Les jardins d'Hélène

Rebecca, un film d'Alfred Hitchcock (1940)

6 Mars 2007, 22:05pm

Publié par Laure

Avec Joan Fontaine, Laurence Olivier

Oscar du meilleur film en 1940.

 

J’avoue, j’ai peu d’atomes crochus avec les vieilles choses : je déteste les brocantes et les vide-greniers, les livres jaunis qui puent, les napperons crochetés par des grand-mères qui ne sont pas la mienne, et je n’arrive pas à regarder des vieux films en noir et blanc, même sur support DVD. Bien sûr j’ai conscience que de sacrées bonnes vieilles choses manquent à ma culture, alors parfois je répare les outrages de la modernitude, à petite dose, faut pas abuser non plus m'apprivoiser en douceur.

En achetant Rebecca, je n’avais même pas réalisé que j’achetais l’adaptation cinématographique du très célèbre roman de Daphné du Maurier, celui qu’encensent tous les fans de cet auteur, honte à moi !

Rebecca est le premier film américain d’Hitchcock, après un succès déjà bien établi en Angleterre. Alors qu’elle accompagne l’arrogante Mrs Edythe Van Hopper (jouée par Florence Bates), Joan Fontaine (elle n’a pas de prénom dans l’oeuvre), jeune dame de compagnie timide et un peu gauche, fait la connaissance de Maxim de Winter (interprété par Laurence Olivier), riche veuf en proie à la mélancolie sur les rochers de Monte Carle. Amoureux, il va la demander en mariage et la ramener à Manderley, sa propriété anglaise, encore bien trop hantée par Rebecca, sa première épouse morte noyée. L’installation de la nouvelle Lady de Winter ne va pas être simple, d’autant que la gouvernante, Mrs Danvers, lui est franchement hostile, chérissant le souvenir de la complicité passée avec son ancienne patronne : Rebecca. Jamais une morte ne sera autant présente dans un lieu, au point de faire vite monter une tension palpable auprès de notre jeune et frêle nouvelle épouse. Et si la noyade de Rebecca n’était pas un accident ? Et si Max de Winter n’était pas aussi éploré qu’il le dit ? L’angoisse monte au fil que Joan Fontaine se débat dans son couple malheureux et face à la tyrannie de Mrs Danvers, qui faut-il croire ? Que faut-il supposer ? Jusqu’à la toute fin l’angoisse est maintenue, le mystère vous oppresse et… l’on se dit que vraiment, il faut avoir vu, il faut avoir lu Rebecca !

Commenter cet article
G
Et pour quelques "images" de plus de Sir Alfred:
http://www.gerard-bertrand.net/index_hitchcock.html
Répondre
N
Pardon, je réagis avec retard...
C'est en effet un documentaire très intéressant , et si vous avez l'occasion de le regarder, je pense que vous aurez peut-être ensuite un regard "amusé" sur certaines scènes, car il donne de nombreux exemples similaires... (entre autre, une scène de comparaison de pistolets dans un western ... )
Répondre
N
Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai vu ce film (je précise qu'il m'arrive de bien aimer les "vieux" trucs...) même si ce n'est pas mon préféré d'Hitchcock.
Je ne sais pas si vous avez vu le film "The Celluloid closet", qui montre des exemples des "ruses" des cinéastes américains face à la censure. "Rebecca" figure dans ce documentaire  qui souligne que "la complcité" entre Rebecca et Mrs Danvers est habilement suggérée par Hitchcock. Un lien sur ce "The celluloid Closet" : http://www.tellingpictures.com/films/cc/cc_telerama.html
Répondre
L
Merci pour l'info, ça a l'air intéressant !
M
Le livre est fantastique mais je trouve l'adaptation vraiment très bien faite également. J'avais d'abord vu l'adaptation c'est par la suite que j'ai eu l'occasion de lire le livre et l'histoire me disait quelque chose. C'est comme çà que j'ai fait le rapprochement.
Répondre
C
[Moi j'aime les vieilles choses !!! :D ] .. Alors, tu as aimé donc ? tu ne regrettes pas ??? Bon, moi j'ai déjà vu le film (il me faut le revoir, d'ailleurs !) mais pas lu le livre (pas encore, dirons-nous..) .. ! Bizz ma toute belle, & mille pensées !!! xxo
Répondre
L
Oui, les vieilles choses étaient un clin d'oeil spécial Clarabel !! J'ai beaucoup aimé le film, même si j'ai toujours du mal au départ (le noir et blanc, tout ça) mais je n'ai pas encore lu le livre non plus !
L
J'ai adoré le bouquin. L'adaptation est pas mal, mais le livre est infiniment supérieur. Mais comme toi, je n'aime pas beaucoup les vieilles choses (les livres jaunis par le temps en particulier), donc je suis contente de me faire contredire parfois :)Sinon, tu as lu Rebecca ?
Répondre
L
Non Lilly, je n'ai pas encore lu le roman, mais je pense le faire un jour car je crois qu'il fait l'unanimité : bien plus fort que le film, si j'en crois les avis... ça donne envie !
G
Je n'ai pas lu le roman... mais le film, quel plaisir ! Chez Hitchcock il n'y a rien à jeter. ( Moi j'adore les vieux films : tout Hitchcock, tout Capra ...)
Répondre
A
Moi aussi un de mes romans cultes! Tellement que je refuse de regarder une adaptation ciné...
Répondre
P
Un de mes romans cultes ! Un suspense psychologique incroyable ! Mais j'avais touvé que Laurence Olivier n'était pas à la hauteur de Max de Winter...
Répondre
L
Je ne connais pas le roman pour oser evaluer la prestation de l'acteur, mais j'ai trouvé très présente dans son rôle la belle Joan Fontaine. elle a souvent été qualifiée de froide dans ce film, mais je l'aime comme ça !