Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

Le grand amour du bibliothécaire - Evelyne Brisou-Pellen

18 Avril 2006, 13:38pm

Publié par Laure

Fulbert est bibliothécaire à Tire-la-Chevillette. Il n'est pas très professionnel, si j'en crois sa curieuse perception du métier : il n'aime pas lire, et n'a qu'un seul livre dans la bibliothèque, attaché au mur par une chaîne, pour ne pas qu'on le lui vole.

Chaque mercredi, il assiste au conseil municipal : le cantonnier veut un mouton pour tondre la pelouse du stade et remplacer ainsi sa vieille tondeuse âgée de 35 ans, le curé veut des boules quiès pour son chien car c'est lui qui fait la quête mais la musique de l'orgue le fait hurler à la mort, le facteur veut des pigeons voyageurs pour porter le courrier à la Bobinette-Cherra, car par temps de pluie, il s'embourbe à vélo. Et Fulbert, que veut-il lui ? Rien ! Lorsque le maire lui suggère d'acheter des livres, il pense : "acheter des livres ? Quelle sottise ! Les livres, ça fait désordre et ça prend la poussière, c'est tout." Il préfère donc ranger la subvention municipale sur une étagère vide.

Mais voilà qu'arrive une bien jolie vacancière férue de lecture, Rose-Marie, et s'il veut avoir une chance de lui plaire, il faudrait peut-être qu'il fréquente un peu plus les librairies, et remplisse davantage ses rayonnages ! Et pendant ce temps-là, trois brigrands qui meurent de faim (mais pas de soif !) au bistrot de la Bobinette-Cherra feraient bien un casse à la bibliothèque, puisqu'à défaut de livres, il y a de l'argent ...

Humour, amour, livres et lecture, voici un cocktail bien sympathique pour les jeunes lecteurs. Les dessins sont de Véronique Deiss, la même illustratrice que pour le chat assassin d'Anne Fine.

La 4ème de couv' indique "à partir de 8 ans", mais il me semble que c'est abordable dès 7 ans, dès le CE1 en fait.

Profitant d'une refonte de ses collections, Casterman réédite en ce début 2006 ce titre paru en 1996. Une valeur sûre des premières lectures.

Casterman cadet / humour, 47 pages, janv. 2006, ISBN 2-203-12937-9, prix : 5,75 €

Ma note : 4/5

Voir les commentaires

On-dit - Fabienne Séguy, Yann Fastier

21 Mars 2006, 21:40pm

Publié par Laure

On-dit est un album bien déroutant. Dans une atmosphère froide et grise d’hiver neigeux, deux enfants regardent par la fenêtre, tout en discutant du retour de quelqu’un. Au fil des pages et des suppositions, on s’égare sans jamais trouver le plus sûr chemin. Si j’aime bien les albums laissant place au rêve et à l’imagination, là je le trouve frustrant : quelle fin au juste ? De qui et de quoi parle-t-on ?

Si le but est de faire parler les enfants, les adultes autour des thèmes de la peur et de la rumeur, c’est assez réussi, mais ne l’offrez pas en pensant offrir un bel album comme on offrirait un Ponti. (Ah Ponti, faut que je vous en reparle, on vire gagas dans la famille, complètement givrés de tous ces inépuisables poussins, euh mais je m’égare là…)

Donc on-dit… pousse à la discussion, est destiné aux enfants de plus de 8 ans (c’est écrit un peu partout sur les sites internet qui lui sont consacrés), mais reste assez obscur.

Je l’ai « testé » (le livre n’est-il pas devenu un quelconque produit marketing ?) sur mes 2 grands : fillette, 9 ans et des poussières a spontanément réagi : il est complètement nul ton bouquin, j’ai rien compris ! On l’a relu ensemble et elle a eu cette interprétation : « il » c’est l’hiver, mais si, puisqu’il dort l’été ! Ou alors c’est la neige (- mais alors on dirait « elle » fais-je remarquer), oui, ben l’hiver alors !

Rien sur l’ombre de l’homme au chapeau à la fin.

