Les jardins d'Hélène

litterature jeunesse

Au secours ! Un monstre gluant – Orianne Lallemand, ill. de Caroline Hüe

10 Juin 2014, 10:36am

Publié par Laure

Dans la même collection, il existe déjà le loup, la sorcière, et l’ogre : des classiques. Voici le gros monstre vert et gluant, qui a enlevé les parents de Lola. Le jeune lecteur est invité à partir à leur recherche en soulevant des volets. C’est donc un livre animé qui est adapté aux plus jeunes : le carton des pages est costaud, les volets à soulever pas trop fragiles, une roue à tourner, et à la fin, un pop-up faisant surgir le monstre, et la petite phrase magique pour ne pas traumatiser les petits : « ferme le livre et sauve-toi vite ! »

 

Les plus : un livre jeu dont le principe plaît toujours aux enfants, une histoire et un format adaptés aux petits (dès 4 ans), une fabrication résistante, un livre pour jouer à se faire peur qui rassure à la fin (en fermant le livre, on laisse le monstre dans l’histoire et on rejoint la réalité en paix)

 

Les moins : du déjà vu, tant dans la réalisation que dans l’histoire. On pense beaucoup à Chhht ! de Sally Grindley.

Mais comme le concept fonctionne toujours, il faut bien renouveler…

 

 

Nathan, juin 2014, 16 pages, prix : 14,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Caroline Hüe et éd. Nathan

Voir les commentaires

Tu lis où ? – Géraldine Collet, ill. de Magali Le Huche

5 Juin 2014, 08:49am

Publié par Laure

Un titre qui date de 2009 déjà mais qui n'a rien perdu de sa fraicheur pour parler du plaisir de la lecture.

Le principe est simple : à chaque prénom d'enfant, un lieu de lecture : Lucie lit dans son lit, Marius préfère le bus, Marek s'endort avec, à la bibliothèque, mais Lorette, où lit-elle, Lorette ? Pourquoi ne veut-elle pas nous le dire ? Allez Lorette ! (vous le saurez à la chute).

Les enfants repèrent bien sûr très vite les rimes, et l'on peut continuer le jeu avec d'autres prénoms (pas toujours facile, mais ça débride l'imagination !)

Les illustrations de Magali Le Huche sont très gaies et pleines de détails qui méritent l'observation.

Un classique des bibliothèques enfantines pour susciter et entretenir le goût de lire.

 

P’tit Glénat, coll. Vitamine, août 2009, 32 pages, prix : 9 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Magali Le Huche et éd. Glénat

Voir les commentaires

Une histoire à toutes les sauces – Gilles Barraqué

3 Juin 2014, 14:41pm

Publié par Laure

Illustrations de Gaëtan Dorémus

 

L’auteur ne se cache pas de rendre un hommage appuyé à Raymond Queneau et ses exercices de style. Le principe : une histoire de base, sans sauce, toute simple, qui tient en 6 lignes. Puis la même histoire est racontée à toutes les sauces possibles et imaginables (il en manque sûrement, le livre en propose une soixantaine) : jeux sur les sonorités, les pays (contexte et univers différents), le style (conte, calligramme, fable, SMS, langage « djeuns »), les points de vue, etc.

C’est jubilatoire, tant on découvre avec trois fois rien la richesse de la langue et toutes les possibilités offertes, pour peu qu’on accepte l’idée du jeu. Car bien sûr à la fin, on peut s’amuser à reproduire l’exercice avec une autre histoire, ou continuer à trouver de nouvelles sauces.

Une mine d’or pour travailler avec les enfants, en classe, en bibliothèque, en centres de loisirs. Ou pour sourire tout seul, on a le droit aussi. On a juste envie de dire à l’auteur : Encore ! J’en veux encore !

Les illustrations de Gaëtan Dorémus ne sont pas toujours bien mises en valeur (et le noir et blanc ne lui rend pas forcément hommage), mais le livre est à tout petit prix, pour un usage inépuisable !

