pour les quelques milliers d’euros mis dans ce voyage ?)

-         Je pars seule avec les enfants et l’homme rentre au foyer

-         L’homme reste à Paris se faire refaire sa carte d’identité en urgence (48h !) puis prend à ses frais un vol sec Paris-Athènes puis Athènes-Héraklion (il n’y a pas de vol direct avant la semaine prochaine) : ennuis, surcoût, et délais, ça ne vaut guère le coup sur une semaine de vacances.

-         La compagnie nous laisse partir en prenant le risque d’être refoulé : à Roissy par la douane, à Héraklion par les grecs, avec traitement incertain (prison locale ? no man’s land aéroportuaire ?), problèmes sur place et au retour.

Cette dernière solution est inenvisageable par le stewart, amende pour leur compagnie, problèmes juridiques pour l’homme, etc. (et une fois là-bas, impossibilité de rentrer).

On essaie de comprendre l’Europe et l’espace de Schengen.

Je ne saurais traduire ces longues minutes où nous sommes passés par toutes les émotions, fiston et moi-même finissant par pleurer, épuisés d’être quand même arrivés à l’heure et d’échouer si bêtement, homme résigné à rentrer tenir compagnie au chat, … et où les hôtesses ont toujours fait le maximum avec gentillesse. Finalement la compagnie grecque a donné son accord pour que nous partions tous. Nous risquons la même chose mais il semble peu probable qu’à 3h du matin ils contrôlent tous les papiers d’une famille nombreuse dans un groupe de touristes. Enfin je ne veux pas y penser tant que nous sommes loin de l’atterrissage.

Une fois l’enregistrement en cours, l’hôtesse (allemande d’après son accent ?) a eu ce mot gentil : tellement triste pour nous, elle avait prié pour que tout se finisse bien.

Il est minuit passé, nous sommes fatigués, mais nous sommes sur le chemin des vacances, tous les 5.

[Un peu plus tard]. Il est 4h30 du matin passé heure locale (soit 3h30 heure de Paris), et nous voilà enfin dans un lit. A l’aéroport d’Héraklion à 3h du matin, nous n’avons pas vu un seul employé de quelque fonction que ce soit, seuls les correspondants des tours operators nous attendaient pour les transferts vers les hôtels.

Le retour ne devrait donc pas poser de problème, puisqu’il s’agit de faire sortir quelqu’un qui n’est pas en règle. Dans l’immédiat, dormir …

Voir les commentaires

Et la mère fond...

24 Mars 2006, 19:25pm

Publié par Laure

Ce soir quand je suis rentrée du travail, la nounou  m'a dit que Mosquito, épuisée de sa semaine, venait de s'endormir sur mon lit.

Et moi je pourrais rester des heures à la regarder comme ça !

Voir les commentaires

Fuir la morosité

3 Mars 2006, 16:55pm

Publié par Laure

Voilà quinze ans déjà que je fréquente cette maison, posée au milieu de nulle part. Quinze années d’obligations familiales d’abord vécues avec bonheur, du moins … une bonne volonté. Aujourd’hui, la crasse et la médiocrité – dans tous les sens du terme – de cette maison me deviennent insupportables. Même l’homme se lance dans un grand ménage, c’est dire !

Je ne suis pas préparée à l’ennui. Enfin, à toutes ces contradictions/convenances familiales qui me musèlent. Alors j’ai marché dans le froid, pour la seizième année, sur la même route. Le pire, c’est que je suis sûre que la photo trahira un paradis qui pour moi est un enfer !

Pendant une petite semaine fiston a passé 85% de son temps d’éveil à jouer à la PS2 avec son cousin (habituellement je n’autorise pas d’emporter la console de jeux en vacances mais aujourd’hui je sais que sans cela, il deviendrait fou presque aussi vite que moi), grandinette a admirablement oscillé entre relecture de vieilles BD et balades à vélo en solitaire, quant à mon Mosquito, elle est devenue la pro du paintbrush sur le PC de son père.

Voir les commentaires

Mosquito

22 Février 2006, 21:19pm

Publié par Laure

Mon petit moustique… Tu comptais les dodos qu’il restait avant le grand jour, tu vérifiais que les bonbons étaient toujours là, la vaisselle de Dora aussi, et hier soir, boum, malade mon mosquito, oh rien de méchant, mais de quoi gâcher quand même ce beau 22 février. On t’a shooté à l’Advil, et en bonne forme finalement, entourée de tes copines malgré les vacances, tu as soufflé, ma reine, tes 5 bougies…

5 ans déjà, et petite dernière, je t’appelle encore trop souvent mon bébé, ma grenouille, mon moustique !

Voir les commentaires

Bouquet de tulipes

18 Février 2006, 22:18pm

Publié par Laure

La couleur délicate d’un bouquet de tulipes sur un bureau, il suffit de peu pour apporter un peu de douceur dans une semaine de travail. 3 modestes euros et le plaisir de contempler ma fleur préférée, les commentaires enthousiastes ou admiratifs de tous ceux qui sont passés par là, ceux qui ont touché doutant de la véracité...Je laisse ce soir et pour quelques jours encore les belles dans leur vase s’épanouir cette fois dans ma demeure…

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4