Fiston, 11 ans et des broutilles : « mouais bof, j’ai rien compris », d’un air de dire – en plus j’m’en fiche éperdument de ton bouquin, pis va tester ailleurs. Pour lui, l’ombre finale, c’était le petit garçon disparu. Je donne ma suggestion d’interprétation : le méchant qui enlèverait les petits enfants ? – ah ouais t’as raison.

Bref, côté enthousiasme à la maison on a vu mieux (Ponti ! Ponti ! Bon OK j’arrête)

Je ne comprends pas très bien la finalité de cet album : faire réfléchir les adultes sur les possibilités infinies de la création ? (C’est réussi), mais je ne suis pas certaine que ce livre s’adresse à des enfants. Sauf à vouloir leur mettre entre les mains autre chose que des produits formatés rose bonbon pour les filles et plein de monstres curieux pour les garçons. C’est oublier aussi que passé 6-7 ans, la lecture d’album se fait plus rare, tant l’offre romanesque touts formats tous niveaux se fait pressante, l’album étant alors vite catalogué « bébé ».

Un album ovni qui me laisse sur ma faim : j’aime avoir une réponse à mes lectures !

Ce livre fait partie de la sélection 2006 du prix de la Petite Edition sur zazieweb.fr

L'atelier du poisson soluble, janvier 2005, ISBN 2-913741-28-7, prix : 13 €

Ma note : 2/5

Voir les commentaires

Une histoire d'amour à crrroquer ! - Emmanuelle Eeckhout

14 Mars 2006, 22:01pm

Publié par Laure

Emmanuelle Eeckhout (oups, il faut toujours que je m’y reprenne à 2 fois pour écrire son nom), je l’avais découverte avec la vengeance de Germaine, et j’étais tombée sous le charme de ses dessins et de son humour. J’ai découvert qu’il existait d’autres titres dans le même format, alors avec Mosquito, on s’est fait un plaisir de croquer l’histoire de Bouclette.

Bouclette est une jeune brebis ravissante, qui a un petit ami parfait. Mais en réalité, le dit compagnon est assez trouillard, mal élevé, et d’un ennui mortel dans la conversation. Pas si parfait, quoi. Alors Bouclette le fiche à la porte. Puis elle rencontre Loup Bard, un macho de première au cœur tendre. Cette fréquentation ne plaît guère à ses parents, vous comprenez, un loup ça croque les moutons, et puis celui-là, il est louche : il traîne dans les bars, fait des virées à moto avec ses potes et drague un peu trop les filles. Ah Loup Bard en perfecto noir, banane et lunettes noires, qui va acheter son hamburger ! Une histoire d’amour peut-elle surmonter ces différences ? Je vous laisse le découvrir !

Vous savez ce qui est génial dans ce bouquin ? C’est le plaisir des adultes à le lire ! Bien sûr il est fait pour les enfants, mais si en plus je peux éclater de rire en le lisant, c’est un bonheur !

Et c’est là qu’on réalise à quel point la littérature de jeunesse est riche d’échanges possibles (entre parents et enfants notamment) et nécessite de références culturelles qui vont permettre à l’enfant de le relire sans cesse en y découvrant quelque chose de neuf à chaque fois. Car bien sûr l’adulte rit tout de suite quand il voit Loup Bard et les dessins franchement drôles qui le représentent … en loubard, évidemment ! Mais l’enfant ? Pas si simple pour lui de saisir le jeu de mots. De même quand l’auteur nous dit que Loup Bard adooore les enfants, le dessinant en train de lire une histoire à 3 petits cochons et un petit chaperon rouge !

Un bonheur j’vous dis ! C’est drôle, avec un dessin complétant toujours à merveille le texte (ou l’inverse), créant une familiarité dans la lignée des autres titres, bref : un vrai petit trésor ! Merci Emmanuelle !