 

 

Nathan, janvier 2014, 118 pages, prix : 5 €

Etoiles :

Crédit photos couverture : © Gaëtan Dorémus et éd. Nathan.

Voir les commentaires

Chouette divorce ! - Isabelle Minière

31 Mai 2014, 08:56am

Publié par Laure

Léo a des parents blagueurs et boute-en-train, aussi quand sa mère lui annonce qu’elle divorce, il croit à une mauvaise blague qu’il ne trouve pas très drôle. D’autant qu’il gagne le gros lot : son père va aller vivre avec Caroline, maman d’un petit Hugo, et sa mère va s’installer avec Pierre, papa de Léa. Deux maisons, deux beaux-parents, deux nouvelles familles avec qui il va falloir composer, ça fait beaucoup d’un coup. Et si ces parents pouvaient arrêter d’employer l’adjectif « sympa » à tout bout de champ ! « Tu verras, elle est très sympa ! » Léo n’en peut plus de tous ces changements très sympas. Il finit par se confier à son copain Quentin, qui le rassure tant bien que mal : il vaut mieux des parents divorcés que des parents gravement malades ou morts !

 

Un petit roman pour les 8-12 ans qui dédramatise le divorce, certes de manière un peu idéale, mais qui montre qu’avec patience et respect, les choses peuvent bien se passer. Non personne ne l’obligera à aimer les nouveaux membres de la famille recomposée, mais il doit au moins les respecter. Et qui sait si un nouvel attachement ne naîtra pas ?

Le roman met aussi l’accent sur l’importance d’une chambre à soi pour l’enfant, un endroit où il peut se retirer loin du tumulte, se sentir chez lui, s’isoler s’il le souhaite. Une histoire très « sympa » qui n’oublie pas de mêler l’humour à des réflexions latentes plus profondes.

 

Rouergue, coll. Dacodac, janvier 2014, 74 pages, prix : 7 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Arnaud Boutin et ed. du Rouergue

Voir les commentaires

Splat et la sortie de classe - Rob Scotton

15 Mai 2014, 07:36am

Publié par Laure

Un nouveau Splat en grand format ! (par Rob Scotton lui-même, les petits formats étant des créations sous licence faites par d'autres auteurs)

 

Avec un sujet d'actualité : la sortie scolaire de fin d'année, et qui colle pile à l'actualité des maternelles que j'accueille régulièrement : la visite au zoo !

Splat est tout excité par ce grand jour : il va enfin pouvoir voir les manchots dont il rêve tant. Mais Harry Souris est déçu : il ne peut pas l'accompagner car les éléphants ont peur des souris ! Vite Harry Souris trouve une ruse, qui sera bien sûr la cause d'une catastrophe au zoo !

Chacun des chats de l'école y va de son animal préféré : le singe, la girafe, l'éléphant, mais pour Splat point de salut : seuls les manchots l'intéressent.

A lire pour les dessins toujours aussi craquants et la folie de l'histoire qui ravira les enfants.

 

 

(car parfois je trouve que l'adaptation française pêche un peu : « après tout c'est la grande nuit des manchots ! » c'est moi où je suis la seule à ne pas bien voir pourquoi ça se termine ainsi côté texte ?

« en raison d'un éléphant ayant cassé le bassin des manchots, ces derniers ne sortiront pas aujourd'hui » : hum, un peu lourd tout ça non ? On pourrait enlever le « en raison de » Je pinaille je sais, mais la fantaisie et les dessins bien travaillés sont là, dommage que le texte surprenne un peu.

 

Nathan, mai 2014, prix : 13,90 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

 

Voir les commentaires

Jenny & Jack, tomes 1 et 2 – Orianne Lallemand, Tamara Page-Jones, ill. Par Elsa Fouquier

22 Avril 2014, 06:44am

Publié par Laure

Jenny & Jack, tomes 1 et 2 – Orianne Lallemand, Tamara Page-Jones, ill. Par Elsa Fouquier

Let's go to school with Jenny and Jack ! & Let's play with colours with Jenny and Jack !

 

Une nouvelle collection bilingue pour les plus jeunes qui rencontrera sans doute du succès auprès des parents qui veulent sensibiliser leurs petits à la langue anglaise (on a de plus en plus de demandes à la bibliothèque, dès 2/3 ans (!), surtout pour des comptines et histoires ultra simples, les éditeurs ne s'y trompent pas d'ailleurs, les offres sont de plus en plus nombreuses. Bon, mais si c'est pour arriver en 6ème et encore et toujours repartir de zéro en apprenant les couleurs, on se demande à quoi ça sert de commencer l'apprentissage en CE1 – c'était la parenthèse hors sujet de celle qui voit sa fille de 5ème en être à peine plus loin que le niveau de ces deux livres-là conseillés à partir de 5 ans)

 

Ces deux volumes proposent du vocabulaire anglais en lien avec l'école, et avec les couleurs.

 

Les histoires sont interactives : un récit en français, avec des bulles et de courts propos en anglais. Le livre propose un flashcode et un lien internet pour écouter l'histoire (on peut aussi la télécharger)

Ludique et pédagogique, un peu trop artificiellement fabriqué (Jenny la petite sorcière pense en français dans la narration de l'histoire, mais s'exprime en anglais dans les bulles) : la petite comptine de fin est le moment le plus sympa et entièrement en anglais.

Illustrations sympas, vives et franches.

 

Un exemple pour écouter l'histoire : http://school.nathan.fr

 

 

Nathan, avril 2014, 28 pages chaque, prix : 7,50 € chaque

Etoiles :

crédit photo couverture : © Elsa Fouquier et éd. Nathan.

Voir les commentaires

La France – coll. Questions ? Réponses ! 7+ - Jean-Michel Billioud, ill. par Michael Welply

18 Avril 2014, 14:30pm

Publié par Laure

Un doc jeunesse assez succinct mais de fait bien adapté aux p’tits curieux (dès 7 ans conseille l’éditeur, un peu avant même pourquoi pas), qui parle donc ici, de la France.

Un peu de géographie, quelques données démographiques, un peu d’histoire, de tourisme, plein de petites données brèves à picorer et quelques anecdotes : idéal si vous cherchez quelque chose de simple et rapide pour un enfant de 6-8 ans. Au-delà, visez des collections plus conséquentes.

(La collection reprend aussi les grands classiques des documentaires jeunesse : les pirates, le corps humain, les dinosaures, etc.). L’illustration est assez classique (Michael Welply est un habitué de l’illustration jeunesse) mais occupe une large place dans le livre, ce qui le rend ludique et agréable.

Rien d'exceptionnel, mais un ouvrage qu'on lit volontiers et avec plaisir pour la simplicité évoquée plus haut.

 

Nathan, avril 2014, 32 pages, prix : 6,80 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © éd. Nathan et Michael Welply. (nota: le vert de couverture n'est pas aussi flashy en vrai qu'ici à l'écran !)

Voir les commentaires

La tour Eiffel a des ailes – Mymi Doinet (texte) et Aurélien Débat (ill.)

13 Mars 2014, 08:38am

Publié par Laure

Après une dure journée passée à recevoir les touristes du monde entier, la Tour Eiffel rêve à son tour de voyager ! Elle invite l’Arc de Triomphe à l’accompagner, mais celui-ci décline, il doit se reposer car il sera fort occupé le lendemain pour le défilé du 14 juillet.

Dame Eiffel part donc se promener dans les vertes prairies normandes, sauver des marins pris dans la tempête au Mont-Saint-Michel et donner un sacré coup de pouce bien involontaire aux coureurs du tour de France, avant de reprendre sa place bien sagement au lever du jour du 14 juillet.