Et pour plus tard, il y en a encore d’autres dans la même collection…

Pastel, EDL, sept. 2003, ISBN 2-211-07036-1, prix : 9 €

Ma note : 4,5/5

Voir les commentaires

La vengeance de Germaine - Emmanuelle Eeckhout

25 Février 2006, 16:26pm

Publié par Laure

A la ferme, tous les animaux s’entendent bien, sauf Germaine et Lulu, qui se disputent tout le temps. Lulu est une belle poule très dodue, coquette et volubile. Germaine est une poule moche, acariâtre et solitaire. Lulu pond six beaux gros œufs qui donnent naissance à six poussins magnifiques, Germaine un seul tout petit qui devient vite aussi mauvais que sa mère. Les enfants de Lulu se moquent tout le temps du maigrichon mauvais élève de Germaine. C’en est trop, elle décide de se venger ! Elle apporte alors chaque jour de délicieux gâteaux à Lulu qui les adore… jusqu’au jour où la fermière vient au poulailler chercher une poule pour le dîner. Mais prenez donc Lulu, c’est la plus dodue ! Et c’est ainsi que Lulu fut appréciée… pour la dernière fois !

On a souvent reproché à cet album une fin plutôt immorale, moi je la trouve juste rigolote, cette histoire de poulettes ! Et puis les enfants savent bien que c'est une histoire, que c'est "pour de faux". Certes elle est terrible cette vengeance, mais drôle aussi, éclairée avec humour par l’illustration. Comme quoi la gourmandise est un vilain défaut qui vous perdra ! De quoi discuter justement sur les différences, sur la jalousie, la méchanceté... C’est un album très aéré, fond blanc, dessin très fin tout en douceur, qui allège la cruauté de l’histoire.

Dès 5 ans.

Pastel, EDL, 2002, ISBN 2-211-06579-1, prix : 8,50€ 

Bon, Over-blog a décidé de bugger, ça fait 4 fois que j'essaie de mettre cet article en ligne ! Z'en voulez pas de mes poulettes ? pourtant elles sont en pleine(s) forme(s), Germaine et Lulu !

Voir les commentaires

Pomelo est bien sous son pissenlit - Ramona Badescu et Benjamin Chaud

25 Février 2006, 14:14pm

Publié par Laure

Pomelo est un petit éléphant de jardin, tout petit, tout rose. Il vit sous un pissenlit, et il y est très bien sous son pissenlit ! Avec sa longue longue longue trompe, il vit plein d’aventures, il fait des farces, il s’emmêle dedans. Il y a trois histoires dans ce petit livre : Pomelo est bien sous son pissenlit, Pomelo a peur, et les jours amusants. On fait aussi la connaissance des amis de Pomelo dans son jardin très coloré. 

La quatrième de couv indique : 3 histoires, 75 carottes, 83 navets, 122 poireaux, et 1 éléphant de jardin… et là on est bien tenté de revenir en arrière pour s’amuser à les compter, ces beaux légumes, surtout que le petit lecteur de 4-5 ans, public parfait pour cet album, est souvent en train d’apprendre à compter, justement. On peut aussi chercher les autres légumes dessinés mais non cités. Bef, un album tout en douceur mais aussi en possibilités de lectures ! (Pomelo a peur de s’être trompé d’histoire quand il se retrouve en petit chaperon rouge dans la forêt). Un format inhabituel pour un album, mais déjà un  classique à qui je souhaite longue longue vie.

A découvrir également : Pomelo est amoureux, Pomelo rêve, Pomelo se demande…

 

Albin Michel Jeunesse, 2002, ISBN 2-226-12843-3, prix : 11.90 €

 

Voir les commentaires

Le chat assassin, le retour - Anne Fine

24 Février 2006, 15:31pm

Publié par Laure

Le chat assassin est de retour, mais voilà, il n’assassine plus rien du tout, et ça c’est bien moins drôle ! 9 ans après le premier volume, Anne Fine nous offre une nouvelle intrigue de Tuffy, un peu tirée par les cheveux cette fois. Les maîtres de Tuffy partent en vacances et confient au pasteur Barnham le soin de faire le chat-sitter pendant une semaine. Mais le pasteur et les chats, ça fait deux ! Sans compter la petite voisine qui rêve d’un minou tout doux à caresser et à déguiser comme une poupée. Voilà Tuffy dans de sales draps.

 Les amoureux des matous ronronnants retrouveront néanmoins des détails de la psychologie féline plutôt bien vus ! A lire dès 6 ans donc, pourquoi pas, mais le premier reste de loin l’incontournable !

Ecole des Loisirs, coll. Mouche, 69 p., ISBN 2-211-07839-7, prix : 8 €

Ma note : 3,5/5

 

 

Voir les commentaires

Journal d'un chat assassin - Anne Fine

22 Février 2006, 09:52am

Publié par Laure

Tuffy est un gentil matou qui fait bien son boulot de chat : il rapporte oiseaux, souris et autres mulots, de préférence morts, bien sûr. Mais voilà qui n’est pas de goût de ses maîtres, surtout le jour où il rapporte le lapin des voisins, son ami de toujours le beau Thumper, normalement en clapier. C’en est trop, ce chat n’est qu’un affreux psychopathe à fourrure ! Comment ruser auprès des voisins pour ne pas être accusé ? Toute la petite famille s’y colle, y compris la petite Ellie, enfant qui a la larme vraiment très facile. Ce livre est un petit bijou du début à la fin, bourré d’humour, cocasse et drôle. Idem pour les dessins de Véronique Deiss qui illustrent à merveille le texte, jouant bien sur les mots.

 C’est un livre « pour les enfants qui aiment déjà lire tout seuls », mais ma fille de 9 ans s’en est régalée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et je ne me suis pas gênée pour le lui piquer ! Pour ma part je pense qu’il peut aussi être lu à un enfant ne sachant pas encore lire ! Voilà un livre que j’aurais bien aimé avoir dans mon enfance !

 Mon seul regret ? C’est trop court !!! Mais l’auteur, 9 ans après, nous offre une suite, que je vous livre bientôt !

Ecole des Loisirs, coll.Mouche, nov.2005 (1ère parution 1997), 78 pages, ISBN 2-211-04287-2, prix : 7 €

 

 

 

Voir les commentaires

Les loups - Emily Gravett

18 Février 2006, 21:35pm

Publié par Laure

Les loups d’Emily Gravett est une nouvelle acquisition de la bibliothèque municipale « Les levrauts »… ainsi commence l’histoire. Un lapin va à la bibliothèque et choisit précisément ce livre-là. On trouve même dans une pochette la fiche de prêt de l’ouvrage – avec la vraie cote Dewey s’il vous plait ! - laquelle est tachée d’un rond de tasse de café et sur la page d’à côté la traditionnelle fiche « date de retour ». Lapin s’en va cheminant en lisant son bouquin et apprend plein de choses sur la vraie vie des loups, comme ce qu’ils mangent vraiment : pas des chaperons rouges, hein, mais par exemple … des lapins. S’ensuivent alors deux fins au choix : l’une normale et l’une moins cruelle pour les lecteurs les plus sensibles. Puis l’on tourne la dernière page du livre et là on découvre en illustrations des courriers non ouverts adressés à notre petit lapin, ainsi qu’une vraie enveloppe à décacheter, avec à l’intérieur, une lettre de la bibliothèque : « Cher lecteur, sauf erreur de notre part, le délai de prêt…, … pénalités de retard… » etc. Quel régal !

Peu de couleurs : du crème, du gris, du rouge, de grandes pages claires, un dessin épuré, et beaucoup d’humour et de jeu dans ces constructions en fac-similé et de livre à l’intérieur du livre. Difficile peut-être pour l’enfant de comprendre ces niveaux de lecture dans la fiction, mais je peux vous dire que l’adulte lecteur partage un vrai moment de bonheur, et l’enfant adore découvrir ce qu’il y a dans les pochettes, ouvrir les enveloppes et… expliquer la fin !!!

Un bon investissement et/ou une bonne idée cadeau !

Kaléidoscope (EDL), janvier 2006, ISBN 2-87767-470-3, prix : 15 

  

Voir les commentaires

<< < 10 20 30 40