J’ai aimé la simplicité de cet album : un texte qui fait revisiter le patrimoine français en ouvrant à l’imaginaire, donne de vraies infos mêlées à une fiction plus fantaisiste : la tour fait 324 mètres de haut (ou 64 girafes), pèse le poids de 1500 éléphants mais elle nage et se promène. Même simplicité dans les illustrations où le bleu domine, pleines pages où le dessin occupe bien l’espace sans être surchargé, l’ensemble est doux, frais, léger et invite au rêve.

Cet album est la réédition d’un roman destiné aux premières lectures chez le même éditeur et je trouve que ce nouveau format met en valeur aussi bien le texte que l’image, pour en faire un titre accessible dès 4 ans.

 

Nathan, mars 2014, 32 pages, prix : 10 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Aurélien Débat et éd. Nathan

Voir les commentaires

Deux nouveaux Splat le chat, d'après le personnage de Rob Scotton

7 Mars 2014, 16:39pm

Publié par Laure

Deux nouveaux Splat le chat, d'après le personnage de Rob Scotton

9ème et 10ème albums de Splat le chat en petit format, qui comme tous les petits formats de cette série, sont des produits sous licence « d’après le personnage » de Rob Scotton, qui n’en est ici donc ni l’auteur ni l’illustrateur.

 

Splat fait son spectacle !

 

C’est l’heure du spectacle de l’école : un Cendrillon revisité en Chadrillon ! Splat est tout excité mais il a le trac sous son costume de souris (c’est le monde à l’envers !) C’est la blanche Kattie qui joue le rôle de Chadrillon, elle effectue corvées et tâches ménagères pour sa méchante belle-mère et ses vilaines sœurs. Sous les traits de Harry souris apparait Magic Marraine, quant à Grouff, c’est le rôle du Chat Charmant qu’il doit jouer, mais le trac le tétanise. Il est remplacé au pied levé par Splat qui tient le rôle à merveille jusqu’aux douze coups de minuit.

 

Une version amusante qui ne va pas jusqu’au bout du conte mais qui reste sympathique pour ses personnages félins désormais bien connus des enfants et qu’ils adorent retrouver (9ème album en petit format déjà !). Splat est toujours aussi maladroit mais c’est ce qui fait le comique de situation.

Nul doute que les petits vont adorer (et qu’ils attraperont eux aussi la curieuse allergie de Grouff ^^) : personnage familier, et situation peut-être vécue s’ils ont un spectacle de fin d’année à l’école, à lire pour dédramatiser l’angoisse qui monte avant le lever du rideau !

 

Nathan, janvier 2014, 32 pages, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

 

 

 

Splat et le gang des chats !

 

Les amis de Splat ont fondé un groupe de musique : le Gang des Chats ! Comme des pros, ils répètent dans le garage du père de Grouff. Tambour, guitare, chant… Splat fait partie des leurs, il lui faut une place : mais il ne sait ni jouer d’un instrument ni chanter ! Maladresse et cacophonies, Splat ne rate pas une bêtise, comme toujours, mais finira par trouver sa place.

 

Les petits retrouveront avec plaisir cette bande de chats tous plus rectangulaires les uns que les autres, l’histoire n’est franchement pas exceptionnelle, mais on se demande si parfois ce n’est pas secondaire quand on voit le sourire ravi des gamins quand ils retrouvent leur héros dans une nouvelle aventure !

 

Nathan, janvier 2014, 32 pages, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : © Rob Scotton et éd. Nathan

 

 

Voir les commentaires

Mademoiselle Zazie : le papa mystère / Ras-le-bol d’être une princesse

5 Mars 2014, 10:31am

Publié par Laure

Mademoiselle Zazie, la série de Thierry Lenain et Delphine Durand est un classique des fonds jeunesse, dont la qualité et l'intérêt ne sont plus à démontrer. (Voir liens à la fin de ce billet)

 

Mais voilà qu’elle apparaît désormais sous les traits d’une série animée sur la chaine France 5, héros des Zouzous, et que de cette série animée sont nés des albums (marketing, marketing, quand tu nous tiens).

 

 

Mademoiselle Zazie : le papa mystère / Ras-le-bol d’être une princesse

Mademoiselle Zazie : le papa mystère

 

Zazie vient de passer un excellent week-end avec ses parents divorcés (tous ensemble comme si de rien n'était se sont promenés en roulotte, c'est beau la vie !) et s'en veut de raconter cela à son amie Cindy qui n'a jamais connu son père, parti avant sa naissance. Mais cette confidence de la part de Cindy ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd et les affreux de l'école vont répandre des sarcasmes dans la cour. Pour couper court, Cindy raconte que son père est agent secret, c'est pour cela qu'il n'est jamais là. Et Zazie de lui préparer une surprise pour son anniversaire…

 

Une histoire qui met avant tout en valeur la force de l'amitié, mais aussi la vitesse de la propagation d'une info, vraie ou fausse, et, je ne sais pas quel âge a Zazie, mais c'est sur le net et sur son ordinateur portable dans sa chambre le soir que se préparent les surprises. Est-il vraiment nécessaire de cautionner cela dès le plus jeune âge, d'autant plus que l'éditeur sur son site conseille ces albums dès 4 ans ? Et quand bien même Zazie aurait une petite dizaine d'années (auquel cas l'illustration de la série animée est en décalage !), ça me gêne toujours un peu…

 

Éditions Nathan, adaptation Lila Nord, d’après un scénario original de Thierry Lenain de la série « mademoiselle Zazie » réalisée par Romain Villemaine d’après l’œuvre de Delphine Durand et Thierry Lenain (oui, ça fait beaucoup de « d’après »), 29 pages, janvier 2014, prix : 5,95 €

Etoiles : 2/5

Crédit photo couverture : tous ceux énumérés ci-dessus dirons-nous.

 

 

Mademoiselle Zazie : Ras-le-bol d’être une princesse

 

Max improvise un spectacle aussitôt pris en main par Exaucée : Tarek fera les décors, Cindy les accessoires, Max jouera le prince, Pedro le dragon, et Zazie, la princesse bien sûr.

Quoi ?! Non mais ça va pas la tête, déguisée en nunuche rose à froufrous, la frondeuse Zazie aurait préféré le rôle du dragon. Et zou, elle refile le rôle à Cindy, ravie. Mais Cindy y perd la voix et revoilà Zazie qui en a ras-le-bol d’être une princesse. Il ne va pas être de tout repos ce spectacle !

Une histoire toute simple qui interroge sur le genre des jeux : les filles seraient forcément des princesses et les garçons des conquérants tueurs de dragons / princes charmants qu’on attend pendant des heures ? (on sait combien le sujet peut devenir brûlant, n’attisons pas les braises de la bêtise)

On retrouve bien là l’esprit impertinent de la petite Zazie qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ! Cabocharde mais attachante la miss !

Même si j’ai préféré cet album à celui décrit plus haut, je ne reste pas fan du principe et de l’illustration capturée d’animé.

Enfin on se doute bien que le but ici est de faire plaisir à un enfant qui regarde la série et qui sera content de retrouver les personnages pour une histoire du soir. Mais si on pouvait partir du livre et non de la télé pour rire et rêver….

 

Ed. Nathan, adaptation Lilas Nord, d’après un scénario original de Maud Garnier et David Robert de la série « mademoiselle Zazie » réalisée par Romain Villemaine d’après l’œuvre de Delphine Durand et Thierry Lenain, 29 pages, janvier 2014, prix : 5,95 €

Etoiles :

Crédit photo couverture : tous ceux énumérés ci-dessus dirons-nous.

 

Bref, pas d'hésitation pour ma part, préférez la série originale de Thierry Lenain et Delphine Durand !

Par exemple : Mademoiselle Zazie a de gros nénés, Mademoiselle Zazie déteste la maîtresse

 

L’avis de Clarabel : ici

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>